Message pour le Portugal

Aller en bas

Message pour le Portugal

Message  Admin le Mer 14 Mar - 7:41


Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu", supplément 4.
Copyright ©️ Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés. Mise en page : 97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu
ç info@vassula.org




CAHIER 62





9 septembre 1992



(Notre Sainte Mère Smile

- La paix soit avec vous. Dis à Mes enfants de Russie que Je les formerai spirituellement Moi-Même. Je suis leur Mère. Je suis la Femme de l'Apocalypse. Russie, Ma fille, sois patiente ; l'odeur de mort ne se répandra plus : en effet, tes souffrances vont bientôt prendre fin car le Seigneur, dans Sa Miséricorde, va retirer de toi le linceul de mort qui t'a enveloppée durant tant d'années. Tes yeux, Russie, Ma fille, vont bientôt voir ton Roi, ton Sauveur, dans toute Sa Splendeur, Lui qui est connu sous les Noms : Fidèle et Véridique. Ton Roi est sur le chemin de Son Retour. Russie, écoute-Le :



(C'est notre Seigneur qui parle Smile

- Ceux qui sont loin vont venir se repentir ; ils vont rebâtir Mon Eglise et Moi, pour Ma part, Je vais oindre chaque coeur et, comme quelqu'un qui sort de son sommeil, la Russie va se lever, palpitante d'impatience d'être consumée par Moi.

Je vais te délivrer et te placer en tête de nombreuses nations 1. Les étrangers auront le coeur qui défaille en voyant ta beauté. Ta main droite sera dans Ma Main. Je vais t'élever très haut au-dessus de toute autre et en toi, J'accomplirai Mon plaisir. Avec délice et grande joie, ton Auteur exposera ta beauté à Son peuple 2, à Ses anges et à tous Ses saints ; et les cieux exprimeront ouvertement leur joie ; la voûte du ciel proclamera Ma Gloire aux quatre coins de la terre.

Russie... tu étais morte, et Je Me suis revêtu de sacs pour manifester Mon chagrin et, comme un père en deuil de son enfant, Je M'en suis allé, abattu, en proie à Ma douleur. Maintenant, Je t'ai choisie parmi de nombreuses nations pour manifester Ma Gloire à travers toi.

Bientôt, ta Sainte Mère jettera à terre le trône de Satan et Elle écrasera la tête du Serpent. Veuvages et pertes d'enfants prendront fin d'un seul coup. Le dragon sera livré à son destin et le monde aura une période de paix. La Mère de toute l'humanité prévaudra à la fin et Moi le Seigneur votre Dieu, Je triompherai en chaque nation, en chaque coeur et en chaque race 3.







(Plus tard Smile

- Ma fille, le monde M'offense journellement, manquant de révérence envers Ma Sainteté. Ils abusent de la liberté que Je leur ai donnée en se détruisant eux-mêmes. Cette génération est devenue une souillure disgracieuse à Mes Yeux. Ils rendent le mal pour le mal ; c'est pourquoi Je n'épargnerai pas cette génération. Nul ne peut dire que Je ne les ai pas avertis ; nul ne peut dire que Je n'ai pas été patient. Bientôt, la terre tremblera et avec un rugissement, le ciel disparaîtra, laissant chacun dans une totale obscurité, et avec une grande violence, les éléments de la terre, les montagnes et les îles prendront feu et s'épuiseront. Chaque brin d'herbe brûlera et, désarmée, tu te tiendras devant Moi, génération.

Tu as dans ta bouche le pouvoir de Me crier ton repentir ; mais tu préfères être sans-abri et errer dans le péché ; tu préfères vivre dans des déserts.

- Seigneur, je sens que Ton Sacré Coeur a tant de chagrin. Tu me dis de me désoler pour mes frères et soeurs plutôt que pour Toi. C'est ce que je fais mais je me sens également triste à cause de Ton chagrin car Ton Coeur est lacéré. Par Ta Grâce, mon Seigneur, Tu peux rendre n'importe qui acceptable à Tes Yeux. Tu peux nous rendre prêts à faire Ta Volonté. Moi qui suis, comme Tu l'as dit, la dernière des dernières, j'ai été chargée de cette mission par Ta Grâce ; pourquoi pas les autres ? Il m'a été donné un don gratuit : Ta Grâce ; pourquoi les autres ne pourraient-ils pas le recevoir aussi ?

- Tu as l'audace, Vassula, de t'enquérir de Ma Sagesse 4 !

- Peut-être suis-je effrontée, mais c'est parce que je sais ce que ressent Ton Coeur. Cela ne Te fait pas plaisir de nous punir ou de nous humilier.

- Tout ce qui vient de la terre retourne à la terre 5. Les péchés de ta génération ont percé toute l'Eternité ; ils ont percé Mon Coeur. Prie et intercède, Ma Vassula, pour qu'il y ait encore du temps afin de marquer de Mon Sceau autant d'âmes que Je pourrai avant Mon Jour, car en ces jours-là, les bons et les mauvais souffriront.







10 septembre 1992



- Seigneur mon Dieu !

- Je Suis. Petite, Je suis l'Auteur des Messages de " La Vraie Vie en Dieu ". Ils sont Mon don à vous tous. Ils ont pour but de vous faire comprendre Mon Coeur, et que Je Me tiens à côté de vous toujours et partout.





11 septembre 1992



- La paix soit avec toi. Ma fille, voici ce qu'aujourd'hui Je vais te demander :

fais durer tes jeûnes plus longtemps ;
repose-toi lorsque tu le dois et ne retarde pas ton rosaire jusqu'à minuit !
va te confesser plus souvent.
Ne dis pas oui pour ensuite ne pas le faire. Il vaut mieux dire : " je vais essayer de Te faire plaisir, Seigneur ! ". Ton Roi est conscient de ta capacité, de la profondeur de ta misère et de ta stupéfiante faiblesse. Mon élève, ton Maître ne te refusera pas Sa Lumière ; Il te donnera assez de Lumière pour croître et pour suivre les empreintes des pas de ton Maître, et ce qui attendait le Maître attend l'élève. N'ai-Je pas dit : " le disciple n'est pas supérieur à son professeur, pas plus que l'esclave à son maître ; il est suffisant pour le disciple de croître jusqu'à être comme son professeur, et l'esclave comme son maître. Si le maître de la maison, ils l'ont appelé Béelzéboul, que ne diront-ils pas de sa maisonnée ? " (Mt 10.24-25). Si Ma propre parenté a cru que J'avais perdu Ma Raison (Mc 3.21), de tes amis, déjà, que ne vas-tu pas entendre ? Viens, embrasse Ma Croix et apprends de ton Maître. Mon Ame se réjouit chaque fois que Je t'entends prier.





14 septembre 1992



- Jésus ?

- Je Suis. Tu ne peux pas savoir combien J'ai prié le Père pour toi, sans parler des prières de ta Sainte Mère !

Chaque jour, Mes Yeux ruissellent de larmes à cause des crimes de ce monde... Mes Yeux s'usent à la recherche d'âmes généreuses. Mon Coeur est troublé et Mon Etre tout entier frémit de souffrance au point que Je Me retiens de regarder les péchés de cette génération, de crainte que Ma Coupe déborde sur vous. J'ai composé un Nouvel Hymne d'Amour pour vous Le chanter et, depuis le ciel, atteindre chaque coeur pour vous sauver et vous rappeler Mon Amour Eternel que J'ai pour chacun de vous. J'ai parlé d'en-Haut, non pour vous imposer Mes Règles mais pour vous proposer une alliance de Paix et d'Amour 6 pour vous conduire tous sous Mes Ailes et vous unir. Je vous ai proposé de vous épouser... mais combien d'entre-vous ont compris ce que J'ai voulu dire ? Avez-vous réellement compris ce que vous a offert l'Epoux ? Expliquez-Moi alors pourquoi vous êtes toujours sur une voie trompeuse. Expliquez-Moi alors pourquoi, chaque fois que Je parle de réconciliation, vous détournez les yeux de Moi...

J'étais un étranger et vous ne M'avez pas accueilli. J'ai frappé à votre porte mais vous ne M'avez pas entendu. Alors que Je vous ai dit la vérité, votre langue n'a jamais cessé de dire d'ignobles mensonges à Mon sujet, Me jugeant et Me condamnant. Je suis venu vous enseigner le bon sens et vous rappeler Ma Connaissance – autorité et service – mais vous vous êtes moqués de Moi et vous M'avez raillé. Je vous ai visités avec amour et tendresse, avec un ardent désir de vous unir tous dans Mon Coeur et vous enseigner à nouveau partout les Règles de Mon Eglise Primitive mais vous avez permis à vos propres règles d'envahir votre esprit, Me rejetant de votre coeur. Vous allez demander : " quand T'ai-je fait toutes ces choses, Seigneur ? " Je vous le dis : vous Me les avez déjà faites : vous M'avez jugé prématurément et vous avez permis à vos lèvres de Me condamner, car ce que vous avez fait à Mes envoyés, c'est à Moi que vous l'avez fait. Vous avez profané leur nom, pensant Me faire une faveur, mais en réalité, c'était Mon Nom que vous profaniez. Comment pouvez-vous continuer à dire : " Ta Parole, Mon Seigneur, est une lampe à mes pieds, une lumière sur mon chemin ", alors que vous n'avez pas accueilli Ma Parole, pas plus que vous ne vous êtes réconciliés avec vos frères ?

Avec grand Amour et grande Tendresse, Nos Deux Coeurs, en ces derniers jours sont allés 7 vous enseigner à nouveau partout que la prière, l'amour et l'humilité sont les CLEFS de votre salut ; mais combien d'entre-vous ont réellement pénétré cette vérité ?

Votre coeur est le portail par lequel Je puis entrer pour vous guérir et vous guider dans Mon Chemin. Avez-vous réellement chéri Nos Paroles dans votre coeur ou êtes-vous toujours sur le chemin de la guerre ?

Vous ne pouvez pas vous cacher de Moi, pas plus que vous ne pouvez dire que Je vous ai privés de la Vérité. Si vous prétendez être dans la Vérité, alors expliquez-Moi votre division...

Ouvre tes yeux, Mon ami ! Ouvre ton coeur, et non ton intellect !

A nouveau, Je vous le dis : il ne reste pas un homme juste, non, réellement pas un seul ; il n'y en a pas un seul qui comprenne puisque vous êtes tous sous la domination du péché ; pas un qui Me recherche : tous se sont détournés ; tous pareillement souillés et cependant, beaucoup d'entre-vous prétendent être dans la lumière. Je vous le dis : aussi longtemps que vous restez divisés, vous êtes encore dans l'obscurité. Aussi longtemps que vous vous réjouissez de votre division, vous continuez à ne pas savoir où vous allez parce qu'il fait trop sombre pour y voir.

Je suis venu à vous, vous offrir un don gratuit : le don de Mon Amour ; mais à nouveau, l'Amour est resté incompris, rejeté et étranger à votre coeur.

En dépit de toutes Mes supplications de vous réconcilier et de vous unir, vous continuez à pécher. Comment puis-Je pardonner vos péchés alors que vous ne cessez de réprimer Mes Paroles ? Vous entendez Ma voix mais vous ne La reconnaissez plus. A moins que vous Me permettiez de déraciner tout ce qui, en votre coeur, n'est pas Moi, vous ne verrez jamais combien aujourd'hui, plus qu'en tout autre temps, Mon Saint Esprit recherche en vous la réconciliation et l'unité.

Je vous ai montré comment vous unir.

L'unité ne sera pas de la lettre mais de l'esprit. L'unité sera dans votre coeur. La réconciliation se fera dans les coeurs et non par la signature d'un traité !

Comment quiconque peut-il prétendre être juste alors que vos contrées sont embrasées par la guerre ?

Apprenez que Mon Sacré Coeur attend de vous :

la charité, la générosité, la prière
et un esprit de réconciliation,
et que vous vous aimiez les uns les autres
comme Je vous aime.

Entendrai-Je de vous votre cri de capitulation et de repentir ?







17 septembre 1992



(Message pour ceux qui travaillent à la diffusion de La Vraie Vie en Dieu Smile

- Mon enfant, aie confiance en Moi. Par toi-même, tu es incapable de mouvoir un doigt. Tout pouvoir vient de Moi. Maintenant, rétribue-Moi en M'offrant ta volonté. J'attends...

- Ma volonté est la Tienne !

- Moi, Jésus, Je te le dis : tu jouis de Ma faveur, car tu es sous Mon Autorité.

Dis à tous ceux que Mon Coeur a choisis que Je ne leur ferai jamais défaut. L'Epoux pourvoira à leurs besoins. Que chacun voie en eux de vrais témoins. Que chacun sache, par leur façon de partager, qu'il y a la vérité en eux. Je les envoie face au monde. Ils doivent s'abstenir de critique acerbe, afin que leur langue ne les tue pas ni ne les divise. Nul d'entre-eux n'a gagné cette grâce ; Moi, Jésus, Je leur ai offert la grâce gratuitement, aussi nul ne doit demander d'argent. Les forts doivent soutenir les faibles, les riches les nécessiteux. Comme Je l'ai dit, " il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir " (Ac 20.35). Je vous donnerai assez pour couvrir vos dépenses, aussi ne Me mettez jamais à l'épreuve 8. Soyez unis en Moi et entre vous. Dans vos épreuves, ne cédez jamais au désespoir. Faites de votre mieux et Je ferai le reste ! courage ; priez afin que vous ne sombriez pas. Révélez au monde les Richesses de Mon Sacré Coeur et Ma Gloire. Vous voulez être témoins du Très-Haut ? Alors, mourez à vous-mêmes. Vous voulez être un avec Moi ? Détachez-vous du monde. Vous voulez servir l'Amour ? Suivez les Empreintes de Mes Pas trempés de Mon Sang Sacrificiel 9. Rappelez-vous une dernière chose : pour être libérés de vos inclinations et de vos faiblesses humaines, demandez à Mon Esprit de vous aider. Demandez ! et cela vous sera donné. Je suis doux et humble de coeur et Je sais tout ce qu'il y a dans vos coeurs, aussi, demandez Mon Esprit et Mon Esprit viendra à votre aide. L'Esprit vous demande maintenant de prier souvent cette prière :



Jésus,

ni la mort, ni la vie,
ni ange, ni prince,
rien de ce qui existe,
rien de ce qui est encore à venir,
nulle puissance ou hauteur ou profondeur,
nulle chose créée
ne viendra jamais me séparer de Toi ;
je fais voeu de Te rester fidèle ;
c'est mon voeu solennel ;
aide-moi à être fidèle à ce voeu
pour toujours et à jamais.
Amen



... debout, Ma fille, et moissonne !

Que tes pensées soient Mes Pensées.

Abandonne-toi à Moi afin que tout ce que tu fais soit fait dans Mon Esprit et selon Mes Vues. Permets à Mon Esprit de respirer librement en toi et J'accomplirai en toi Ma Volonté. Heureuse es-tu, Mon enfant, toi qui médites et qui permets à Ma Sagesse d'être ton Maître personnel ! car Elle te révélera bien plus de secrets. Reçois et donne, donne !





25 septembre 1992



- Voilà que j'essaie de tracer mon chemin au travers de ces ruines sans fin, chargée d'un fardeau. Je viens à Toi pour obtenir consolation et soulagement car maintenant la force en moi m'abandonne peu à peu et je suis rongée par un chagrin qui ne dort jamais. Avec un immense effort, je traverse les terreurs de cette Nuit sans fin, affaiblie par le cynisme de ces faux témoins qui, à journée longue, tourmentent mon innocence. C'était Ton Plaisir de me donner la clef de sujets que mon âme n'aurait jamais compris seule, de merveilles qui me dépassent, moi et ma connaissance ; et c'est pour cette raison qu'ils traquent mon innocence. Là, dans chaque coin obscur, ils attendent une occasion de m'arracher la vie si cela était possible. Ils se disent Ton peuple, pensant que leur bouche est le ciel, mais ce qu'ils profèrent est faux, fallacieux et trompeur. J'essaie d'être brave et de me donner une allure courageuse, mais ils me mordent constamment.

Les athées ont plus de charité et d'humilité que ceux qui disent suivre Ta Loi alors qu'ils n'arrêtent pas de juger et n'ont pas la moindre hésitation à condamner, faisant s'abattre sur moi les souffrances. Serait-ce des impies qui me jugeraient, à la rigueur, je l'assumerais, mais EUX, eux qui se disent Ton peuple ! le peuple de Dieu ! eux avec qui nous sommes tous liés dans Ta Maison par les mêmes liens du baptême...

Je me plains, mais ne puis-je pas de temps en temps décharger mon fardeau sur Toi, Seigneur ? Oui, je sais qu'à m'entendre et à me voir, j'ai l'air d'un Livre des Lamentations ambulant, mais j'essaie de vivre ma vie dans l'innocence, aussi soulage-moi ne fut-ce qu'un instant, Seigneur !

- Vassula... ne geins pas, ne te plains pas amèrement tandis qu'on te cloue à Ma Croix ; prends-Moi comme exemple de dignité. Bientôt, l'ivraie sera extirpée du bon grain, avant qu'aucun d'entre-vous ne réalise. Maintes fois, Je t'ai sauvée des pièges de tes ennemis qui espéraient te détruire. Alors, Ma fille, pourquoi as-tu peur des terreurs de la Nuit ? Je ne fais que combattre en toi... Laisse-Moi seul, lorsque Je Me dirige vers la chambre intérieure de ton âme :

Ma Demeure.

Je t'ai déjà dit que ton âme bondirait comme sur du feu chaque fois que Ma Main tomberait pour anéantir Mes rivaux qui prennent Ma place. Je suis Maître et J'entends rester ton Maître. J'ai fait de toi Ma cible pour Mes flèches. Non, Vassula, la grâce ne va pas sans souffrance. Oh ! que ne ferais-Je pas à Mes plus proches, à Mes plus chers amis 10 !

- Alors, permets-moi de prendre à mon compte ces mots de Sainte Thérèse d'Avila , en Te disant : il ne faut pas s'étonner, alors, que Tu aies si peu d'amis !

- Tous les hommes sont faibles... néanmoins, Je vais répondre à ton commentaire en te disant : si seulement ton âme savait ce que J'offre et ce que Je fais pour toi, tu aurais été la première à Me demander encore plus d'épreuves, encore plus de souffrances, encore plus de croix, tout !

Je discipline ceux que J'aime, aussi ne fais pas d'objection à ce qui Me semble bon. Tu es Mon joyau et comme une pierre précieuse, Je te coupe, Je te sculpte et Je te façonne à la forme dont J'ai l'Idée, aussi, Je te le dis, tant que tu respireras, tu devras accomplir l'oeuvre que Moi-Même Je t'ai donnée.

Quant à ceux qui se prétendent Miens alors qu'ils sont offensifs dès qu'il s'agit de questions spirituelles, Je leur dis : " si vous étiez aveugles, vous ne seriez pas coupables, mais puisque vous dites : ‹ nous voyons et nous savons ›, votre culpabilité demeure " 11. Combien de fois devrai-Je leur reprocher leur incrédulité et leur obstination 12 ?

Allons, sois en Paix ; Je suis avec toi pour le reste de ton périple.

I C Q U S





28 septembre 1992



- Ah ! Ma petite élève, Je te bénis.

Aime-Moi et glorifie-Moi car Je suis trois fois Saint !







29 septembre 1992



- Seigneur, notre ère est coupable de graves blasphèmes et... ah ! Seigneur...

- Dis-le !

- Je ne vois vraiment pas ne fut-ce que l'aurore de l'UNITE !

- Oui ?

- Peut-être que lorsque Tu disais " bientôt ", Seigneur, ce n'était pas mon " bientôt " mais le Tien ! Ton " bientôt " signifie très LONGTEMPS, une très longue attente !

- Je viendrai sur vous soudainement, en une colonne de Feu dévorant ! un Feu qui va changer la face de cette terre... Viens, prends courage, Mon enfant. Chaque pas que tu fais, Moi le Seigneur, Je le bénis.

Si tu as le monde contre toi, c'est parce que tu as vu Ma Gloire ; c'est parce que J'ai partagé ton repas côte à côte avec toi ; c'est parce que Je suis entré dans ta maison pour glorifier à nouveau Mon Nom... N'ai-Je pas, dès lors, le droit d'être généreux ? Me reproches-tu d'être généreux avec ton âme ?

N'avons-nous pas convenu que tu Me laisserais libre de faire en toi ce qu'il Me plaît ? Viens, tu es faible ; offre-Moi ta faiblesse et ta misère. Ah ! encore une chose : à moins que le grain de blé tombe sur le sol et meure, il restera un simple grain mais, Ma Vassula, s'il meurt, il donne une riche moisson...

Tu es Ma fille adoptive, apprends ce que J'entends pas là. Que tes pensées, tes désirs, tout, ressemblent aux Miens ! Aussi, soulève ta croix et suis-Moi. Je t'aime à la folie, aussi aime également Ma Croix à la folie ; aime-Moi à la folie.







1er octobre 1992



- Seigneur, qu'à nouveau Ta Sainte Face sourie sur tes propriétés désolées ; n'attends plus : révèle maintenant Ta Gloire ! Nombreux sont ceux qui mettent des obstacles à la diffusion de Tes messages ; viens !

- Ma bien-aimée, lorsqu'a commencé ton plaidoyer, un mot a été clamé et Je suis venu te dire lequel. Crois-tu que Je suis le Fils bien-aimé de Dieu, Jésus-Christ, qui te parle ?

- Oui, Seigneur, je crois !

- Alors, ne veillerai-Je pas à ce que Justice te soit faite, Ma choisie, toi qui Me supplies jour et nuit ?

Ces gens mettent Ma Puissance à l'épreuve ; lorsque la mesure de leurs iniquités sera pleine, ils devront Me rencontrer en face comme

Juge.

En attendant, dévoue-toi à Mon Sacré Coeur ; sers et n'attends pas d'être servie, afin que Mon Père dans le Ciel te réserve une place dans le ciel. En M'étant fidèle, tu subiras de grandes persécutions mais ne t'ai-Je pas promis que tu n'auras plus jamais faim ni soif 13 ? Aussi, n'aie pas peur lorsque les tempêtes se lèvent contre toi. Les Ecritures doivent s'accomplir.

Heureux es-tu, toi qui meurs en Moi le Seigneur ! Je te récompenserai assurément.

I C Q U S





5 octobre 1992



- Père, jadis, avant que Ta Majesté ravive la mémoire de ma pauvre âme, j'avais oublié Qui m'avait faite. Dès que Tu as restauré ma mémoire, Tu m'as demandé de lever mes yeux vers le ciel ; alors un rayon de lumière a brillé sur moi et comme un feu consumant, Ton Esprit est venu reposer sur moi. Vraie Lumière, Trésor Inépuisable, Tu inspires la crainte respectueuse et Tu es prodigieusement Grand ! Comment ne pourrais-je pas Te louer et Te rendre grâce, Père très tendre, pour avoir fait reposer Ton Esprit sur mon âme misérable, et pour avoir uni Ton Esprit au mien ?

- La paix soit avec toi. C'est Moi, Yahvé, ton Père Eternel, Celui qui t'a enseigné avec Sagesse. Je suis le Très Saint Qui t'a approchée dans ta misère et Qui t'a guérie. Je t'ai parlé dans ton sommeil et dès cet instant, les écailles de tes yeux sont tombées ; tu as vu la Lumière. Je t'ai enseigné, Ma fille, non à Me redouter, mais à Me craindre seulement lorsque tu Me rejettes et lorsque tu te rebelles contre Moi. Je t'ai enseigné à demeurer en confiance en Ma Présence en te montrant Mon Infinie Tendresse et l'Amour Paternel que J'ai pour chacun de vous. J'ai Moi-Même extirpé tes péchés à la racine et, à leur place, dans l'espace qui M'était ainsi donné, J'ai planté Mes grâces en toi.

Alors que ton âme bondissait comme sur du feu, J'ai dû poursuivre Ma route en ton âme et renverser tous les rivaux qui faisaient ménage avec toi. Dans Mon Amour Jaloux, J'ai remplacé ces rivaux par des fruits abondants et Je suis désormais devenu ton compagnon de table, ton délice !

Maintenant, écoute, Ma fille, Mienne ; écris et dis ceci à Mes enfants :

Des profondeurs de Mon Coeur, Je vous appelle tous !
Bénis sont ceux qui ont des oreilles pour entendre.

Si ce n'était pas par Mes prophètes, pouvez-vous alors Me nommer qui a prédit la venue de Mon Fils ? Si vous dites que vous vivez en Vérité et dans Mon Amour, comment se fait-il alors qu'aujourd'hui, votre génération fasse taire Mes prophètes et les persécute exactement comme le faisaient vos ancêtres ? Par Mon Infinie Miséricorde, une Cité est en train d'être rebâtie pour Mon propre peuple ; cette Cité sera-t-elle renouvelée en étant reconstruite sur le sang de ceux que vous allez éternellement persécuter ? Aujourd'hui plus que jamais, Je vous envoie Mon Saint Esprit pour vous renouveler, cependant, combien de temps encore cette génération continuera-t-elle à résister à Mon Saint Esprit ?

Dites-Moi, un corps peut-il vivre sans coeur ? Apprenez que Mon Saint Esprit est le Coeur du Corps qu'est l'Eglise. Apprenez que Mon Saint Esprit est le Souffle de l'Eglise, l'Essence du zèle pour Moi votre Dieu. Mon Saint Esprit est la douce Manne du Ciel nourrissant les pauvres. Heureux l'homme qui ouvre son coeur à Mon Saint Esprit ; il sera comme un arbre le long d'un fleuve, donnant de nouveaux fruits chaque saison, avec des feuilles qui jamais se flétrissent mais sont médicinales. Heureux l'homme qui ouvre son coeur à Mon Saint Esprit ; comme un torrent cristallin, Mon Esprit coulera comme un fleuve dans son coeur, le renouvelant, car là où coule ce fleuve, la vie jaillit, ainsi que la joie ! N'avez-vous pas lu : le Fleuve de Vie jaillissant de Mon Trône et de celui de l'Agneau coulera au milieu de la place de la cité ?

Mon Saint Esprit est intimidé par les âmes empreintes de malice, mais Il Se dévoile ouvertement aux innocents, aux pauvres et aux simples. Avec grande joie, Mon Saint Esprit enveloppe ces âmes et devient leur Saint Compagnon et leur Guide, et tandis qu'elles marchent, leur démarche sera exempte d'obstacle, et lorsqu'elles courent, elles ne trébuchent pas, et boiraient-elles quelque poison mortel, elles resteront indemnes. Rencontreraient-elles sur leur route une légion de démons, elles s'en tireront sans une égratignure. Mon Saint Esprit leur enseigne la douceur qui s'exhale de Moi, des profondeurs de Mon Amour Eternel.

Mon Saint Esprit prend les innocents et fait avec eux un pacte d'Amour et de Paix, pour qu'ils soient en bonne santé et deviennent Ses partenaires. Mon Saint Esprit les soulèvera et les portera ; comme un époux franchit le seuil en portant son épouse, Lui aussi les portera dans les murs du sanctuaire, là où se trouvent des richesses et des mystères insondables, mystères que nul oeil n'a encore jamais vu. Et comme un Epoux parant Son Epouse de joyaux, Lui aussi les ornera d'une connaissance impériale pour qu'ils se délectent du trône et du sceptre.

Oh ! que ne fera Mon Saint Esprit pour vous !

Mon Saint Esprit est le zeste de votre vie, la Couronne Royale de Splendeur, le Diadème de Beauté venant de Ma Bouche, la rayonnante Gloire du Vivant, la Révélation Secrète de votre création. Mon Saint Esprit est la saveur de vos homélies dans Mes Assemblées et l'accomplissement de votre Temps... Il est le Feu Flamboyant de votre coeur et la perception de Mes Mystères. Mon Saint Esprit est le thème de vos louanges envers Moi, révélant à votre coeur que Je Suis Qui Je Suis, révélant à votre esprit que Je suis votre

Abba

et que vous êtes Ma progéniture, Ma semence...

Bénis soient les purs de coeur : ils Me verront.

Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, et ouvrez-vous pour recevoir Mon Saint Esprit afin que vous puissiez vous aussi vous délecter d'entendre Ma Voix ! Ouvrez vos coeurs et vous verrez Ma Gloire, et comme un enfant a besoin de réconfort, Mon Saint Esprit vous réconfortera, Lui dont l'amour pour vous surpasse tout amour humain. Moi le Créateur du ciel et de la terre, Je vous le dis : Mon Saint Esprit est l'Epoux de l'Epouse, de Celle qui a tenu l'Enfant Qui devait vous sauver et vous racheter, et en Qui, par Son Sang, vous avez gagné la liberté et le pardon de vos péchés.

Il est l'Epoux de Celle Qu'Il a trouvée comme un jardin enclos, détenant les plus rares essences des vertus, une fontaine scellée, la plus ravissante des Femmes, baignée de pureté à cause de Sa perfection unique. Mon Esprit est venu sur Elle et L'a couverte de Son ombre et M'a glorifié en faisant d'Elle

la Mère de Dieu,
la Mère de toute l'humanité
et la Reine du Ciel 14.

Telle est la Richesse de Mon Saint Esprit...

Je fais pleuvoir Mon Saint Esprit sur vous tous, maintenant... aujourd'hui... Moi Yahvé, le Tout-Puissant, Je vous le dis : Je vous donne à tous ce don gratuit pour vous sauver, à cause de l'immensité de l'Amour que J'ai pour vous. L'Amour et la Loyauté descendent maintenant. Moi Yahvé, Je Me penche du ciel pour vous embrasser tous ; Mon aide salvatrice vous est offerte d'en-haut. Etes-vous désireux de vous conformer à Ma Loi ? Etes-vous désireux de Me confier votre âme ? Ne dites pas que Je suis insensible à votre misère et que Je ne réponds pas à vos prières. Si les flammes lèchent vos contrées et que le feu dévore vos peuples, et si les habitants de la terre goûtent la disgrâce de la mort, tout cela est dû à votre grande apostasie. Vous avez évité Mon Saint Esprit, Lui qui vous aurait revêtus de bénédiction, Lui qui aurait fait bondir votre coeur et votre chair et les aurait fait chanter de joie pour Moi votre Dieu ; mais vous avez préféré devenir sans-abri, mendiants, orphelins et dépérissant aujourd'hui sous les ombres de la mort. Comme J'ai pitié de toi...

O génération ! Combien de temps encore pourras-tu Me défier ?

Mon Amour comble la terre ; Mes appels remplissent la bouche de Mes envoyés et, bien que Ma douleur soit aiguë et que Ma Justice maintenant déborde, Je peux encore Me laisser fléchir et Je puis accepter l'hommage que tu M'offrirais ; Je suis prêt à te pardonner par le Sang versé par Mon Fils et par Son Sacrifice, si tu prends à coeur Mes Paroles. Bientôt, très bientôt maintenant, Mon Saint Esprit va souffler sur toi avec une force telle qu'Il fera résonner un bruit puissant aux quatre coins de la terre, comme un rappel devant tous les habitants de la terre. Alors, immédiatement, au bruit du Souffle de Mon Saint Esprit, les peuples de la terre tomberont tous ensemble la face contre terre en adoration pour Moi le Seigneur, le Tout-Puissant, le Très-Haut et, à la fin, les peuples s'inclineront profondément devant le Trône de l'Agneau et recevront les Bénédictions du Trône.

Et maintenant, Moi qui vous ai créés, Moi qui vous ai formés, Je vous demande : daignerez-vous Me faire entendre votre cri de repentir ?







6 octobre 1992



- Seigneur, lorsque Tes Paroles viennent à moi, je Les dévore. Tu m'as donné cette Manne céleste pour me garder en vie et chaque Parole que Tu profères est pour moi un délice et l'évidence salvatrice de Ton Amour. Ta Parole est la joie de mon âme, la coupe de ma consolation et le ravissement de mon coeur. Le monde n'a rien hérité sinon son caractère illusoire, mais Ta Parole venue de Ta Bouche a déshérité le monde et tout ce qu'il contient.

Te souviens-Tu comme je me tenais en Ta Présence, impie et nue ? Et cependant, au lieu de décréter un désastre pour ma conduite consternante et méprisable, Tes paroles ont percé ces couches d'épais nuages noirs et, comme un roi conquérant une cité, Tu m'as conquise, plaçant en moi Ton Trône glorieux. Dans les endroits les plus desséchés de mon désert, Tu as fait jaillir Ta Source d'Eau Vive, me montrant Ta faveur et que désormais, il me serait permis de marcher avec JE SUIS.

- Oui, Ma fille, Je ne t'ai jamais commandé de pécher. Réalise Qui te parle et en présence de Qui tu te trouves ! De Mon Coeur, J'ai fait pleuvoir sur toi et sur vous tous. Je viens déraciner ce que le monde a semé : tromperie sur tromperie, une moisson de Mensonges ! La mort rampe sous vos portes, faisant son chemin en silence dans votre chambre 15, faisant, de ceux que J'aime tant, des cadavres, les vannant comme des gerbes laissées par le moissonneur, sans personne pour les ramasser.

Mon Corps est flagellé journellement par les péchés du monde et, Ma petite messagère, ton Seigneur qui maintenant te parle te dit :

J'ai soif d'amour. Aime-Moi et console ce Coeur si peu aimé et si totalement incompris ! prie pour les pécheurs...

- Seigneur, notre Berger, viens rassembler Tes agneaux un par un dans tes bras, les tenant près de Ton Sacré Coeur. Toute chair est faible, mon Seigneur, et Tu le sais, cependant, il se trouve encore parmi eux une liste d'hommes bons...

- Vassula, aucun homme n'est bon, excepté Dieu...

- Alors, il y a une liste d'âmes généreuses dont les bonnes oeuvres ne devraient pas être oubliées. Je sais qu'aucun homme ne peut Te glorifier comme Tu le mérites, mais dans notre faiblesse et pour l'amour de Ton Saint Nom, ne vas-Tu pas hâter Ton Retour, ô Immensité, et renouveler les murs de Ton Sanctuaire ?

- Vous serez rebâtis 16 !

Mon enfant, si favorisée par Moi, J'ai fait de toi une menace pour Mes ennemis ; ces planteurs ont fait leur plantation et ils récolteront et mangeront leurs propres fruits... 17 Parle !

- Ah ! Seigneur, Tu as fait le ciel et la terre avec joie et avec une grande puissance. Tu nous as créés avec plaisir et Tu nous a aimés d'un amour infini. Fais que même Tes ennemis s'émeuvent de Ta Tendresse. Brille en chaque coeur et tourne vers Toi CHAQUE coeur de pierre...

- Je déverserai Mon Esprit sur ceux-là également, Ma Vassula. Les rebelles se transformeront en dévoués serviteurs, avides de Me servir, avides de M'adorer. J'exposerai Ma Sainteté dans chaque coeur et Je les nourrirai également de Ma douce Manne. Viens, vis saintement car Je suis Saint. Nous ?

- Oui, mon Seigneur, nous.





8 octobre 1992



- Ma Vassula, Je suis ta Mère. Pethi mou 18, souviens-toi que tu es dans Nos Coeurs. Vis pour Jésus et Il te donnera l'éloquence pour Le glorifier. Tes souffrances te conduisent à la sanctification et Je te le dis : dans tous tes chagrins, un rayon de consolation pénètre Nos Deux Coeurs et nous sommes remplis d'une irrésistible joie lorsque Nous te voyons venir à Nous pour prier. Apprends que la prière, l'amour et l'humilité sont les armes les plus puissantes contre Satan. Chacun d'entre-vous prend part au processus de rénovation de l'Eglise. Mais Satan, dans sa furie, va vous jeter chacun d'entre-vous les uns contre les autres s'il vous trouve endormis. Notre Plan est de vous planter tous ensemble dans l'amour et de rebâtir l'Eglise sur l'Amour.

Tu as vu maintenant un pâle reflet de la manière d'oeuvrer de Satan. Je te bénis ainsi que tous ceux qui contribuent à cette oeuvre. Prie, Ma Vassula, et bien que la bataille soit engagée dans toute sa force, n'aie pas peur : Je suis près de toi.





9 octobre 1992



- Vassula, écoute et écris :

Le démon et ses anges sont déterminés à étendre leurs desseins pernicieux et à faire, des bonnes choses que Je vous envoie, des voies pernicieuses. Je regarde la terre avec chagrin parce que beaucoup ignorent les leçons que Je vous ai données et la mort pénètre dans de nombreuses maisons, tandis que beaucoup refusent de comprendre que le mal attire le mal. Le monde, Mon enfant, dans son apostasie, s'auto-détruit...

- Seigneur ?

- Je Suis. Oui, confie-toi à Moi ; décharge ton coeur en Me disant tout. J'écoute.

- Pourquoi ce moine veut-il m'empêcher de venir à Toi de cette façon ? Je suis heureuse d'être avec Toi par cette voie. Toi et moi, seuls. Après tout, c'est le Don que Tu m'as fait...

- Oui, c'est Mon Don pour toi et toi, tu es Mon Don à tous. Jadis, J'ai dit à Marthe : " Marthe ! tu te soucies et tu t'agites pour tant de choses et cependant peu sont nécessaires, à vrai dire une seule ; et c'est Marie qui a choisi la meilleure part ; elle ne doit pas lui être enlevée ". Et de même, Je lui dis ainsi qu'à tous ceux qui viennent sur ton chemin pour t'interdire de venir à Mes Pieds, comme maintenant, pour M'écouter, pour écrire et pour être ensemble en permanence :

" vous vous inquiétez et vous vous agitez pour beaucoup de choses dont Je n'ai pas besoin ! En effet, aujourd'hui, Je n'ai besoin que d'une seule chose :

une conversation en coeur à coeur,
une prière qui dure sans cesse,
en adoration à Mes Pieds.

Unissez votre coeur au Mien. C'est cela, la meilleure part... "

Et toi, Ma fille, réjouis-toi ! car Je t'ai fait ce Don gratuitement. Il ne doit pas t'être retiré.





Vila Nova de Famalicão, Portugal, 11 octobre 1992



(Message pour le Père Joaquim Milheiro, traducteur et éditeur en portugais de la Vraie Vie en Dieu)

- Chaque mot qu'il traduit caresse Mon Coeur si lacéré, et chaque pas qu'elles 19 font Me glorifie. Moi le Seigneur, Je les bénis eux et leur travail. Je Suis est avec eux.







Fatima, Portugal, 12 octobre 1992



- La Paix soit avec toi. Porte Ma Croix jusqu'à la fin ; prie et médite : ravive Mon Eglise.

I C Q U S





Fatima, Portugal, 14 octobre 1992



- Vassula de Mon Sacré Coeur, à la fin, chaque coeur apprendra le mot " Réconciliation ", et ils s'accepteront les uns les autres dans le coeur. L'unité sera dans le coeur.

I C Q U S





15 octobre 1992



(J'ai rejoint les pèlerins qui partaient pour la Pologne, la Tchécoslovaquie, la Russie, puis Rome.

C'est notre Mère Bénie qui parle Smile

- La paix soit avec toi, Ma Vassula. Souviens-toi : c'est Moi qui mène ce pèlerinage. Tout ce que Je demande de toi est d'écouter Jésus et de laisser arriver tout ce qui vient sur ton chemin. Permets à Jésus d'oeuvrer et de parler à travers toi. Petite, tu n'as pas encore compris combien Jésus t'aime. Bénis-Le. Mon Coeur est vraiment uni au Sien et à la fin, Nos Deux Coeurs triompheront. Nous ?

- Oui ! Gloire à Dieu !





Moscou, 16 octobre 1992



- Seigneur, Tout-Puissant, béni soit Ton Nom. Maintenant, en ce jour, Ta Parole s'accomplit. En 1987, Tu disais : " va vers ta soeur, la Russie " ; m'y voilà, à ses pieds. Tu as dit : " aime-la comme Je l'aime " ; je suis là, à l'aimer, et si Tu veux que je la serve, je le ferai. Tu n'as qu'à commander.

20 ...

- Chéris ce que Je t'ai dit. Réalise que Mon Plan pour la Russie est immense. Réalise que Je vais t'utiliser pour Ma Gloire. Mon enfant, aie Ma Paix. Avec toi Je Suis.







Moscou, 18 octobre 1992



- Berger de l'humanité, renverse tous les royaumes qui n'invoquent pas Ton Nom !

Berger, Toi qui, avec un soin amoureux, nous ramènes au Bercail, Ton regard anxieux ne m'échappe pas. Tes battements de Coeur rapides ont laissé en mon coeur des traces de tristesse. Non, Seigneur, mes oreilles ne sont pas sourdes à Tes secrets soupirs de chagrin, affaiblissant mon souffle. Berger, les yeux de mon âme sont aujourd'hui témoins d'une chose encore jamais vue auparavant. Non, ne détourne pas la Tête ; il est inutile de me cacher Ta détresse ; Tu m'as mise trop près de Ton Coeur pour que je ne remarque pas Tes mouvements...

Et le sarment de vigne a absorbé la sève de la vigne...

- Je t'ai placée sous Ma peau 21. Les cieux passeront avant que Ma création se réveille... tu vois à quoi M'a réduit Ma Passion pour l'humanité ?

- Puis-je T'être de quelque utilité, Mon Berger ?

- Tu vas prier, tu vas jeûner pour Mon Amour, et les empreintes de tes pas suivront de près les Miennes. Prie pour que la Main du Père ne tombe pas à une heure où les rêves accaparent les esprits de cette génération.

- Mon Seigneur, mon esprit absorbe Ton chagrin ; viens, je T'en prie ; que mon coeur et ces coeurs qui T'aiment Te réconfortent et apaisent Ta douleur. Les yeux qui une fois ont vu Ta douleur jamais ne sèchent. Ne ferais-Tu que passer devant moi, je verrais quand même Tes mouvements et je décèlerais Ta peine. Je ne suis que Ta créature mais Tu m'as placée sous Ta peau, sans raison et sans aucun mérite de ma part. Tu m'as élevée. Alors, que puis-je dire lorsque Toi, mon Dieu, Tu Te tiens devant moi, le Dieu suprême, si offensé et si affligé ? Tu vois ? Je suis sous Ta peau et, cependant, une simple créature, façonnée d'argile. Ai-je mérité la chaleur de Ton Corps et de Ton Sang, la chaleur de Ton Coeur et de Ta proximité ? Non...

- Attends-tu avec impatience ta demeure dans le ciel, près de Moi, où tu chemineras dans la Lumière ? Ton coeur languit-il après ton foyer permanent ?

- Oui, Très Saint ! Oh ! Oui !

- Mon prêtre... tu entreras dans Ma Cour à l'accomplissement de ta mission. Bien que Mon Coeur meure d'envie de te prendre dans les hauteurs de Mon Sanctuaire, Je ne peux te prendre prématurément : J'ai encore beaucoup à dire.

Ma bien-aimée, nous parcourrons ensemble les avenues et les coins de rues pour rassembler les morts ; toi, tu les attireras près de Moi et Moi, Je soufflerai en eux. Ainsi, petit à petit, Je réveillerai les morts afin que cessent les sanglots de ton Berger...

- Oh ! puissent Tes Paroles trouver leur accomplissement !

- Alors, lève-toi, répands Mon Message autour du monde comme une panoplie ; Je suis avec toi et tu vas suivre Mes foulées vigoureuses ; oeuvre promptement et ne t'inquiète pas : Satan peut se mettre lui-même en pièces s'il le veut, mais toi, malgré sa rage, tu ne seras ni réduite au silence ni frappée, tu finiras ta course avec Moi.







(Plus tard)

- Petite, aie Ma Paix. Que rien ne t'enlève cette Paix que Je t'ai donnée. Réalise combien Mon Plan est grand. J'ai de grands événements qui sont encore à venir. Ce pays M'honorera plus que tout autre pays.

J'ai déjà fait un pas en lui...

Vassula, Je vais te demander de prêcher à Mes enfants de Russie ; cela t'arrivera comme Je te l'ai enseigné 22.

Sois sage et procède comme Moi Je t'indiquerai. Reste rien et J'augmenterai. Mon Coeur est ton foyer. Je Suis. I C Q U S





































1. Sur le plan spirituel.

2. La voix de Jésus était gaie et Son Visage reflétait Sa joie. Il avait l'air d'un père levant son enfant au bout de ses bras.

3. Cela signifie qu'en Jésus, tous les peuples du monde reconnaîtront le Christ, l'Agneau. Allusion à Ap 6.16 ; Ap 7.9.

4. Jésus a prononcé ces mots majestueusement.

5. J'ai compris que par notre apostasie, nous nous auto-détruisons.

6. Le Message de Paix et d'Amour de la Vraie Vie en Dieu.

7. Allusion à Ap 11.

8. Jésus entend par là que nul ne doit emprunter d'argent où que ce soit ni à qui que ce soit.

9. Jésus nous demande de vrais sacrifices.

10. Jésus était plein de joie.

11. Jn 9.41.

12. Mc 16.14.

13. Allusion à Ap 7.9-17.

14. Je tiens à noter que lorsque le Père me dictait ce passage concernant notre Mère bénie, si ce n'était Dieu, j'aurais dit qu'il était exalté, tant était manifeste Sa grande Joie.

15. J'ai compris que notre chambre signifie notre âme.

16. Dieu a prononcé ces mots avec grande majesté.

17. J'ai hésité, alors Dieu S'est arrêté.

18. En grec : " mon enfant ".

19. Les Religieuses qui aident le père Joaquim à la publication de la Vraie Vie en Dieu.

20. Ici, le Seigneur m'a donné Son ordre, mais il ne doit pas encore être divulgué à qui que ce soit.

21. Cela signifie que je suis en Dieu.

22. Ce qui signifie que le Seigneur amènera les événements jusqu'au seuil de ma porte.


































Admin
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 14/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://vassula.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum