Message pour la France

Aller en bas

Message pour la France

Message  Admin le Mer 14 Mar - 7:22


Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu", tome 3.
Copyright © Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés. Mise en page : 97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu
ç info@vassula.org




CAHIER 41





Mardi 13 février 1990



(Aujourd'hui, pendant que (...) et moi priions le Rosaire, alors que nous méditions le quatrième mystère douloureux, le Portement de la Croix, je suis soudain entrée dans une sorte d'extase ; ma voix a disparu et je me suis mise à chuchoter ; j'avais une grande difficulté à prononcer chaque mot ; j'ai commencé à éprouver et à partager les souffrances de Jésus dans Sa Passion. Pendant la méditation du cinquième mystère, la Crucifixion, il m'a semblé que j'en émergeais. A la fin, je me sentais lourde, ma parole et mes mouvements étaient plus lents que d'habitude. Mon esprit restait soumis à Son agonie.)

- Jésus ?

- Je suis, très chère âme. Grande est Mon agonie. Laisse-Moi la partager avec toi, faire Mon Ciel en toi. Bénis-Moi. L'Amour t'aime. La Paix soit sur toi. Regarde-Moi... Veux-tu souffrir Ma Passion ? Veux-tu te sacrifier plus ?

- Je suis désireuse de faire Ta Volonté.

- Alors Moi et toi allons partager de plus grandes choses. Vassula, mange peu aujourd'hui, et jeûne strictement demain. Fais-Moi plaisir en Me consacrant ta journée. N'écris plus pour le moment. Je veux te rappeler pleinement Ma Présence aujourd'hui. Je t'aime et Je te bénis. Nous, te souviens-tu ? prie.





15 février 1990



- Jésus ?

- Je suis. Appuie-toi entièrement sur Moi. Appeler Mes agneaux pour les nourrir de Mon Pain, Me glorifie. Viens, laisse-Moi te donner quelques paroles de Lumière : Je suis la Résurrection qui ramène les morts à la Vie. Continue ton chemin maintenant et souviens-toi... ? vas-y, dis-le !

- ... de Ta Présence, Seigneur.

- Oui, Ma Présence, et celle de Ma Mère également, Ma fille.

I C Q U S





Vendredi 16 février 1990



(Tôt dans l'après-midi, (...) et moi, nous nous sommes agenouillés devant mon petit autel pour prier les mystères douloureux du Rosaire. Dès le début de la méditation du premier mystère, l'agonie de Jésus à Gethsémani, j'ai commencé à éprouver une grande difficulté d'élocution ; j'étais incapable de dire un seul mot et c'était comme si mon esprit entrait dans une sorte d'extase, et c'est ainsi que je me suis trouvée vivre l'agonie de Jésus à Gethsémani ; je suis restée dans cet état jusqu'au dernier " Je vous salue Marie ". Ensuite, alors que (...) commençait la méditation du deuxième mystère, la Flagellation, j'ai été violemment projetée sur le tapis, prostrée, les bras un peu au-dessus de la tête ; je subis la flagellation ; mon corps était violemment secoué chaque fois que le " fouet " retombait sur moi. Cette première fois, notre Sainte Mère me préparait à chaque mystère. Ainsi, j'endurai toute la Passion jusqu'à la Crucifixion, passant par l'agonie et les souffrances de Jésus ; mais je ne ressentais pas de souffrances physiques : toutes les douleurs étaient intérieures.

Environ une heure plus tard, je subis à nouveau toute la Passion. Puis, vers 18h30, je souffris une troisième fois la Passion tout entière, plus violemment que jamais.)



- Ce Don t'est maintenant donné par Mon Amour. Tu n'as pas mérité Mon Don. Néanmoins, Je suis ton Dieu et Je passe sur toutes tes faiblesses et J'ai pardonné tes péchés.

I C Q U S





19 février 1990



- Ah ! Vassula... Mon Esprit d'Amour envahira tout ton être. Laisse Mon Esprit Se reposer sur toi et tu éprouveras de grandes merveilles. L'Amour t'aime.

I C Q U S





Mardi 20 février 1990



(Aujourd'hui encore, alors que je priais en méditant les mystères douloureux du Rosaire, j'ai subi partiellement la Passion du Seigneur ; j'ai vécu en partie l'Agonie de Jésus à Gethsémani et en partie la Crucifixion.)



- Mon enfant, pénètre plus profondément dans Mes Plaies. Ecoute Mes Battements de Coeur... Mon affection pour toi est devenue folie au point que Je veux maintenant te faire participer avec Moi à Ma Passion. Aime-Moi comme Je t'aime. Ma Passion se répète chaque jour. Jour après jour, Je suis traîné sur la route du Calvaire par ceux qui ne suivent plus Ma Voie. Mes agonies sont multipliées quand Je vois Mes enfants se diriger dans le feu éternel. Mon Coeur sombre dans d'intolérables douleurs à observer tant d'ingratitude sur cette terre. Mon Corps est flagellé sans pitié. Je souffre. Pourtant, J'avais rempli leurs maisons de bonnes choses. Je leur avais donné Ma Paix. Je les ai aimés et Je les aime toujours à la Passion, et cependant c'est par ceux-là mêmes que Je suis couronné d'une couronne d'épines. Je Me tiens devant eux comme un Mendiant, Mon Coeur dans Ma Main, les suppliant. Mais, au lieu d'un regard gentil, ils se moquent de Moi, ils crachent sur Moi, ils Me raillent, ils frappent Ma Tête et Me conduisent avec violence au Mont où ils Me recrucifient. Je dépéris lentement et Mon Sang est répandu sans cesse. Je suis recrucifié chaque jour par les pécheurs. J'ai besoin de repos. Me laisseras-tu Me reposer ? Prends Ma Couronne d'épines, Mes Clous et Ma Croix... N'as-tu rien à Me dire ?

- Mon Seigneur, mon Bien-Aimé, Toi qui m'as confié Tes Joyaux les plus Sacrés, Toi qui m'as couverte de Ton Amour et de Ta Tendresse, Toi qui as répandu Tes Enseignements sur moi comme de la myrrhe et qui m'as embaumée de Ton Parfum, je me réjouis de Ta Présence. Tu m'as donné le Don de Ton Amour. Tu m'as donné le Don de Ta Passion et moi, dans ma pauvreté, je ne puis T'offrir que mes bénédictions, ma volonté, mon coeur et mon âme.





Vendredi 23 février 1990



(A quinze heures précises, j'étais au rendez-vous pour rencontrer Jésus dans Sa Passion, sur Sa Croix.)





Vendredi 2 mars 1990



(Jésus m'a rencontrée une nouvelle fois dans Sa Passion et sur Sa Croix.)

- Nous partageons Ma Passion pour les raisons suivantes, Mon enfant : pour la conversion des âmes, pour réparer, pour tous ceux qui déforment Ma Parole, pour ces maîtres qui présument que Je ne suis pas ressuscité avec Mon Corps, pour ceux qui M'étouffent en se différenciant en Moi, pour le manque de sincérité qui règne parmi ceux qui entourent Mon Vicaire, pour le manque de sincérité qui règne parmi ceux qui appellent à la Paix et à l'Unité mais restent sans vie à leur parole, pour ceux qui étouffent la Voix de Mon Saint Esprit et pour tous ceux qui continuent à vivre dans une grande méchanceté sous ces cieux. Ma bien-aimée, répare pour toutes ces âmes qui Me conduisent heure après heure sur la route du Calvaire. Toutes ces réparations ne sont pas en vain. L'Amour t'assistera également 1. Viens.

I C Q U S





3 mars 1990



- Jésus ?

- Je suis. Ne sois jamais rude. Méprise tout ce qui ne vient pas de Moi - Je suis Pur et Saint -, sinon comment Mon Esprit travaillera-t-Il en toi comme Je le souhaite ? 2 Vassula, il n'y a rien que tu puisses faire sans Moi. C'est Moi qui vais à nouveau glorifier Mon Nom. Les pécheurs reviendront à Moi. Mon Nom sera gardé Saint et ce que J'ai dit, Je l'accomplirai. Mon enfant, Je suis le Révélateur des Mystères et Je découvre à beaucoup ce qui doit arriver. Tu es l'une de Mes âmes choisies auxquelles J'ai révélé Ma Sainte Face et Mes intentions. Tout ce que tu as à faire est de continuer à transmettre Mes Messages. Tu n'as pas à convaincre qui que ce soit. Ma fleur, fais tout ce que tu peux et Je ferai le reste. Je connais combien tu es limitée mais ne t'inquiète pas : Je suis à côté de toi pour t'encourager. Multiplie tes prières. Fais-Moi plaisir en restant près de Moi. Rappelle-toi : tu étais morte et Je t'ai relevée. Tu étais froide envers Moi et J'ai ranimé Ma Flamme en toi, pour te consumer de Mon Amour. Tu étais apathique envers Moi mais Je t'ai rendue fervente et assoiffée de Moi. Pendant des années, Moi ton Dieu, J'ai vécu dans ton désert, ne trouvant ni repos ni consolation de la part d'une créature que J'avais créée avec tant d'Amour. Avec grande consternation, Je te voyais glisser loin de Moi. Je n'avais qu'à dire : " que ce désert et cette terre aride exultent ! " mais Je voulais ta coopération. Je ne voulais pas violer ta liberté. Pour te libérer, Ma bien-aimée, il M'a fallu te traîner jusqu'au désert et te laisser à toi-même. C'est alors seulement que tu as réalisé à quel point tu étais nue et combien ton âme était tachée, et c'est alors qu'avec grande terreur, tu as volé à Mes Pieds. Tu as réalisé combien tu étais insuffisante par toi-même. Alors Je t'ai fait comprendre à quel point J'avais souffert dans ton désert et comme tu avais rendu Mes lèvres, par soif d'amour, plus sèches qu'un parchemin. Ensuite Je t'ai fait voir que ton intérieur était devenu le désert parfait pour que la vipère y niche et ponde sans crainte ses oeufs en toi 3. Puis, J'ai permis à ton voile de tomber afin que tes yeux puissent voir Ma Beauté. Et de Mon Doigt Je t'ai touchée, te transfigurant. Je suis allé dans toutes les directions chercher par quel moyen Je pourrais te faire Mienne pour l'éternité et faire de toi une initiée à Mes mystères. J'ai transformé ton désert en une source et de tes friches J'ai fait des rivières. Oui ! Je suis Celui qui, bientôt, fera de vos terres brûlées 4 des lacs et de vos terres desséchées des sources d'eau. Je ne te laisserai pas mourir. Ecoute : Je remuerai beaucoup d'entre vous et Je ferai entendre Ma Voix depuis Ma Sainte Demeure. J'entends manifester Ma Sainteté et Ma Miséricorde à beaucoup de nations, afin qu'elles puissent Me reconnaître. Je suis Saint et J'entends vous faire comprendre à tous que vous aussi devez vivre saintement.



" Je T'ai aimé bien tard,
O Beauté toujours antique,
toujours nouvelle,
comme je T'ai aimée tardivement !

Tu étais à l'intérieur de moi,
mais moi, j'étais à l'extérieur
et c'est dehors que je Te cherchais.

Dans mon égarement,
je recherchais les choses délicieuses que Tu as créées.
Tu étais avec moi mais je n'étais pas avec Toi.

Les choses terrestres m'éloignaient de Toi, elles qui,
si elles n'étaient pas en Toi,
ne seraient pas du tout.

Tu as appelé, Tu as crié et Tu as percé ma surdité ;
Tu as lui, Tu as brillé
et Tu as dissipé mon aveuglement ;

Tu as exhalé Ton parfum sur moi ;
je l'ai respiré à pleins poumons
et maintenant je soupire après Toi ;
je T'ai goûté,
maintenant j'ai de plus en plus faim et soif.

Tu m'as touché et j'ai recherché Ta Paix avec ardeur. "

(St Augustin, Confessions, Livre X.27-28)



- Mon Seigneur, mes pensées se tournent vers l'unité. Désirent-ils sincèrement s'unir, mon Seigneur ?

- Alors là, Mon enfant, ne t'ai-Je pas dit et montré à quel point certains d'entre eux sont rigides ? Ils appellent à la paix et à l'unité mais ils ne pensent pas un seul mot de ce qu'ils disent ; leur coeur est aussi dur que le roc et ils sont aussi inflexibles qu'une pierre de meule. Cependant, Je les courberai tous avec Ma Flamme. Attends et tu verras...





5 mars 1990



- La Paix soit avec toi. Ecoute-Moi. Je suis le Très-Haut qui t'ai favorisée. Prie.

(J'ai prié.)

- Souviens-toi, Vassula, que tu es argile et que Je peux te modeler en quoi que Je désire. Ma fille, permets-Moi de te modeler, chaque mardi et chaque vendredi, en une copie de Moi-Même, en te donnant les agonies de Ma Passion. Ma Coupe est amère mais veux-tu La partager avec Moi ? Dis-Moi, Mon enfant, veux-tu éprouver Ma Passion comme il Me plaît ?

- Oui, Seigneur, comme il Te plaira.

- Ma Grâce est sur toi. Je te formerai en un petit crucifix. Mon Corps est couvert des marques impitoyables qui M'ont été données par ceux que J'aime le plus. Veux-tu partager les marques de Mon Corps ?

- Oui, mon Seigneur, comme Tu voudras.

- L'Amour que J'ai pour toi est sans mesure. Viens.





10 mars 1990



(Message pour la réunion de prière du 31 mars 1990 en la chapelle du couvent des Capucins, à Saint Maurice, Suisse)

- La Paix soit avec vous. Moi le Seigneur Jésus, Je vous aime. Très chers enfants, apprenez que Je suis la Vérité Eternelle. Je suis le Chemin qui vous conduit vers la Vie Eternelle. Etes-vous prêts, en ces jours de Carême, à suivre Mon Chemin ? Etes-vous prêts à reconnaître que Je suis Celui qui ai marqué Mon Chemin de Mon Sang ? Je suis le Crucifié aux Cinq Plaies, qui vous parle aujourd'hui. Je suis la Victime de l'Amour qui cherche votre coeur. Viens, approche, toi que Mon Coeur aime ; approche, toi qui hésites encore, viens à Moi et pénètre dans la Plaie de Mon Coeur afin que Je puisse t'attirer et te faire comprendre que là, tu trouveras ta paix et ta joie. Viens plus près de Moi, âme, et permets-Moi de souffler sur toi Mon doux parfum, te ranimant. Abandonne-toi à Moi et J'envelopperai ton âme dans Mon Sacré Coeur. Appelle-Moi, et Je te répondrai... Cherche-Moi avec ferveur, et tu Me trouveras... Abandonne tes mauvaises voies et place tes pieds dans Mon Chemin, et Je t'élèverai et ravirai ton âme pour délecter Mon Ame. Mon Amour est comme une Fontaine, un Puits d'Eau Vivante, alors viens puiser à cette Fontaine et tu vivras. Ne sois pas comme le monde, car le monde ne parvient pas à apprécier Mon Grand Amour.

Mon enfant, as-tu pleinement compris Ma Passion ? Je suis Celui qui t'ai délivré de la Mort. Persécuté J'ai été, à cause de toi. Défiguré par les coups, cible des crachats, méprisé, moqué et raillé J'ai été, pour ta délivrance. Flagellé sans pitié J'ai été, à cause de Mon Grand Amour pour toi. J'ai porté tes péchés sur Mes Epaules sans prononcer une plainte, " comme l'agneau qui est conduit à l'abattoir, comme une brebis muette devant ses tondeurs, n'ouvrant jamais la bouche " (Is 53.7). Et pour te libérer, Mon bien-aimé, Je Me suis laissé transpercer par ceux-là mêmes que J'avais créés. Oui, ils ont percé les Mains qui les ont créés, et par Mes Plaies, Je t'ai guéri... Par amour pour toi, J'ai enduré des heures de souffrance pour retirer ton âme de l'abîme. Je suis ton Saint, pourtant Je t'ai permis de M'étendre sur la Croix jusqu'à ce que Mes Os soient tous disjoints. Sens aujourd'hui Mon agonie, sens Ma soif par manque d'amour, un amour qu'aucun flot ne pourra jamais étancher et qu'aucun torrent ne pourra jamais noyer. Vais-Je jamais te voir, toi qui erres encore dans ce désert ? Reviens à Moi, te réconcilier avec Moi, et vis saintement en abandonnant tes voies.

Dans la douleur et dans les larmes, J'ai regardé cette génération profane s'éloigner, suivant le Vice au lieu de la Vertu, la Mort au lieu de la Vie, parce que cette génération s'est fiée au mensonge, concevant ainsi le rationalisme qui a donné naissance à l'athéisme. Pendant combien de temps devrai-Je rester délaissé et solitaire derrière chaque Tabernacle, alors que des Larmes de Sang coulent sur Mes Joues, laissant déchirée chaque fibre de Mon Coeur ? Chaque heure, Mes agonies de Gethsémani se répètent dans Mon Ame ; entre dans Mes Plaies et tu comprendras Mes agonies. Depuis le commencement J'avais prévu comment, en dépit de Mon Sacrifice, des clans s'élèveraient contre Moi et diviseraient Mon Corps, engendrant tant de nouvelles doctrines ; et qu'une fois leur sens de ce qui est juste et faux émoussé par leurs dissensions, ils perdraient le sens de la fraternité... et le gémissement de Mes agneaux a, depuis, percé Mes Oreilles... et maintenant en écho, Mon Cri vient de la Croix vers différentes nations pour vous rappeler tous à ne faire qu'un.

Ainsi, si quelqu'un Me demande : " pourquoi ces Larmes de Sang coulent-Elles à flot sur Tes Joues ? " Je répondrai : " Elles sont versées pour toi, Mon enfant, ce sont les Larmes causées par les péchés et les impuretés ". Et si tu Me demandes : " et que sont ces marques sur Ton Corps ? Pourquoi Tes Plaies sont-Elles grandes ouvertes ? " Je répondrai : " celles-ci, Mon enfant, Me sont données chaque jour, sans pitié, par ceux que J'aime le plus, mais qui se sont maintenant tournés contre Moi laissant Mes Plaies grandes ouvertes. Pourtant, c'étaient ceux qui une fois ont dit : ‹ nous aimerions apprendre Tes Voies et Te suivre ›. Intellectuellement, ils sont dans l'obscurité et tant qu'ils ne seront pas morts à eux-mêmes, ils ne seront pas capables de voir la Lumière. Aujourd'hui encore, en ces jours de carême, Je viens à toi, Mon enfant pécheur, juste ou injuste, ou repoussé par l'humanité ou ballotté d'une manière ou d'une autre dans ce monde, Je viens te demander ta réconciliation. Va te réconcilier avec ton frère, car en te réconciliant avec lui, tu te réconcilies avec Moi ton Dieu. Offre-Moi ta paix comme Je t'offre Ma Paix. Imite-Moi et sois saint ; sacrifie-toi et jeûne afin que tu puisses grandir dans Mon Esprit qui est : Amour, Sainteté et Vérité. Ce dont J'ai besoin de toi, c'est la sainteté. Ne sois pas comme les chacals qui passent leur vie dans la nuit ! parce que tes intentions Je les connaissais bien avant que tu sois né ! "

En ces jours, Je répands Mon Esprit sur vos nations afin que vous grandissiez comme l'herbe là où il y a beaucoup d'eau. Je descends de cette façon pour remplir vos réserves de Mon produit. Je viens vous réveiller de votre léthargie et vous ramener de vos voies mauvaises.

Et maintenant, Je lance un appel spécial à tous ceux qui sont sous Mon Nom et qui travaillent pour l'Unité et pour la Paix. Je vous demande de venir à Moi comme un enfant, de Me regarder en face et de Me répondre à ces questions :

Frères, avez-vous fait tout ce que vous pouviez faire pour préserver l'unité de Mon Corps ?

Dites-Moi, frères, où est la Paix que Je vous ai laissée, le Don que Je vous ai donné ?

Pourquoi vous différenciez-vous continuellement en Moi ?

Essayez-vous sincèrement de vous unir à nouveau dans votre croyance et dans votre pratique ?

Je vous dis solennellement de renouveler votre esprit par une révolution spirituelle, une révolution d'amour. Oubliez les rancunes que vous avez les uns envers les autres et venez à Moi, renouvelés ; venez à Moi purs. Réveillez-vous de votre sommeil ! Je suis à vos portes-mêmes et Je frappe. Ne soyez pas comme du sel qui a perdu sa saveur ; soyez comme un arbre duquel sortent de gracieuses pousses et qui porte les fruits de la sainteté. Accomplissez Ma Loi en vous unissant et en vous aidant les uns les autres. Comme hier, Je lève Mes Yeux vers le Père et Je Le prie :



Père Saint,
garde fidèles à Ton Nom ceux que Tu M'as donnés
afin qu'ils puissent être
un comme Nous (Jn 17.11).
Puissent-ils être tous un (Jn 17.21).

Père, le Juste, rappelle-leur Ma docilité,
Mon humilité, Ma sincérité et Mon grand Amour,
afin qu'ils puissent mettre fin à Mon Agonie,
cette Agonie qui est cause
de l'effusion de tant de Sang en Mon Corps ;
fais qu'ils reconnaissent leurs erreurs
et se réconcilient,
afin que lorsqu'ils viennent Me recevoir,
en Me buvant et en Me mangeant, ils viennent dignement.

Père, appelle les bergers
et enseigne-leur à être souples et dociles
les uns envers les autres, effacés et humbles ;
qu'en ce temps de carême, ils comprennent Mon Expiation
et cherchent en Moi la véritable Sagesse.

Amen.



Heureux l'homme qui M'écoute. Heureux celui qui suit Mes Voies. Heureux l'homme qui s'humilie. Heureux les pauvres en esprit, le Royaume des Cieux est à eux.

Moi votre Seigneur, Je vous bénis ainsi que vos familles, laissant Mon Soupir d'Amour sur vos fronts et Ma Paix dans vos petits coeurs ; et n'oubliez jamais que l'Amour est toujours avec vous. Soyez un.

I C Q U S



(Message de Notre Sainte Mère pour la même réunion)

- La paix soit avec vous. Sentez Ma Présence parmi vous... que cette grâce vous soit donnée à tous... Enfants bien-aimés, Je vous demande aujourd'hui de purifier votre âme, préparez votre âme en ces jours de carême afin que vous compreniez et pénétriez pleinement dans la Passion du Christ. Comprenez comment Il S'est sacrifié pour vous, afin de vous libérer de toute méchanceté et vous purifier pour que vous puissiez être Ses enfants adoptifs. Dieu demande votre réconciliation, et de faire pénitence, de vous repentir et de croire à la Bonne Nouvelle ; soyez réconciliés avec Dieu, et vous deviendrez Ses héritiers pour la Vie Eternelle.

Dieu vous veut parfaits, et pour atteindre la perfection, Je vous rappellerai que vous ne pouvez l'atteindre sans vous être réconciliés à travers Lui et pour Lui. L'abnégation vous conduira sur la route de la perfection.

Moi votre Sainte Mère J'intercède sans cesse pour vous tous auprès du Père, pour votre abandon volontaire, et pour que vous soyez rendus parfaits.

Jésus et Moi venons à vous de cette façon pour vous avertir et vous réveiller de votre sommeil. Le temps fuit et bien que beaucoup d'entre vous se soient réveillés, Satan, redoublant ses malices et ses pièges, a fait retomber une bonne partie d'entre vous dans un profond sommeil. Son but est de vous diviser, de créer des querelles entre vous et de vous couper de la Vigne. Résistez à toutes les tentations. Résistez au mal et vainquez-le par l'amour. Vainquez l'égoïsme par les sacrifices, vainquez la malice par le bien. Prouvez à Dieu votre amour pour Lui par de bonnes actions. Aimez votre prochain comme vous-mêmes.

Nos Messages doivent être suivis et non pas simplement lus ; ils doivent être vécus. Prouvez à Dieu que vous êtes Ses enfants en étant purs, humbles, obéissants et effacés.

Mes prêtres... Je vous aime, vous qui êtes les brebis que Jésus rassemble dans Ses Bras et instruit. Venez puiser du Sacré Coeur de Jésus pour ranimer votre amour en une flamme ardente, et la transmettre ainsi aux agneaux de Jésus. Suivez le Roi de la Paix et vous apprendrez à Le connaître. Jésus, qui est le Sacrifice, vous aidera à sacrifier davantage de vous-mêmes. Trouvez-Le, Mes bien-aimés, en simplicité de coeur. Dieu n'est pas compliqué, le Saint des saints parle d'abord d'une façon, et puis d'une autre, pour vous faire comprendre que le temps presse. Je suis au comble de la douleur et J'étouffe dans Mes Larmes, et Mon Coeur se gonfle de chagrin à voir tant de Mes enfants dans un profond sommeil, rejetant tous Nos avertissements Miséricordieux. J'appelle à longueur de journée, J'apparais tout autour du globe, vous suppliant de vous convertir et de vous rapprocher de Dieu. Je ne viens pas, Mes enfants bien-aimés, vous faire des reproches, Je viens par amour vous avertir, vous aider et vous éduquer dans votre croissance spirituelle. Etant votre Mère, J'observe comme vous grandissez. Je vous aime et Mon but est de vous éduquer à grandir en Dieu. Acceptez avec joie ces jours de grâces. Dieu ne vous a pas désertés pas plus qu'Il ne vous a condamnés, Il n'a jamais détourné de vous Sa Sainte Face, aussi recevez Son Saint Esprit de Grâce avec joie et en chantant. Réjouissez Nos Coeurs et propagez Nos Messages aux quatre coins de la terre et à travers Eux, convertissez d'autres âmes. Je désire voir toutes les Eglises pleines, vivantes et chaleureuses, aussi vivez Nos Messages. Je déverse sur vous des grâces pour vous encourager. Soyez bénis et venez plus près de la Croix, aux Pieds de Jésus, comme Je le fus avec Jean et les saintes femmes. Venez L'adorer, venez L'adorer, que l'Esprit de Sainteté demeure sur vous pour toujours et à jamais.

Moi votre Sainte Mère Je vous bénis, vous et vos familles.

(Lecture Biblique : Mt 5.17-26)





29 mars 1990



- Ma fleur, Je te donne Ma Paix. Porte Ma Croix jusqu'à la fin. N'oublie surtout jamais Mon grand Amour pour toi, un Amour qu'aucun humain ne pourra jamais te donner. Souviens-toi toujours de Ma douce maîtrise. Je Me délecte de t'avoir près de Moi de cette façon. Je t'ai favorisée, aussi réjouis-toi ! Vassula, tu n'avais ni prié ni eu le moindre amour pour Moi. Je ne t'ai accusée ni de ton aridité ni de ton hostilité envers Moi. Et encore, par Compassion, J'ai tiré ton âme de l'abîme. Cela, Mon enfant, devrait être marqué au fer dans ton esprit. Moi le Seigneur Je t'aime. Viens, un jour tu comprendras pleinement. Lève maintenant tes yeux vers Moi et dis :

" Loué soit le Seigneur !
Gloire à Dieu ! "

Moi le Seigneur Je te bénis. I C Q U S



(Un peu plus tard dans la soirée.)

- Mon Seigneur, où es-Tu ? Je ne Te vois pas !

- Ma petite, Je suis dans ton coeur.





2 avril 1990



- Je veux garder toujours mon amour pour Toi. Je sais que je n'arrive pas à détecter mes propres défaillances. C'est pourquoi je viens Te demander de me préserver de toute tendance perverse. Libère-moi du péché grave. Permets-moi, Doux Yahvé, de me réfugier en Toi.

- Bien-aimée de Mon Ame, Je t'accorderai la sécurité après laquelle tu soupires. Sois contente. Choisis toujours ce qui Me plaît. N'aie jamais peur ; Je suis à ton côté. De toi Je désire l'amour, l'obéissance, l'effacement, l'humilité, la docilité et ainsi tu désarmeras la haine, la désobéissance, les manières pompeuses, la vanité et la méchanceté. Ame, réjouis-toi ! ne regarde pas derrière toi ; regarde-Moi, fais-Moi face et abandonne-toi à Moi. Ma Venue est proche et quiconque Me craint, Moi le Seigneur, il comprendra. Mon Esprit est sur toi, Ma bien-aimée. Moi qui t'ai élevée, Je te rappellerai toujours Mon Amour. Sois heureuse ! Sois heureuse ! Je te dis : réjouis-toi, réjouis-toi ! Permets à Mon Esprit d'oeuvrer en toi ! Je suis capable, malgré ton extrême faiblesse, de tout accomplir. Moindre tu es, plus Je Suis. Accepte Ma Grâce et efface ta passivité. Que la Paix soit toujours avec toi ! Caresse-Moi de ton coeur, ne Me néglige jamais. Je t'apprendrai beaucoup de choses encore. Je t'instruirai de la réelle Connaissance. Tu apprendras de Ma Bouche. La Sagesse vient devant toi pour être ton Educatrice. Tout ce que tu fais, fais-le avec amour. Embellis Mon Jardin, embellis Ma Tête en remplaçant la Couronne d'Epines par une Couronne de Roses. Moi le Seigneur J'attends avec plus d'impatience que jamais le jour de Ma Gloire.





3 avril 1990



- Je languis de Toi, Jésus, mon Sauveur,
Toi qui m'as tirée de l'abîme.
Je sais que Tu me traites avec tendresse
et que Tu me fais souffrir
afin de mieux m'éduquer.
Sois à nouveau mon Sauveur !
Renouvelle ma joie.
Déracine tout mal de moi
puisque Tu aimes la sainteté
et la sincérité du coeur.

- Sois en Paix, Mon enfant, la souffrance est le don que Je te fais pour te sanctifier. Je serai la douce torture de ton âme nue, le tourment de ton esprit, l'insatiable soif de ta bouche, la palpitation de ton coeur. Ouvre tes yeux, âme, et avance sur le chemin de la sainteté. Offre-Moi ta volonté. Ouvre tes yeux et regarde, âme ! Regarde la trace que J'ai laissée derrière Moi... Mon Chemin est marqué de Mon Sang. Suis ces marques et elles te conduiront à Moi. Ne recherche aucun allié ni ne demande : " qu'est ceci ? " ou " qu'est cela ? " Ma Force soutiendra tes chutes. Viens jusqu'à Moi, âme, et Je t'offrirai Ma Coupe. Vassula, ne refuse pas Ma Coupe. Quoique Ma Coupe soit amère, bois. Bois pour Me rendre Gloire et, comme de la myrrhe, Je répandrai sur toi Mes Bénédictions. Ecoute, Vassula, Ma fille, bien que tu sois entourée de Mes ennemis, toi-même demeureras indemne, aussi n'aie pas peur mais avance. Suis les marques de Mon Sang et ne regarde ni à ta gauche ni à ta droite. Je Me tiens devant toi, t'attendant, pour te sanctifier. Viens, viens seule. Je ne veux pas trouver de rivaux en toi. Par égard pour le grand Amour que J'ai pour toi, mange peu en ces jours de purification. Je suis ton Rédempteur qui Me tiens au bout de cette route. Ouvre tes yeux et regarde les marques de Mon Sang que J'ai versé pour toi. Que ces jours te soient mémorables. Ame, réveille-toi ; pourquoi es-tu endormie ? Viens trouver ta force en Moi. Viens et J'apaiserai ta soif si tu apaises Ma soif d'Amour. Ceci est ton dû, Ma fille, puisque c'est Moi qui suis venu te délivrer de l'abîme et puisque c'est Moi qui suis venu à ton secours en manifestant Mon grand Amour pour toi. Viens maintenant M'offrir ta volonté. Montre ton impatience à étancher Mon insatiable soif d'Amour en laissant quelques gouttes de ton amour sur Mes Lèvres desséchées. Je les accueillerai comme les fleurs sauvages du désert accueillent la rosée du matin.

Ame ! tu n'étais ni irréprochable ni fidèle, cependant Je t'ai pardonné dans Ma Pureté et dans Ma Lumière. J'ai effacé chacun de tes péchés. Aussi, maintenant, sois-Moi agréable. Lève tes yeux vers Moi et regarde la bannière que Je déploie au-dessus de toi... Je t'ai choisie parmi beaucoup, pour montrer à l'humanité, à travers toi, Ma bannière d'Amour et de Miséricorde. Je la déploie maintenant au-dessus de vos têtes. Génération ! Comme un amant qui poursuit sa bien-aimée, Je vais dans toutes les directions, cherchant par quels moyens vous faire Miens pour toute l'Eternité. Montre-Moi, génération, que derrière ton mur Je puis encore trouver un ami fidèle... Et même si Je n'en trouve aucun, un ami hésitant... et Je transformerai ta fausseté en un langage sincère, afin que le Jour du désastre ne te frappe pas.

Ami ! toi qui hésites encore entre le mal et le bien, ne sois pas tiède ! N'as-tu pas encore compris que Mon Coeur est malade d'Amour ? Viens et sens les Battements de Mon Coeur. Chaque Battement est un magnifique cantique d'Amour pour toi, ami, un appel d'Amour de l'Amour Jaloux. Viens à Moi avant que le soleil ne se couche et avant que les ombres de la nuit ne tombent comme un voile sur toi. Viens à Moi, ne Me laisse pas à nouveau dans la consternation jusqu'à demain. Viens avant que la Tempête et le Feu viennent vous disperser comme la paille. Viens à Moi et Je veillerai sur toi, âme, aux jours de détresse. Laisse-Moi t'entendre, âme, laisse-Moi entendre le bruit de ton pas, laisse-Moi entendre ta voix avant que ne tombe la nuit... 5 Le figuier est mûr et bientôt vous mangerez ses premiers fruits... Heureux toi qui maintenant as faim, car tu seras rassasié.

L'Amour vous aime. Ma Maison est votre Maison. Tombez dans Mes Bras et Je comblerai votre aridité de Mon flot d'Amour. Venez, Moi Jésus Je vous aime sans mesure.

I C Q U S





10 avril 1990



(Message pour la réunion-pèlerinage 6 du 28 avril à Lens, Suisse)

- La Paix soit avec vous... Je suis votre Saint qui veille sur vous d'En-Haut... Recueillez-vous et sentez Ma Présence... sentez Ma Présence, sentez Mes Yeux sur vous. En vérité Je vous dis qu'aucun homme a un plus grand amour que le Mien. Je suis Celui, Celui qui vous aime le plus, le Dieu vivant.

Aujourd'hui, Mes bien-aimés, vos nations vivent dans les ténèbres, mais Je descends par Mon Infinie Miséricorde pour restaurer Ma Maison et vous ramener à Moi. En effet, Je répands Mon Esprit sur toute l'humanité pour nourrir de Ma Parole vos nations affamées et pour vous rappeler que Je suis Saint. Je viens à vous pour vous encourager à faire le bien et décourager vos tendances mauvaises. Ame, Je Me tiens devant tes portes-mêmes, frappant. Je suis Celui que tu cherches, Je suis Celui qui élève ton âme et la fait exulter. Je vous dis le plus solennellement que l'Amour est sur le Chemin de Son Retour. Mon Retour est proche de vous, aussi, priez pour la conversion des âmes. Priez pour elles afin qu'elles se convertissent avant Mon Retour. Priez avec ferveur que Mon Cri dans ce désert atteigne leurs oreilles et perce leur surdité. Priez le Père que Son Calice de Justice ne déborde pas avant ta conversion, génération ! Appelez-Moi et Je vous entendrai !

O génération, génération... souillée au-delà des mots... impure au-delà de toute description, ta culpabilité te tue. Ta perversité, génération, et ton infidélité ont transpercé toute l'Eternité, laissant tremblantes les colonnes du Ciel. Tes iniquités ont dépourvu ton esprit de toute sagesse. Si tu savais combien Mes anges tremblent de voir ce qui t'attend... Terre, qui seras couverte de ton propre sang par ton apostasie ! Terre, qui te déchireras sous les yeux-mêmes de Mes anges ! Si vous compreniez tous la secousse qui doit venir, vous ne perdriez pas votre souffle en paroles vides et en impiété comme c'est maintenant le cas.

Moi le Seigneur, Je répands Mon Esprit pour vous préparer, pour vous enseigner du Ciel, et appeler à votre repentir et vous appeler à votre conversion. Je suis un Dieu de Miséricorde qui Se penche jusqu'à vous en ces jours de Grâce pour vous sauver. Ecoutez Mes Cris de détresse. Mes bien-aimés, Je viens vous réveiller. Je ne Me lasse pas de répéter Mes supplications, génération ingrate, et Je continuerai à te répéter Mes supplications. Mes Lèvres ne se lasseront jamais de t'appeler, mais tandis que Je parle, Ma souffrance subsiste... pourtant la Lumière est proche de toi pour chasser tes ténèbres, génération...

Ouvre tes yeux, ouvre tes yeux et tu Me verras dans Ma splendeur. Je suis prêt à donner à vos yeux la lumière pour voir afin que vous ne vous endormiez pas dans la mort. Les actes de votre génération sont corrompus et vils, loins d'être Mon Image, loins de l'Amour, loins de la Sainteté. Je suis votre Saint mais vous Me recrucifiez à chaque minute. Je suis Celui qui, aujourd'hui, t'embrasse avec tant d'Amour, t'entoure de Mes Bras et, de Ma Main, te nourrit tendrement de Ma Parole pour te restaurer à nouveau dans la divinité, génération plus faible que jamais. Je viens vous délivrer du mal, Je ne viens pas vous menacer, Je viens seulement vous avertir par Ma Miséricorde Infinie. Mon Coeur languit de vous posséder et de vous faire Miens pour toute l'Eternité et vous revêtir d'habits éblouissants de blancheur. Mon Coeur cherche désespérément à vous tirer loin de vos abominations. J'appelle mais aujourd'hui tant d'entre vous ne répondent pas. Je parle à travers de faibles instruments mais beaucoup d'entre vous n'écoutent pas. Au lieu de cela, ces gens traitent d'imposteurs Mes messagers, ces gens préfèrent choisir de faire ce qui Me déplaît le plus : prendre leur vie... 7 en pensant Me rendre un saint culte. Leur esprit, inconscient et dans les ténèbres ne reconnaît pas Mon Saint Esprit de Grâce, pas plus que les Juifs M'ont reconnu, Moi comme le Messie ! Ils Me provoquent, ils ne M'exaltent pas. Ils bloquent Mon chemin avec des épines et des ronces, encourageant l'impureté et la promiscuité en cette génération impie et insensée. Sentez Mon Agonie, sentez Mon Chagrin... Mes Yeux se sont voilés et se consument par les larmes. Je viens jusqu'à vous avec grand amour pour vous offrir le don de Mon Amour, le don de Mon Esprit, le don de Ma Divinité. Je viens vous rappeler Ma Sainteté. Alors, dis-Moi, laisse-Moi t'entendre, toi que Mon Sacré Coeur aime et pour qui Il palpite, te verrai-Je jamais revenir de ce désert ? Reviens à Moi pour que Je ne sois plus gisant dans l'agonie dans l'attente du bruit de ton pas. Je ne te ferai pas de reproches, non, Je te laisserai seulement te jeter sur Mon Sein et Je te bercerai avec des Larmes de Joie, Mon enfant. Je t'envelopperai de l'épanchement de Mon Amour, laissant ton âme dans Ma Paix... Je prendrai soin de toi. Ne suis-Je pas ton Berger ?

Tu vois ? Vous êtes en train de vivre le commencement de ces jours qui vous ont été promis. J'ai dit que Mon Esprit de Grâce soufflera sur vos morts. J'entends vous ressusciter de vos tombeaux et vous ramener à votre domaine :

Mon Sacré Coeur.

Et Je vous comblerai de Mon Esprit, vous guérissant et vous Me reconnaîtrez Moi votre Dieu. Vous, pour votre part, ouvrez vos yeux et votre coeur, abandonnez-vous à Moi, offrez-Moi votre volonté et Je ferai le reste. Rappelez-vous Ma Sainte Présence. Soyez Mes vaisseaux de Lumière portant Ma Parole et diffusez Mes Messages.

Moi le Seigneur Je bénis chacun de vous laissant Mon Soupir d'Amour sur votre front. Soyez un.

I C Q U S



































1. Jésus entend par là qu'Il m'assistera pendant que je vivrai Sa Passion cet après-midi.

2. Jésus me remémorait certaines médisances de ma part concernant quelqu'un.

3. Tout au début de cette révélation, Dieu m'avait donné une vision de l'intérieur de mon âme, me montrant que j'y nourrissais une vipère.

4. Le monde entier.

5. Jésus, dont le ton était suppliant, changea soudain de ton.

6. Sur la montagne du Christ-Roi, après avoir prié le Chemin de Croix, et avant la célébration de la Messe.

7. " Prendre leur vie... " Ces trois mots signifient beaucoup plus. Ils signifient aussi que ceux qui attaquent le Saint Esprit qui parle à travers les messagers, et Le suppriment, supprimant ainsi les avertissements de Dieu, ceux-là sont responsables des âmes qui seront perdues. Le Saint Esprit de Grâce, aujourd'hui, a choisi de nous réveiller par ce dont notre génération a besoin : une multiplication de révélations et de messages au travers d'apparitions. L'appel de Fatima n'a pas été pris au sérieux. Il a été ignoré pendant treize ans alors qu'il était un avertissement : le résultat a été la deuxième guerre mondiale et l'extension du communisme à toutes les régions du monde.


































Admin
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 14/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://vassula.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum