Message pour la Bosnie

Aller en bas

Message pour la Bosnie

Message  Admin le Mer 14 Mar - 6:50


Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu", tome 3.
Copyright ©️ Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés. Mise en page : 97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu
ç info@vassula.org



CAHIER 33





11 avril 1989



(Aujourd'hui commence la réelle persécution. Jésus m'a fait comprendre qu'en cette Pâque orthodoxe, je sentirai Sa Passion.)

- Seigneur, beaucoup m'accusent d'être un faux prophète. Ils cherchent une preuve contre moi, même fausse, sur laquelle ils pourraient s'appuyer pour dire que le Message n'est pas divin. Ils sont déjà plusieurs faux témoins. Ils m'accusent d'être l'arme du démon pour détruire le mouvement d'un autre charismatique.

- Accroche-toi à Moi. Paix, Mon enfant. Ne Me refuse rien. Nous sommes tous deux 1 avec toi. Souviens-toi que ce sont les fumées de Satan et, crois-Moi, la fumée ne dure jamais, elle s'évapore et disparaît. Vassula, Moi ton Dieu Je t'aime d'un amour que tu comprendras seulement au Ciel. Sois bénie, Mon enfant, pour toutes les calomnies dites à ton sujet et pour toutes les fausses déclarations dont ils t'accusent. Sois heureuse, car ta récompense sera grande dans le Ciel. Maintenant, Me crois-tu ? Combien de fois ai-Je dit que tu seras persécutée comme J'ai été persécuté ? Mon Message séduira les coeurs, mais certains, malgré cela, se tourneront contre toi, ne sachant pas qu'ils Me condamnent puisqu'ils condamnent Mon Message. N'ai-Je pas dit qu'ils te scruteront pour trouver une faille comme ils l'ont fait pour d'autres que J'ai envoyés ? Bénis tes persécuteurs ; prie pour tes accusateurs ; pardonne-leur à tous de tout ton coeur. Apprends, Ma Vassula, que Je suis Amour. Aime-Moi, J'ai besoin de cet amour pour le donner à d'autres, aime Mes frères comme Je t'aime.

- Mais, Seigneur, certains sont complètement aveuglés !

- Aie confiance en Moi, Ma petite. Par Ma Lumière, J'éclairerai et Je brillerai sur beaucoup. Bénie de Mon Ame 2, as-tu oublié Ma Passion ? J'ai souffert par Amour. Sois un avec Moi maintenant. C'est Moi qui permet que tout se passe ainsi pour que tu goûtes à la même Coupe à laquelle J'ai bu lors de Ma Passion 3. Je t'aime et c'est à cause de cet amour que J'ai pour toi Mon enfant, que Je t'ai permis, cette fois, de boire à Ma Coupe. J'élève de petites âmes pour les former et pour qu'elles ressemblent à de petites images de Ma Passion. Heureuse es-tu, toi qui M'as offert ton coeur et ton âme pour que Mes Mains Divines les forment en un autre petit crucifix. Réjouis-toi, âme ! Réjouis-toi et sois heureuse de Mon Don ! Mais rappelle-toi, petite, que sous ce même ciel où tu vis, se trouvent aussi des loups voraces dissimulés sous les peaux de mouton. Ils sont ces faux prophètes au sujet desquels Je t'ai mise en garde.

(J'ai demandé au Seigneur de me donner à propos de ces gens, une réponse tirée de la Bible. J'ai ouvert la Bible et mon doigt s'est posé sur Jérémie 23, versets 10 et suivants ; ce passage parle des faux prophètes.)

- Ma bien-aimée, n'aie pas peur, Je suis devant toi. Réjouis-toi de ce qu'ils disent toutes sortes de calomnies à ton sujet. Mes Yeux regardent ces gens et J'entends leur langue et Je sens leur coeur.

- Oui, mais Tu es avec moi et je n'ai rien à craindre.

- Courage, Je te donnerai Ma Force pour continuer. Nous ?

- Pour toujours et à jamais.



(Comme si toutes ces persécutions n'étaient pas suffisantes, la grande salle que nous avions louée pour les réunions, nous a été retirée, bien que nous l'ayons réservée depuis longtemps. Ils ont dit qu'ils ne voulaient pas de mouvements religieux chez eux. Et je me retrouvais ainsi, une semaine seulement avant notre réunion, avec 200 personnes sur les bras, sans aucune salle pour nous accueillir. Mais le Seigneur est venu à notre secours. Le Seigneur a rendu possible que nous nous réunissions dans Son église, une petite église appartenant aux Capucins. Oui, Sa Majesté a choisi les plus humbles et les plus pauvres de tous les Frères, comme un Signe pour ceux qui persécutent le Message de Jésus.)





23 avril 1989



(Deux jours après la réunion de prière et la lecture des Messages dans la petite église du couvent des Capucins, à Saint-Maurice, réunion qui a rempli l'église.)

- Béni soit mon Seigneur qui a permis que nous ne soyons pas empêchés de nous réunir en Son Nom. Le Seigneur est bon même pour ceux qui n'ont aucun mérite. Mon Seigneur, Tu as répondu à nos prières, Tu as répondu au jeûne et au sacrifice que Tes enfants bien-aimés T'ont offerts. Je bénis Ton Nom. Nous bénissons Ton Nom. Il est bon le Seigneur, éternel est Son Amour et d'âge en âge, s'étend Sa Fidélité (Ps 100.5). Servons le Seigneur.

- Je suis le Seigneur qui t'aime. Sous les yeux de tes persécuteurs, Je te nourrirai. Soyez bénis vous tous qui avez entendu et reconnu l'Appel du Berger. Soyez bénis vous tous qui M'avez offert des sacrifices. Je viens au secours de tous ceux qui s'accrochent à Moi et Mes Bras sont votre berceau, Mon Sacré Coeur votre Refuge. Je suis votre Dieu et vous, Mon peuple. Réjouissez-vous ! Réjouissez-vous, bien-aimés. Ne cherchez pas à comprendre pourquoi Ma Voix est portée par ce faible instrument ; croyez en simplicité de coeur ; évitez de M'éprouver ; soyez bienveillants à Mes Yeux comme des enfants purs et innocents. Regardez Mon Sacré Coeur. Je suis devant vous, exposant Mon Coeur à vous tous. Sentez l'Amour ardent que J'ai pour vous, ne Me résistez pas, ne résistez pas à Mes supplications, venez à Moi et laissez-Moi vous jeter dans les profondeurs de Mon Sacré Coeur. Que Mon Coeur soit votre Refuge. Comment ne viendrais-Je pas à votre secours, Mes bien-aimés ? Moi qui suis la Sublime Source de l'Amour, vous abandonnerais-Je jamais ? Votre cri de détresse a résonné dans tous les Cieux. J'ai entendu vos supplications venant de la terre. Non, Mes bien-aimés, n'ayez pas peur ; Mes Yeux voient tout, J'entends tout et, en vérité, Je vous dis que Je guiderai chacun des pas que vous ferez et le bénirai. Je suis votre Dévoué Gardien et Ma Vigne sera arrosée et gardée de Ma propre Main. Je la surveillerai de peur que des intrus pénètrent de nuit dans Ma Vigne. Que tous ceux qui veulent venir voir Ma Vigne approchent de jour. Seuls les renards viendront de nuit. Alors levez-vous à l'aube comme des hommes raisonnables et visitez Ma Vigne. Moi le Seigneur J'en suis le Gardien et c'est par Mon Amour Infini et par Grande pitié que Je viens restaurer Ma Vigne. Soyez heureux et que les Cieux entendent vos louanges ! Réjouissez-vous et acclamez la Gloire du Seigneur. Soyez les petits porte-parole qui transmettent Ma Parole. Que ceux qui dorment se réveillent à votre son. Proclamez Mon Amour à toutes les nations. Que ceux qui se sont égarés loin de Moi reviennent. Je ne les refuserai pas, malgré que leur coeur soit aride et leurs péchés rouges-écarlates. Je vais leur montrer la Richesse de Mon Coeur Miséricordieux. Chantez et réjouissez-vous car Je demeurerai parmi vous jusqu'à la fin.





28 avril 1989



- Seigneur ?

- Je Suis.

- Je Te remercie, je Te remercie et je Te loue pour toutes les merveilles que Tu as littéralement déversées sur moi. Mon coeur se réjouit et exalte Ton Saint Nom. Tu es mon Bouclier qui me protège, Tu es le Juste Juge. Je T'offre ma volonté.

- Ma Vassula, offre-Moi toujours ta volonté ; sois à Mon service, sois disposée à être Ma tablette, Me laissant utiliser ta main. Ne Me refuse rien et J'agirai en toi. Permets-Moi de resserrer Mon emprise sur toi. Ame très chère, réalise à quel point sans Moi tu es inutile. Je suis la Sagesse. Même après ta mort, nombreux seront ceux qui liront Mon Message ; il parviendra à chaque coin de cette terre pour augmenter l'amour, la foi et l'espérance. Aie confiance en Moi, Mon enfant ; Je suis ton Maître, ton Sauveur, ta Paix, ton Créateur et Celui-Qui-t'aime-le-plus.

I C Q U S





1er mai 1989



- Seigneur, veux-Tu écrire Ton Message pour la réunion du 19 mai ?

- Es-tu prête ?

- Je ne suis jamais prête, mais Tu peux m'y disposer.

- Demande et cela te sera donné.

- Je Te demande, mon Seigneur, de me disposer à entendre Ta Voix et à écrire.

- Alors ouvre tes oreilles et écoute attentivement. Ecris :



(Message pour la réunion du 19 mai 1989 à Martigny, Suisse)

- La Paix soit avec vous tous. Je suis le Seigneur, l'Emmanuel, le Saint des Saints qui Me manifeste Moi-Même à travers ce faible instrument. Je viens à vous, Mes petits, une nation si hautement favorisée, à vous Je viens, exposant Mon Sacré Coeur à vos yeux-mêmes. Mon Sacré Coeur est Saint, Pur et rempli d'Amour. Alors, réveillez-vous, comme dans le passé, réveillez-vous de votre léthargie, réveillez-vous et sentez-Moi. Mon Esprit est constamment déversé plus que jamais généreusement parmi vous ; cependant, tant d'entre vous n'ont toujours pas compris... Moi le Seigneur J'ai formé des prophètes depuis que Je vous ai créés, mais les Miens répètent ce qu'ils ont toujours répété... ils continuent à persécuter tous Mes prophètes, les pourchassant de ville en ville. Le Saint Sang d'Abel est versé sans cesse. Ces gens Me demandent des lois qui soient justes ; ils soupirent après Moi pour que Je sois près d'eux, mais quand Je leur envoie Mon Saint Esprit de Grâce, ils ferment leurs yeux et refusent d'entendre, et ils permettent à leur coeur de se transformer en granit. Ils se rassemblent pour chasser au loin Mon Saint Esprit de Grâce comme on chasse un oiseau de malheur. Mon Sacré Coeur souffre... Ouvrez-vous ! Ouvrez-vous ! 4 N'entravez pas Mon Chemin ! Enlevez ces blocs qui ne font qu'empêcher Mon Peuple, que vous avez affamé, de M'atteindre. Je suis venu à vous pour vous guérir et vous consoler. Je suis venu vous apporter la Paix et l'Amour. Je suis venu fertiliser Ma terre et cultiver son sol. Mon Nom est Saint et saints sont Mes préceptes et Mes lois. Oui, J'arroserai de Mon Amour ce sol assoiffé et Moi le Seigneur Je continuerai à déverser Mon Esprit sur Mes enfants, les bénissant. N'avez-vous pas remarqué ? N'avez-vous pas remarqué que Je vous prépare à recevoir le Ciel Nouveau et la Terre Nouvelle que Je vous avais promis il y a longtemps ? N'avez-vous pas encore compris ? N'avez-vous pas vu comment J'oeuvre ? Je vous fais signe à tous d'un coin à l'autre de cette terre pour que vous écoutiez Ma Voix. Ah ! bien-aimés, Je suis venu pour guérir vos blessures, vos plaies et vos infirmités qui vous ont toutes été si cruellement infligées dans ces ténèbres. Non, Mes bien-aimés, vos blessures ne sont pas incurables, vos blessures peuvent guérir, car Je-Suis-Avec-Vous, et plus près de vous que jamais.

Aussi, venez à Moi avec Amour, demandez-Moi avec Amour et vous recevrez. Invoquez-Moi avec Amour et Je vous écouterai.

Je vous porterai sur Mon Sein et Je vous bercerai, vous consolant. Ecoutez Mon Cri d'Amour et de Paix : l'Amour vous aime ; l'Amour est la Racine de l'Arbre de Vie. Que ce soit donc l'AMOUR qui sorte de votre coeur. Quand l'Amour se manifeste où se trouve le mal, l'Amour efface toute méchanceté, la dissolvant comme la brume est dissoute par les premiers chauds rayons du soleil. Par amour pour Mes dévots, Je ranimerai tous les cadavres. Je ne Me tiendrai pas silencieux, Je vous relèverai tous par Ma Parole. Je ne garderai pas le silence tant que Je n'aurai pas glorifié Mon Corps 5 et renouvelé entièrement Mon Eglise. Apprenez, vous tous qui voulez éteindre Mon Esprit de Grâce et étouffer Ma Voix, que vos efforts malveillants et vos mauvaises intentions sont vains. Je continuerai à tendre Ma Main à chacun, même aux rebelles, même à ceux qui Me provoquent nuit et jour. Vous voyez ? vous êtes tous Mon Peuple, quelle que soit la race ou la croyance ; rappelez-vous que Je suis AMOUR et que Je vous ai tous créés.

Aujourd'hui, Mon Plan de Salut couvre le monde entier. J'ai envoyé et J'envoie encore des messagers à toutes les nations pour vous faire progresser dans votre foi, pour vous convertir, pour établir la paix et l'amour, pour vous unir. Aussi, n'essayez pas d'étouffer Ma Voix, ni les Appels de Ma Mère. Nos Voix continueront à descendre sur vous comme un marteau fracassant les rocs 6, jusqu'au Jour de Ma Gloire. Réjouissez-vous et acclamez Ma Vigne Féconde car c'est de Ma propre Main que la terre est retournée et travaillée, de Ma propre Main que les épines et les ronces sont arrachées et brûlées ; c'est de Mon propre Manteau que Je L'abrite des vents brûlants et des orages que Mon ennemi fait lever. Je suis Son Gardien Dévoué Qui La surveille avec ferveur et pour toujours. Cette Vigne est Mon Don pour vous, et Ses Grappes vous seront offertes gratuitement et rempliront le monde entier pour le nourrir. Ah ! bien-aimés de Mon Ame, écoutez attentivement Mes Paroles et essayez de Les comprendre. Ne doutez pas, ne Me mettez pas sans cesse à l'épreuve... Moi le Seigneur Je vous le dis très solennellement :

les Ecritures sont en train de s'accomplir.

Aussi, pourquoi tant d'entre vous sont-ils surpris de l'effusion de Mon Esprit ? Pourquoi êtes-vous surpris lorsque vos jeunes gens ont des visions 7 ? Je viens à vous pour réviser votre connaissance de Ma Parole ; Je viens avec grand amour ranimer les cadavres de Mes fils et filles ; Je viens vous convertir et vous rappeler Mes statuts ; Je viens appeler le pécheur à la confession ; Je viens appeler au repentir tous ces prêtres, évêques et cardinaux qui ont si cruellement blessé Mon Sacré Coeur et M'ont trahi Moi leur Ami et leur Dieu. Je ne viens pas en Juge, pas encore. Je viens à vous comme le Mendiant en haillons et pieds nus, les lèvres desséchées, implorant et gémissant pour un peu d'amour, pour un retour d'amour.

Aujourd'hui, vous avez sous les yeux un Mendiant Gémissant, la Main constamment tendue, mendiant auprès de vous un retour d'amour : Je vous en supplie, revenez à Moi et aimez-Moi. Apprenez à M'aimer, apprenez à M'aimer. Faites la Paix avec Moi, faites la Paix avec Moi. Je ne vous rejetterai pas. Je Suis Amour et Je vous aime éternellement. Venez à Moi alors que l'Heure n'a pas encore sonné, n'attendez pas que Ma Justice arrive ; ne laissez pas Ma Justice vous prendre par surprise et au dépourvu. Souvenez-vous donc que Je serai, à cette Heure terrible et redoutable, debout devant vous, comme un Juge Sévère et Majestueux, et Ma Voix, qui était celle d'un mendiant gémissant, se transformera en une Flamme d'un Feu Dévorant, en un orage, en pluie violente, en grêle. Mon Souffle sera comme un torrent de soufre qui mettra le feu partout pour vous purifier, vous renouveler tous, et vous unir en Un Seul Peuple Saint.

Heureux tous ceux qui espèrent en Moi et qui accueillent Mon Esprit de Grâce que Je déverse si généreusement maintenant sur toute l'humanité, car vous Me verrez, Moi votre Dieu. Bienheureux les pauvres en esprit car le Royaume des Cieux est à eux. Bienheureux ceux qui ont des oreilles pour entendre et qui sont simples de coeur, accueillant Mon Esprit de Grâce avec une foi d'enfant, car en ces petits coeurs Ma Parole prendra racine. Bienheureux ceux qui sont persécutés pour la justice car le Royaume des Cieux est à eux.

Dans très peu de temps, Mes petites colombes, Je serai avec vous. Ayez Ma Paix. Je bénis chacun de vous. Moi Jésus-Christ Je bénis et pardonne à vos persécuteurs car ils ne savent pas ce qu'ils font.

Moi le Seigneur Je vous aime tous éternellement.

(Le Seigneur m'a alors indiqué les passages de l'Ecriture que je dois lire à la réunion : Hébreux 3.7-19 et 4.1-16.)

- Yahvé, mon Abba, rappelle-moi Tes Commandements pour que je puisse les suivre et T'être fidèle ; je sais que Tes règles sont justes, mon Abba, je sais et je crois que Tu me permets de souffrir par fidélité. Il était bon pour moi de goûter et de boire à Ta Coupe amère. Maintenant, Seigneur, s'il-Te-plaît, laisse Ton Amour me consoler ; viens et traite-moi tendrement et je vivrai, puisque Ta Loi est ma vie et mon délice. Dirige mes pas vers Ta Demeure comme Tu me l'as promis ; je Te désire, Père du Ciel, je T'attends, Yahvé, mon Abba, je T'attends.

- L'Amour t'aime, Mon enfant, et Je ne permettrai à personne de te séparer de Moi. Tu fais partie de Moi, maintenant. Travaillons.

(Durant la nuit, j'ai vu en songe le portrait de Jésus. J'ai remarqué que les Yeux de Jésus se remplissaient de larmes et avant qu'elles ne tombent sur le sol, je me suis précipitée pour les recueillir dans mes mains. Les paumes des mains remplies des précieuses Larmes de Jésus, je me suis mise à marcher, envisageant de boire Ses Larmes.)

- Ma fille, aie Ma Paix. Viens, Je suis avec toi ! Es-tu heureuse d'être avec Moi ?

- Oh ! oui, mon Seigneur Jésus !

- Et veux-tu toujours Me remettre ta volonté et travailler pour Moi ?

- Oui, Seigneur ; s'il-Te-plaît, redis-moi Ton Nom.

- Je suis le Seigneur Jésus-Christ, ton Sauveur.

- Oui, Seigneur, si tel est Ton désir.

- C'est Mon désir ; alors, offre-Moi ta volonté et Je l'utiliserai.

- Je T'offre ma volonté ; prends ma volonté et fais de moi ce qui Te plaît.

- Alors, prends Ma Main. Moi et toi, ensemble. Je t'aime. Aime-Moi.

I C Q U S



(J'essayais à cet instant de me recueillir devant le Seigneur ; j'essayais de sentir Sa Sainte Présence et n'être qu'un avec Lui.)

- Ma petite, chaque fois que Je sens tes efforts, Mon Sacré Coeur se réjouit profondément. Je Suis le Très-Haut et Je t'aime. Veux-tu te recueillir et prier avec foi ?

- Je vais essayer, mon Seigneur ; aide-moi à prier comme Tu le désires.

- Alors, abandonne-toi entièrement à Moi, fais-Moi plaisir en Me disant : "Jésus, je T'aime". Rends-Moi heureux par des mots d'amour spontanés qui viennent avec sincérité et du coeur. Mon Sacré Coeur est ton Refuge ; repose-toi en Moi, viens ; augmente ton amour pour Moi ; Je te veux parfaite !

- Je veux faire Ta Volonté et Te satisfaire pleinement.

- Je t'aiderai, Ma Vassula. Nous ?

- Pour toujours.

- Viens, repose-toi dans Mon Coeur.

- Repose-Toi dans le mien, Seigneur.

- Je le ferai.





12 mai 1989



- Jésus ?

- Je suis. Sens-Moi et contemple-Moi. Je suis l'Amour et Je suis Saint. Aime-Moi et sois sainte. Je t'enseignerai car Je suis la Sagesse. Viens, Ma Mère t'aime ; Elle va maintenant écrire le Message.



(La Sainte Vierge Smile

- Mon enfant, Moi ta Sainte Mère Je te bénis. Voici Mon Message :



(Message pour la réunion du 19 mai 1989 à Martigny, Suisse)

- La Paix soit avec vous tous. Je vous aime tous et vous bénis. Ecoutez et prêtez attention à Nos Appels d'aujourd'hui ; réalisez comme le temps presse. Jésus et Moi vous appelons nuit et jour à la conversion. Nos Appels à la conversion sont répandus dans le monde entier et se multiplieront. Le temps presse, Mes enfants. Aujourd'hui, Mon Coeur est en peine parce que tant d'entre vous ne semblent pas comprendre l'urgence de Nos Appels. Je vous demande de méditer et d'examiner votre conscience. Examinez si vous êtes convertis et si vous êtes dans la Voie de Dieu. Mes enfants bien-aimés, il ne suffit pas simplement de croire en Dieu et de prier. Etre convertis, c'est plaire à Dieu et être en pleine contemplation avec Lui. Etre convertis, c'est être saint et vivre en sainteté. Etre convertis c'est faire la Paix avec Dieu et L'aimer de toute votre âme. Pensez à l'amour que Jésus déverse sur vous.

Vivez dans le Christ ; purifiez-vous et ouvrez entièrement votre coeur afin que Jésus vous guérisse. Etre convertis c'est désirer être avec Dieu, Le désirer de tout votre coeur. Beaucoup oublient que le plus grand don spirituel est l'amour. Je vous rappelle à nouveau le commandement de Jésus : " Aimez vous les uns les autres comme Je vous aime ". Faites-Moi plaisir en vivant Nos Messages ; soyez Nos petits porte-parole en répandant Nos Graines partout. Que ceux qui ont des oreilles entendent. Prenez conscience de l'urgence de Nos Messages.

Je suis heureuse de vous voir tous ici rassemblés ce soir. Jésus et Moi bénissons tous les objets religieux que vous avez avec vous. Que cette soirée soit spécialement consacrée à la méditation et à un profond examen de votre âme. Jésus et Moi sommes toujours présents pour vous secourir, alors parlez-Nous avec votre coeur et Nous vous écouterons.

Je vous bénis tous au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.





13 mai 1989



- Jésus ?

- Je suis. Discerne-Moi pleinement comme Je t'en ai rendue capable. Bénis soient les pauvres en esprit car le Royaume des Cieux est à eux. Soyez bénis. Gardez-vous du démon qui redouble ses efforts pour vous décourager. Je t'aide à ne pas tomber dans ses pièges. J'aplanis ton chemin, n'as-tu pas remarqué ?

- Oui, mon Seigneur, j'ai remarqué et je Te bénis.

- Souviens-toi que c'est Moi qui t'ai promue, âme très chère ; n'oublie jamais ton incapacité, ton impuissance même à respirer sans Moi. Souviens-toi toujours de quelle façon J'oeuvre. Je t'ai choisie parmi d'autres également, pour recevoir Mes Messages. Je suis connu pour approcher des âmes qui sont pauvres, pour les guérir et pour faire connaître Ma Parole à travers elles.

- Seigneur ? Puis-je dire quelque chose ?

- L'Amour t'écoute.

- Seigneur, maintes fois Ta Parole est donnée, mais aussi maintes fois, Elle n'est ni écoutée ni crue.

- Je sais. Toutefois, tout n'est pas en vain car, même si beaucoup n'écoutent pas, quelques-uns écoutent. Ainsi, même si un seul grain prend racine, tous ces sacrifices valent la peine.

- Seigneur, par Ta Grâce et par pitié, Tu nous donnes à tous ces Messages. Des foules auraient pu les lire et se convertir, mais ce n'est pas le cas. Tes Messages sont combattus et maintes fois ignorés par les Tiens-mêmes.

- Ceci, Ma fleur, est la grande apostasie dans Mon Eglise. Mon Eglise est pleine de Caïns, s'intronisant eux-mêmes dans Mon Sanctuaire. Ils font plus attention aux formalités qu'à Mes enseignements d'Amour. Je leur ai confié des millions d'âmes à mener à Moi avec amour, mais ils ont emporté la clef de la connaissance et ils n'y entrent pas ni ne laissent y entrer ceux qui le voudraient.

- Seigneur, combien de temps encore devons-nous souffrir ?

- Plus très longtemps. Mets en Moi ta confiance. Viens, Je vais te lire un passage de Ma Parole.

(Jésus m'a indiqué Jérémie 4.5-31.)

- Création, ne le remets pas à plus tard, convertis-toi et écoute Ma Parole. Viens. Nous ?

- Oui, mon Seigneur, mais il me semble ne plus avoir dit "nous", ces jours-ci.

- Et Je veux que tu le dises, Vassula... Souris-Moi.

- Est-ce vraiment Toi ?

- Je Suis. Ma fleur, combien de fois devrai-Je te le dire ?

- Je sais, Jésus, mais j'aime T'entendre me le confirmer.

- Comprends alors combien Moi aussi J'aime t'entendre répéter Mon Nom. Je ne Me fatigue jamais de t'entendre M'appeler. Aie toujours Mon Nom dans ton esprit, dans ton coeur. Prononce Mon Nom toujours et partout. Parle de Moi, cela Me glorifie.

- Ah ! Jésus ! Tu m'as tant donné ! Béni soit Ton Nom. Gloire à Dieu.

- Aie Ma Paix. Veux-tu baiser Mes Pieds ?

- Oui, mon Seigneur.

(J'ai baisé les Pieds du Seigneur en esprit et aussi sur le crucifix.)

- Glorifie-Moi en Me restant fidèle.





15 mai 1989



(Les persécutions s'intensifient)

- Seigneur ?

- Je suis. Je ne suis pas venu apporter la paix sur la terre ; ce n'est pas la paix que Je suis venu apporter mais une épée... (Mt 10.34) Evangélise avec amour, Mon ange, pour l'Amour ; Je t'aiderai. C'est Moi Jésus-Christ, et Je t'aime.

I C Q U S





16 mai 1989



- Jésus ?

- Je suis. Ne Me fais jamais défaut. Désire-Moi plus que jamais. Grandis dans tes épreuves. Qu'ils apprennent à M'aimer Moi leur Dieu. Qu'ils apprennent à se prosterner et à M'adorer Moi leur Saint. De quelle utilité Me sont leurs prières des lèvres ? J'ai besoin d'amour et d'adoration. Prie, Ma bien-aimée de Mon Ame, pour Mes prêtres, Mes évêques et Mes cardinaux pour qu'ils discernent Ma Volonté : Moi le Seigneur, J'ai besoin d'AMOUR et d'ADORATION et d'UNITE, tous ensemble autour d'un seul Tabernacle. S'ils recherchaient Mes intérêts, ils comprendraient combien Mon Sacré Coeur soupire et désire cette unité sous la conduite * de Mon Pierre, Pierre à qui J'ai Moi-Même donné les clefs du Royaume des Cieux. Alors priez avec ferveur, vous tous, afin qu'ils puissent tous comprendre que Moi le Seigneur Je les appelle à s'unir. J'appelle tous ceux qui sont sous Mon Nom à revenir à la véritable Unité, sous Pierre-de-Mes-Agneaux. Plus tard, J'appellerai aussi toutes les autres nations à accepter Mon Nom comme le Oint. Je parlerai à leur coeur.

I C Q U S





Medjugorje, 22 mai 1989



- Seigneur ?

- Je suis.

- Je T'aime, je T'adore, Saint des Saints, Saint Jésus.

- Aime-Moi et adore-Moi ; accueille-Moi toujours de cette façon.





Medjugorje, 24 mai 1989



- Jésus ?

- Je suis. Ma bien-aimée, aime-Moi. Mon enfant, que ce jour soit un jour de joie. Réjouis-toi car Moi le Seigneur Je-Suis-avec-toi continuellement. Venez M'adorer, venez sentir Mon Sacré Coeur, venez et soyez un avec Moi, Mes petits. Je bénis chacun de vous. L'Amour est avec vous, l'Amour vous aime.

I C Q U S



(Ce Message a été donné à Medjugorje pour notre petit groupe ; Jésus nous demandait ce matin de venir L'adorer. Plus tard, vers midi, le prêtre a annoncé qu'il y aurait le soir une veillée d'adoration. Le soir, nous avons couru à l'église, puisque Jésus nous y appelait.)





Medjugorje, 25 mai 1989



- Seigneur ?

- Je suis. Ma fille, n'écris pas en hâte, ouvre l'oreille et écoute-Moi : Je suis l'Amour, mais l'Amour est si peu aimé ; l'Amour est si incompris ! Viens. Nous ?

- Pour toujours, Seigneur.





2 juin 1989 - Fête du Sacré Coeur



- Sacré Coeur de Jésus ?

- Je suis. Aujourd'hui, Mon Sacré Coeur appelle toutes les nations à entendre Ma Voix : Je suis l'Amour, Je suis la Paix, Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Il n'y a pas d'autre Refuge pour le salut de votre âme que dans Mon Sacré Coeur. Ma fille, écris avec Moi la prière que Je t'avais dictée l'an passé :

O Sacré Coeur de Jésus,
enseigne-moi Tes Voies ;
Sacré Coeur de Jésus,
conduis-moi dans le Chemin de l'Intégrité,
garde-moi du démon
et ne m'abandonne pas à sa volonté ;
Sacré Coeur de Jésus,
sois le Rocher qui m'abrite,
car Tu es mon Refuge ;
fais que Ton Amour et Ta Paix
me guident et me gardent.
Amen.





3 juin 1989



- Sacré Coeur de Jésus ? Tu fais pleuvoir sur nous un torrent de bénédictions. Sacré Coeur de Jésus, Tu donnes aux isolés une Demeure permanente. Ta famille a trouvé une Demeure. Béni soit notre Seigneur jour après jour, Lui qui nous sauve et nous conduit l'un après l'autre dans Son Sacré Coeur. Béni soit notre Seigneur qui porte nos fardeaux et partage nos souffrances.

Seigneur ?

- Je suis. Sens Ma Présence. Recueille-toi et entends-Moi. Ecoute-Moi :

(Message pour la réunion de prière du 9 juin 1989 en l'église du couvent des Capucins, à Saint Maurice, Suisse)

- La Paix soit avec vous tous.

Je suis le Seigneur votre Sauveur et Celui qui cherche votre coeur. Je suis Celui qui Se tient inlassablement derrière chaque porte, en frappant. Je suis Celui qui poursuit les pécheurs et Celui qui laisse les sages stupéfaits. Je suis Celui qui augmente Mes bénédictions et qui vous prépare avec douceur à entrer dans Ma Nouvelle Jérusalem. Je suis la Très Sainte Trinité, Toute en Un et Le Même qui, avec Mon Plan de Salut, vous prépare tous à vous unir en un seul saint bercail. Je suis Celui qui retarde la croissance des grands arbres et permet aux petits de croître.

N'ayez pas peur, bien-aimés, car Je sèmerai dans ce désert de nouvelles graines d'Amour et de Paix. Je ranimerai Mon Jardin afin que ceux qui sont impies et méchants voient et sachent que Ma Main Divine est posée sur vous tous. Les coeurs de pierre comprendront Ma Miséricorde Infinie, et que Moi le Saint Je suis parmi vous. Je tiens votre main droite ; sentez Ma Présence ; Je ne vous abandonnerai pas, alors n'ayez pas peur. Oui, Je prendrai chacun de vous par la main et vous formerai afin que vous soyez appelés enfants de la Lumière et serviez la juste cause. Moi le Seigneur J'ai dit depuis le commencement que Je vous veux saints comme Je suis Saint. Puisque Je suis votre Dieu et vous Mon peuple, vous devez suivre Ma Loi. Ma Loi est une Loi d'Amour. Apprenez à M'aimer, apprenez à M'adorer. Je suis à la recherche de votre coeur. N'écoutez pas le monde ; écoutez Mon Appel d'Amour, écoutez les battements de Mon Coeur. Chaque battement est un appel pour une âme. Venez à Moi dans Mes Bras ouverts, jetez-vous dans Mon embrassement ; sentez cet Amour que J'ai pour vous, sentez cette Miséricorde que J'ai pour vous tous ! Revenez à Moi et Je vous guérirai. Gardez précieusement Mes Paroles et gravez-Les dans votre coeur. Ne laissez pas Mes Paroles être balayées aux quatre vents. Venez fixer vos yeux sur Moi et ne laissez personne les détourner de Moi. Réalisez les Grâces que Je vous offre lorsque Moi le Seigneur Je suis présent 8.

Je demande solennellement à vous tous de confesser vos fautes et de Me désirer. Mon Esprit de Grâce est déversé sur vous tous, pour vous sortir de cet esprit de léthargie qui pèse si lourdement sur vous, et pour vous ranimer avant que votre corps ne subisse la corruption. Alors, ouvrez vos oreilles et écoutez-Moi. Je sais à quel point la plupart d'entre vous sont morts maintenant, bien que vous vous croyiez vivants, mais c'est à cause de votre résistance à vous abandonner entièrement à Moi. Ayez confiance en Moi et ne Me résistez pas ; abandonnez-vous à Moi ; rendez-vous, rendez-vous, permettez-Moi à Moi votre Dieu d'être le Ravisseur de votre petit coeur. N'ayez pas peur, Je suis Amour et l'Amour désire embellir votre coeur. Soyez donc attentifs à Mes Paroles ; Elles vous semblent peut-être simples, mais Je suis un Dieu de Simplicité, Je suis Doux et Humble. Je sais combien d'entre vous ne cessent de penser que Je Me répète, mais c'est parce que Mes Paroles ne vous pénètrent pas du tout ! Si Je Me répète, c'est à cause de votre léthargie, à cause de votre surdité, et simplement parce que beaucoup d'entre vous ne mettent pas Mes Paroles en pratique...

Je viens, Mon Coeur à la Main, vous L'offrir. Je viens vous offrir Ma Paix et Mon Amour. Je viens vous unir tous à nouveau en un seul Bercail. Je viens ressusciter cette ère morte en une ère vivante.

Venez Me louer, Moi votre Seigneur qui, de Mon Trône Céleste, Me penche jusqu'à vous pour vous attirer à Moi et vous ressusciter. Louez-Moi vous tous qui attendiez que Mon Esprit de Grâce descende sur vous. Allez proclamer Ma Droiture à toutes les nations et que Mon Message atteigne les confins de cette terre. Qu'ils entendent Mes Cris d'Amour. Réjouissez-vous et soyez heureux maintenant, vous tous qui avez soif de Moi car Je vous comblerai. Séchez vos larmes vous tous qui êtes oppressés jour et nuit, car Je suis ici pour vous consoler et pour vous garder. Mon Sacré Coeur vous appelle tous à venir à Moi en sainteté. Appuyez-vous sur Moi et Je vous guiderai à Mon Tabernacle où Je vous attends jour et nuit. Je M'offre à vous chaque jour ; venez, venez Me recevoir en sainteté et en pureté. Ne M'offensez pas, soyez purs et saints quand vous Me recevez. Recueillez-vous et reconnaissez Ma Présence Vivante dans la petite Hostie blanche, laissez-Moi sentir votre sainteté et votre pureté. Oh ! Si seulement vous saviez quelle Grâce Je vous offre ! Venez, faites-Moi plaisir en méditant Mon Message, faites-Moi plaisir en vivant Mon Message, faites-Moi plaisir en changeant votre vie.

Heureux l'homme qui médite sur ce que Je lui offre aujourd'hui, étudie son coeur et examine son âme, car Je l'élèverai. Heureux sont Mes prêtres, évêques et cardinaux qui viennent à Moi comme le publicain (Lc 18.9-14) admettant leur culpabilité car, dans ces coeurs, Ma Parole prendra racine et prospérera. Je retirerai alors le voile de leurs yeux pour qu'ils puissent voir et comprendre avec leur coeur que tout ce dont J'ai besoin c'est d'Amour, d'Amour et d'Adoration. Mais hélas ! tant de ces ministres ont succombé aux charmes de Satan ! Comment puis-Je endurer leurs formalités et leur pseudo-humilité quand en eux-mêmes l'amour manque ? Combien en reste-t-il pour M'adorer ? Lequel parmi tous ceux-ci sera le premier à donner l'exemple à Mes enfants en venant à Moi le coeur rempli d'amour, tomber prosterné en Ma Sainte Présence et M'adorer en silence ? Tout ce que Je demande, bien-aimés, est l'amour dans la sainteté. Je suis à la recherche de votre coeur. Venez M'offrir votre coeur et Je l'imprégnerai de Mon Amour pour qu'à votre tour, vous remplissiez également les coeurs de Mes enfants. Je suis votre Très-Saint qui vous pose cette simple question : où est le troupeau qui vous a été confié jadis, le troupeau qui faisait votre fierté ? Purifiez-vous, repentez-vous et obéissez au Vicaire de Mon Eglise, Jean-Paul II, qui ne vous fait jamais défaut, mais que vous écartez et ignorez. Vous tous qui continuez encore de vous moquer de lui, vous pesez plus lourdement que jamais dans Mon Sacré Coeur... Trahi Je Suis, et par les Miens-mêmes. Pour combien de temps encore serez-vous comme une oasis trompeuse pour Mon troupeau ? le mirage d'un désert sans fin ?

Frères, tout ce que Je demande de vous est l'Amour. Venez M'adorer, ne perdez pas votre temps à Me chercher où Je n'existe pas. Soyez l'exemple pour Mon troupeau. L'Amour vous attend ; venez M'adorer, venez M'adorer Moi votre Dieu et votre Roi. Revenez à Moi, Mes frères, et Moi votre Jésus, Mon Sacré Coeur palpitant d'un amour éternel, J'aurai pitié de vous et Je laisserai tomber vos péchés dans l'oubli sans jamais vous en rappeler un seul. Recherchez-Moi pendant que, par Ma Miséricorde, on peut encore Me trouver 9, et Je viendrai ouvrir les yeux des aveugles, et les oreilles de ceux que J'ai rendus sourds, Je les descellerai. Je vous permettrai de voir Ma Lumière, et vous entendrez et comprendrez Ma Parole, afin que vous soyez convertis et que vous puissiez Me louer, M'exalter et Me glorifier Moi votre Dieu, du plus profond de votre coeur.

Moi le Seigneur, Je place Ma Main sur votre tête et vous bénis tous.

Soyez un.

I C Q U S



































1. Jésus et notre Sainte Mère.

2. Quand j'entends ces mots de la Bouche de Dieu, je fonds tout simplement, et Sa Majesté me fait sentir plus que jamais cette "tente" qui recouvre mon corps ; je trouve interminable l'exil dans lequel je suis.

3. Ici, Jésus semblait m'offrir une faveur spéciale ! Et je suis heureuse qu'Il m'ait offert Sa Coupe.

4. Jésus criait.

5. L'Eglise.

6. Les rocs : les coeurs de pierre.

7. Voir Ac 2.17-18 ; Jl 3.1-5

*. En anglais : "leadership".

8. A ce point, je me déconcentrais ; Jésus S'est interrompu en me disant : " fleur, surmonte ton apathie " ; je Lui ai demandé de m'aider ; Il a répondu : " fais-Moi plaisir en M'écoutant " ; je Lui ai demandé encore de l'aide, avant de continuer sous Sa dictée.

9. Dans chaque tabernacle, en ce temps de Sa Miséricorde qui précède celui de Sa Justice.


http://www.vassula.org/CAHI_033.html#033890524
































Admin
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 14/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://vassula.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum