Message de Jésus pour l'Australie

Aller en bas

Message de Jésus pour l'Australie

Message  Admin le Mer 14 Mar - 6:43


Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu", supplément 4.
Copyright ©️ Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés. Mise en page : 97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu
ç info@vassula.org




CAHIER 63





Moscou, 20 octobre 1992



- La Russie T'honorera dans sa pauvreté. Peut-être que l'UNITE viendra par elle, puisque Tu dis qu'elle sera celle qui Te glorifiera le plus. N'était-ce pas cela, l'objet de Tes Soupirs dans Ta Prière sacerdotale au Père ?

- Viens, écris :

Je vous donne Ma Paix ;
Je suis la Résurrection,

et la résurrection prendra bientôt place en Ma fille la Russie. Ne soyez pas juges de ses fils et filles afin que Je ne sois pas obligé de vous juger. Y aurait-il parmi vous quelqu'un de parfait, vous compteriez toujours pour rien en regard de Ma Perfection. Bientôt, la Gloire va M'être donnée dans sa plénitude et la Russie dominera en sainteté le reste de Mes enfants. Moi le Seigneur, Je vous demande vos prières, vos sacrifices et vos expiations afin que toutes ces choses conduisent Ma Russie près de Moi. Dans sa misère, Je montrerai Ma Miséricorde ; dans sa faiblesse, Ma Puissance et Mon Autorité ; dans sa nullité,

Tout ce que Je Suis,

et dans son aridité, Je ferai couler d'elle des Fleuves ; Je déracinerai tout ce qui en elle n'est pas Moi et en ces espaces vides, Je planterai en elle Mes Grâces ; Je planterai des graines d'Amour et de Paix.

Russie, il n'y a pas longtemps, tu as rompu ton alliance avec Moi, tu as brûlé tes liens et tu as dit : " je ne Te servirai pas ! ".
Maintenant, Je vais te donner des enfants qui vont proclamer Mon Nom en sainteté et dire : " Béni soit Celui qui nous a rendu la vue et a touché notre coeur ; béni soit Celui qui a changé nos manières en nous guérissant ". Alors, avec Moi en toi et toi en Moi,

tu vivras

et avec Nos Deux Coeurs dans ton coeur, tu Me donneras la Gloire prédite.

Vassula, Mon épouse, par amour pour Moi, prie pour la pleine conversion de la Russie. Moi le Seigneur, Je te bénis, Mon enfant. N'oublie jamais que Je suis Celui qui t'aime le plus ; Mon Coeur peut être touché...

I C Q U S



(Plus tard ce soir-là, j'étais invitée par un prêtre orthodoxe russe qui oeuvre pour l'Unité, à assister à une conférence sur la Tradition. La présidente a invité ceux qui souhaitaient s'exprimer durant la conférence, à se manifester, leur allouant huit minutes. Le prêtre orthodoxe a fait passer un billet à la présidente pour lui demander un temps de parole pour moi. La présidente renvoya une note avec, pour réponse, " non ". Le prêtre fit passer un deuxième billet qui reçut la même réponse négative.

La situation me parut exiger l'intervention des anges. J'invoquai mon ange gardien, lui demandant de s'adjoindre tous les anges qu'il trouverait alentour, et d'aller plaider auprès de l'ange gardien de la présidente, afin qu'elle change d'avis. Juste à ce moment, j'ai senti Jésus intervenir pour me demander : " Que fais-tu là ? "

" - J'envoie mes anges... "

Il me répondit : " Je t'avais pourtant dit, avant de t'envoyer en Russie, que pour cette fois, tu allais t'y rendre seulement en tant que pèlerine ! ".

D'un coup, je m'en suis souvenue.

Mais, comme un enfant gâté, j'ai dit :

" O Seigneur ! s'il Te plaît ; je ne vais pas faire un long discours ; accorde-moi seulement trois minutes, juste pour introduire Ton Message, rien de plus. Il ne faut pas rater une occasion pareille, Seigneur ! ".

A peine ai-je prononcé ces mots que la présidente fit soudain parvenir une autre note m'allouant huit minutes de parole.

Mais le Bon Seigneur m'a donné dix bonnes minutes...)





21 octobre 1992



- Vassula, écris 1 : " ... et tous les arbres de la campagne apprendront que Moi, Yahvé, Je suis Celui qui retarde la croissance des grands arbres et fait pousser les arbrisseaux, qui étiole les arbres verts et fait verdir ceux qui sont atrophiés ; Moi Yahvé Je l'ai dit et Je le ferai. "

Ma fille, chaque fois que quelqu'un te blesse, Mon Coeur, Abîme d'Amour, s'ouvre tout grand pour t'absorber dans Ses profondeurs. J'indemnise chacune de tes plaies par la Tendresse et les Baisers de Ma Bouche... Ma fille, veux-tu accepter les croix que Je te donne ?

... Je t'ai posé une question...

- La souffrance est devenue mon pain quotidien, mais quel honneur de la partager avec Toi. Tu es venu chaque jour dans ma chambre partager mon repas 2 côte à côte avec moi. Tu soupes avec moi, partageant quotidiennement mon pain. Tu es mon Sacrificateur ; impitoyablement, Tu bandes Ton arc, et Tes flèches pleuvent sur la cible que Tu as choisie. Par Tes flèches, Tu as fait bondir mon âme comme sur du feu. Et cependant, lorsque je n'ai pas ce pain, je demande " où est le pain qui brûle les coeurs ? ".

- Ma générosité et Ma gentillesse ne sont pas encore épuisées. Les faveurs dont Je t'ai favorisées se renouvelleront, car Mon Amour Brûlant te consumera jusqu'aux cendres, et Je rendrai ton âme assoiffée, ivre de Mes flèches ; tu n'en seras pas privée... Aussi, réjouis-toi et exulte car à ton tour, Je te passerai Ma Coupe...

J'entends amener nation après nation à vivre sous Mon ombre et à croire que le Père M'a envoyé 3. Oui, le Jour viendra où tous les dirigeants de la terre, les gouverneurs et les chefs, les gens riches et les hommes d'influence, la population tout entière 4, Me reconnaîtront comme le Christ, le Fils du Dieu Vivant. Et de partout, les hommes élèveront leurs mains avec respect, en prière et en adoration, tous d'une seule voix et d'un seul coeur.

Pour cela, J'ai besoin d'âmes-victimes ; pour cela, J'ai besoin de collaborateurs, aussi, n'aie pas peur des hommes : Mes Yeux veillent sur toi.

Si une personne aime, oignant Mon Nom, alors que les autres manquent de charité, Me provoquant, auquel le Maître offrira-t-il Son Héritage ?

Ma fille, sois en paix ; Je suis indigné de ceux qui témoignent de Ma Parole tout en Me raillant et se moquant de Moi dans leur prochain. Qu'ils trouvent leur paix avec Moi.

Et toi, Ma fille, ne frétille pas dans Mes Mains ; permets-Moi d'éliminer les particules qui font obstacle à Mon passage en ton âme ; laisse-Moi le faire sans protester. Tu n'as pas besoin d'aide-mémoire gravé d'inscriptions ; Je veux Mon passage libre. Comme tu le dis, Je t'ai favorisée en te faisant entendre Ma Voix. J'ai permis à ton âme de s'étirer et de Me toucher ; qu'as-tu senti ? Qu'ont senti tes doigts autour de Mon Coeur ? des pétales de roses ? Non ? Alors qu'as-tu senti ? Différents bouquets de fleurs choisies ? Oh, non ! Ceux qui reçoivent des bouquets de fleurs sont aimés. Alors, que tes mains ont-elles senti ? Des épines ? Oui, et bien plus qu'une couronne d'épines : tu as senti le fer de la lance...

Je veux que tu expies pour tous ceux qui M'ont offensé et M'ont blessé. Je suis déterminé à te parfaire en dirigeant Mes flèches sur toi, en te pliant pour te rendre obéissante et humble. Ton âme apprendra à endurer le supplice d'être ouvertement et publiquement calomniée et ridiculisée ; puisque tu es incapable de daigner t'incliner profondément, alors Mon intervention est nécessaire.

Je ne voudrais pas qu'à la dernière minute, tu M'apparaisses inacceptable. Du plus profond de Moi-Même, J'aspire à ta perfection, aussi, ne te plains jamais de ceux qui te calomnient par écrit et en public. Tes souffrances Me glorifient, aussi, que ton âme aie soif de telles offenses à ton égard. Quel plus grand don pourrais-Je offrir à une âme qui est encore si loin de la perfection ? Viens près de Moi et compte sur Mon Pardon.

I C Q U S



(Plus tard ;

message du Père pour une âme : )

- Vois, des présents et des cadeaux, Je n'en reçois pas beaucoup. Lui que J'ai choisi pour te conseiller, ses offrandes et sa générosité Me plaisent.

" Demande-Moi de guider tes pas dans cette tâche afin que tu chemines dans la vérité ; Je trouve Mon délice lorsque tu M'écoutes ; parle de Mes instructions devant Mes enfants ; dis-leur que Yahvé, votre Père Eternel, Père de tous, leur demande de rechercher Sa Face de temps en temps... "





(Yahvé poursuit Smile

- Loue-Moi, Vassula, prie et soucie-toi uniquement de Mes Intérêts ; Moi Yahvé, Je te bénis du fond de Mon Coeur. Je t'aime !





Rome, 25 octobre 1992



- Autel ! Je vais placer sur toi Mes Paroles. Ecoute et écris :

Tu es sous Ma tente, aussi abandonne-toi chaque jour à Moi afin qu'en toi, Je puisse faire Ma Volonté. Sois docile et bien disposée. Tu M'es précieuse, Mon enfant. Vassula, Ma colombe, la Sagesse qui jusqu'à maintenant a été ton Educatrice, va continuer à t'enseigner et à te dire quels sont tes rôles : Je vais faire appel à ton amour pour ta soeur la Russie ; Je vais à nouveau t'envoyer à elle et, avec toi, Mon Propre Coeur. La Russie M'est spécialement chère. En fait, aujourd'hui, la Russie est comme un champ labouré, prêt à être ensemencé. Son sol est prêt à recevoir n'importe quelle graine. Par Mon Esprit, J'ai donné des révélations pour qu'elles y soient semées. Il ne sera permis à personne d'y établir quelque fondation autre que Ma Propre Fondation. C'est Moi, Dieu, qui ai désigné la Russie pour Ma Gloire et c'est par elle que la lumière brillera dans les ténèbres ; c'est par sa lumière que les coeurs de ta génération seront illuminés de la connaissance de Ma Gloire. Je vais déverser Mon Esprit sur la Maison que Je lui ai donnée et Je vais exposer en elle Ma Sainteté pour honorer Mon Nom. C'était d'elle que J'ai parlé, dans le passé, par Mes petits prophètes 5.

Je te le dis : toute sa splendeur qu'elle avait jadis, Je lui en donnerai le double car elle mettra à nouveau tout son coeur à Me suivre et à chercher Ma Sainte Face. Nul n'exultera plus qu'elle, car Je vais l'élever jusqu'à être en tête 6 de nombreuses nations. Dans sa pauvreté, Je vais reconstruire Mon Royaume.

Ah ! Vassula ! Attends seulement et tu verras !







1er novembre 1992



- Le zèle envers Toi me dévore ; je suis à Toi, Seigneur ; de grâce, tourne-Toi vers moi et remplis ma bouche pour me raviver. Sauve-moi des langues humaines...

- Accepte l'hommage que Je viens de t'offrir 7.

- Je T'aime, Seigneur, à la folie.

- Aime-Moi pour ceux qui ne M'aiment pas. Je Suis veille sur toi. Petit à petit, Je t'ai élevée, très chère âme, afin que tu Me glorifies. Tu dois enseigner à cette génération les mots : Amour et Unité. Ecoute, Vassula de Mon Sacré Coeur, Mon Amour te sauvera. Tu seras frêle et méprisée ; tu seras en butte à la contradiction et à l'incrédulité du sein-même de Ma Maison ; la persécution sera ton pain quotidien. Ce seront tes compensations sur la terre, car toutes ces choses dirigeront tes pas dans Mon Royaume. Les traces que tu laisseras derrière toi M'amèneront beaucoup d'autres âmes. Aussi, concentre-toi sur Mes propres traces et suis-Moi. Je suis content que tu aies confié cette révélation à Ma Mère ; Je te le dis : tu n'aurais pas pu mieux choisir. Ma Mère sera ton défenseur. Nul ne pourra causer de dommage à ces écrits : Je les ai bénis. Toi qui M'es si chère, Je t'aime ; ne doute jamais de Mon Amour. Moi, Jésus, Je suis avec toi. Je trouve en toi Mes délices.

I C Q U S





5 novembre 1992



- Paix, Ma petite ; élevée par Moi, entre dans Mon Sacré Coeur. Tu surmonteras tes oppresseurs ; oui, chacun d'eux tombera.

- Je suis faible et bien loin d'être solide...

- Garde à l'esprit que Je Suis est le Rocher, et ta force viendra de ce Rocher. Autel ? Je veillerai sur toi. Tu dois Me laisser libre de te purifier. Les défauts dans ton âme M'attristent et Me font horreur. Mon Autel, Je le veux sans tache, Je le veux pur. Je veux te revêtir de vêtements splendides. Bénis-Moi, Moi qui suis ton Conseiller.

- Je Te bénis, Seigneur Jésus.

- J'ai besoin de te piller pour te rendre pauvre ; J'aime la pauvreté. Créature terrestre, n'as-tu rien à Me dire ?

- Je suis Ta victime et c'est avec Toi et entre Tes Mains que je veux être, pour pouvoir ressentir ce que Tu as ressenti lorsque Tu étais sur la terre. Je veux Te goûter.

- Je t'accorderai de Me goûter, si c'est après quoi tu soupires...

Je vais, si tu Me le permets, t'assujettir à Ma Volonté.

... et tu apprendras comme est grand Mon Nom et combien est parfait Celui qui t'a fait ces avances...

I C Q U S





10 novembre 1992



- La paix soit avec toi.

Les pays actuels ont été totalement pollués et ont tout, excepté Moi. Ce qui semble juste au monde est exécrable à Ma Vue et est déjà condamné par Moi. Si le monde te hait, c'est parce que tu M'aimes. Que ton témoignage soit valide à Mes Yeux et, Je te le dis, ton témoignage sera valide seulement si tu te sacrifies entièrement pour le salut des âmes et si tu montres ton amour en donnant ta vie pour tes amis et pour ceux que tu appelles tes ennemis, afin que lorsqu'arrivera Mon Jour, tu n'aies pas à ressentir de honte. Je te pourvoirai Moi-Même de Ma Force ; entre-temps, poursuis l'oeuvre que Je t'ai donnée et crie de joie, réjouis-toi parce qu'avec Ma Puissance, J'enfoncerai leur mur et J'exposerai à la lumière tout ce qui t'avait été caché. Tes yeux verront ramper devant toi toutes sortes d'animaux et de serpents, mais n'aie pas peur de ceux qui tuent les corps ; Je te le dis : ils ne peuvent pas tuer les âmes. Crains plutôt celui qui, en enfer, peut détruire à la fois l'âme et le corps ! Suis les Empreintes de Mes pas et ne recherche ni honneur ni louange. Si le monde s'empare de toi comme imposteur, sache que tu es sincère car le premier à être pris pour imposteur par le monde, ce fut Moi. Aime ! et pardonne ! Prie pour ceux qui complotent d'incroyables machinations contre Mon Saint Esprit et ne les juge pas, de crainte que ce qui leur est fatal devienne fatal pour toi. Laisse-Moi les corriger. Que tout ce que tu fais soit planté dans l'amour. Je te pourvoirai et Je te comblerai de consolations. A la fin, chaque épine de Mon Corps sera retirée. L'Amour triomphera.







15 novembre 1992



" Si seulement mes misères pouvaient être pesées
et tous mes maux mis sur une balance !
Mais ils pèsent plus que le sable des mers ;
quoi d'étonnant que mes paroles divaguent "

(Jb 6.2-3).

- Je tressaille d'horreur à penser que je puisse me tromper !

Serai-je trouvée blâmable en Ta présence, Seigneur ?

Pourtant, j'ai pris racine en Toi ; je T'ai vu là, debout, silencieux, les mains tendues comme quelqu'un attendant l'aumône, puis j'ai entendu une Voix 8 ; un Nom 9 m'a été révélé et mon âme a succombé dans les Bras de Mon Père. O Dieu ! comme je T'aime !

- Mon enfant, Mon enfant... Comme Je t'aime, Moi le Seigneur ! Je t'aime jusqu'aux larmes... cesse d'écouter le malin qui essaie de détruire toutes les bonnes choses que Je t'ai données. Aie foi en Mon Amour. Moi, Je ne te ferai jamais défaut... 10 jamais... 11 Aussi, aie Ma Paix, cette Paix que Je t'ai donnée et sache, Mon enfant, qu'un amour plus grand que le Mien, tu n'en rencontreras jamais... Ah ! Mon enfant, accroche-toi à l'ourlet de Mon vêtement. Je suis là et Je suis avec toi.







19 novembre 1992



- Ton aide-esclave est à Ton service.

- Vassula de Mon Sacré Coeur, bien-aimée de Mon Ame, viens à Moi. Lorsque tu es persécutée, entre dans Mon Sacré Coeur et goûte Mon Amour. Parmi un grand nombre, Je t'ai choisie pour Me suivre dans le chemin qui conduit à l'Unité. J'ai fait de toi Mon élève et non seulement, Je suis devenu ton Educateur et ton Maître, mais Je suis devenu ton Epoux. Avec Moi, tu ne manqueras de rien, Ma bien-aimée.

- Me veux-tu sous dictée, Seigneur ?

- Chaque minute de ta vie ! Chacune des minutes de ta vie, sois avec Moi !

En prière, sous dictée, en méditation, en Me recevant dans la Sainte Eucharistie, aux heures d'adoration, prouve-Moi ton amour ! Prouve ta soif pour Moi, prouve ta fidélité en restant unie en amour avec Mon Coeur. Sois constante, confiante en Ma Force et attends toujours avec impatience de Me rencontrer. Ah ! petite, n'as-tu pas compris ? N'as-tu pas remarqué l'immensité de l'Amour que J'ai pour toi, et Mon amitié ? et maintenant, pendant que tu es encore ici, joins tes prières à celles des saints et souviens-toi que Je sais parfaitement bien ce que tu as dans ton coeur. Je connais tes besoins ; tout !

Vous M'appartenez tous pareillement, et ne donnerai-Je pas à nouveau Ma Vie pour vous si cela était nécessaire ! 12

Ici, J'envoie Mon Esprit pour vous rappeler la grandeur de Mon Amour et pour vous demander de vous retirer du monde qui a tout sauf Moi. Pour chacun de vous, J'ai une place dans Mon Sacré Coeur.

Venez, unissez votre coeur à Mon Coeur et vivez Nos Messages. Je bénis chacun de vous, laissant le Soupir de Mon Amour sur vos fronts. Soyez un !







27 novembre 1992



- La Paix soit avec toi. C'est Moi, Jésus. Prie avec Moi en disant :

Père,
tout ce que je demande maintenant de Toi,
est de raffermir ma foi.
Amen.

(J'ai répété cette prière avec Jésus.)





Manille, Philippines, 29 novembre 1992



- Je suis votre bon Berger. D'en-haut, J'ai entendu votre appel, aussi, comment puis-Je résister à votre cri, lorsque J'entends vos lamentations et votre agonie ?

Je suis venu par cette voie pour vous parler et pour rappeler à vos coeurs Ma requête 13 :

Vous êtes-vous tous réconciliés avec vos frères, avec vos soeurs, avec tout le monde ? Seuls quelques-uns l'ont fait...

Me voici, vous adressant à nouveau la parole. Je ne viens pas comme Juge, pas encore ; et si Je vous fais des reproches, c'est à cause de l'immensité de l'amour que J'ai pour vous...

Je suis un Dieu Jaloux et Je désire des prières, des prières incessantes.

Ah ! enfants bien-aimés, si vous saviez combien Mon Coeur est lacéré chaque fois que l'un d'entre-vous remet à plus tard Mes désirs...

Je vous le dis, bientôt, Je vais descendre en pleine force avec Mon Saint Esprit pour donner la vue aux aveugles et retirer la vue à ceux qui prétendent voir...

L'esprit qui plane sur ce monde est un esprit rebelle, dominant le monde pour lui faire vivre une vie sans Dieu, profanant ainsi Mon Sanctuaire. N'êtes-vous pas tous Mon Sanctuaire ? Faites les délices de votre Père dans le Ciel en priant pour la Réconciliation de ce monde. Heureux les artisans de paix lorsqu'ils oeuvrent pour la Paix ! Ils seront appelés enfants du Très-Haut. Priez pour que Mon Eglise soit une.

Aujourd'hui, il y a une division dans Mon Eglise comme jamais auparavant. Comme Caïn et Abel, frères, cependant différents l'un de l'autre ; un seul sang, cependant différents. L'un était sincère, l'autre ne l'était pas ; l'un était bien disposé, l'autre était mal disposé et Me déplaisait ; l'un était fidèle et dévoué, l'autre traître et rebelle. Tels sont aujourd'hui les membres de Mon Eglise ; J'en ai deux sortes : les uns dévoués, les autres rebelles. Mon Eglise est divisée.

Je vous dis en vérité que Mon Royaume est parmi vous. Aujourd'hui, Mon Saint Esprit souffle sur vous tous pour raviver le peu qui reste en vous, et pour ramener les rebelles à leur sens. Mon Saint Esprit de Grâce souffle sur vous Mon Amour Passionné. Les brebis qui M'appartiennent reconnaissent Ma Voix de loin. Bientôt, Je ferai briller des disciples.

Moi votre Roi Je bénis chacun d'entre-vous des tréfonds de Mon Coeur. Soyez un !

I C Q U S





(Plus tard ;

message de notre Mère Bénie pour les Philippines : )

- Comme une Mère, Je viens vous demander d'écouter votre Père. Ecoutez-le et faites ce qu'Il vous demande de faire. D'une manière spéciale, Je vous ai montré les Plaies de Nos Coeurs. Je vais rester avec vous de cette manière pour seulement peu de temps maintenant, mais Je ne vous quitterai pas, vous qui êtes les agneaux du Berger, sans M'assurer que vous avez abri et pâturage.

A nouveau, le monde a méjugé les Temps et n'a pas su non plus reconnaître les Signes. Le monde n'écoute pas Nos Deux Coeurs, pas plus qu'il ne Les comprend ; il Nous rejette...

Mais l'heure est proche où une lumière brillera d'en-haut et Nos Deux Coeurs, comme Deux Lampes brillant l'une près de l'autre, raviveront ce monde, l'amenant de l'obscurité à la lumière. Ces Deux Coeurs que le monde combattait prévaudront à la fin ! et les royaumes du monde passeront et seront remplacés par le Royaume de Mon Fils... tout cela est maintenant très proche de vous !

Lorsque vous partirez d'ici 14, partez avec la paix du Seigneur et avec Ma paix.





1er décembre 1992



- Ta parole est mon délice, ma vie et mon espérance. Qu'as-Tu trouvé à mon coeur mauvais pour y établir Ton Trône ?

Jour et nuit Tu me montres Tes faveurs.

- J'ai établi Mon Trône en ton coeur pour te sauver et te délivrer ;
J'ai établi Mon Trône en ton coeur pour régner sur toi ;

J'ai établi Mon Trône en ton coeur pour te doter de Mon Esprit.

Ta pauvreté M'a enchanté ; ta misère M'a attiré. Si de telles faveurs sont montrées aux méchants, ne favoriserai-Je pas les justes encore beaucoup plus, ô hommes de peu de foi ?

Je suis le Premier et le Dernier, le Commencement et la Fin.







Australie, 2 décembre 1992



- Montre-moi la Lumière de Ta Sainte Face, élève mon âme dans les hauteurs et permets-moi de Te voir !

- Alors, récompense-Moi en évangélisant avec amour pour l'Amour. Chaque mot que tu prononceras pour la gloire de Mon Saint Nom sera béni afin que, comme une colombe, il voltige et atteigne l'endroit où il va faire sa maison.

ic 15 Jésus

- Récompense-Moi en Me donnant ton temps, ton esprit, ta main et ton coeur pour que Je les utilise pour Ma Gloire. Alors regarde Mes Lèvres, touche Mon Coeur et écris.

Ne quitte jamais l'ourlet de Mes Vêtements.



(Alors que Jésus signait ce message de son sceau, Il m'a dit à voix basse : " Sarajevo périra 16 ".)





Australie, 3 décembre 1992



(Avant le début de ma mission en Australie)

- Regarde-Moi ! Reçois Celui qui t'aime le plus !

Mon agneau, Je suis avec toi et Ma Parole sera apportée dans ta bouche et Elle ouvrira et percera leurs coeurs. Bons et mauvais t'entendront. Tu vas prêcher et enseigner la Connaissance que Moi-Même Je t'ai donnée durant ces années.

La persévérance ? Est-ce ce dont tu as besoin, Mon enfant ?

- Oui, mon Seigneur !

- Je te tiendrai compagnie pour raviver ton âme. Ma présence encouragera ton coeur et tu persévéreras. Nous sommes partenaires, n'est-ce pas ?

- Oui !

- Alors, n'aie pas peur : Moi et toi, toi et Moi ; et la puissance de Mon Saint Esprit t'élèvera ; en murmurant, Il te rappellera le solide Enseignement que Je t'ai donné. N'aie pas peur ; Je ne t'ai jamais fait défaut. Je te donnerai une éloquence qui fera honneur à ton Roi.

I C Q U S



(Plus tard Smile

- O Christ, Tu es le thème de ma louange dans nos assemblées. J'ai chéri les instructions que Tu m'as données de Tes lèvres. Maintenant, Sacré Coeur, je T'invoque pour que Tu m'aides à exposer l'Insondable Tendresse, l'Amour du Dieu Tout-Puissant Notre Père, la sensibilité de Ton Sacré Coeur et les Infinies Richesses de Ton Esprit.

- J'ai fendu les Cieux pour descendre dans ta chambre, aussi, joins-toi au choeur des saints et chante avec tout ton coeur, oui, de tout coeur. Ma gloire sera partagée avec les âmes innocentes, les pauvres et ceux qui unissent leur coeur au Mien. Je vais exposer Mon Amour et montrer à tous qu'un plus grand amour que le Mien, vous n'en rencontrerez pas.

Tu vois ce que tu as ? L'Amour Lui-Même vient dans ta chambre pour te parler. Tu M'as vu face à Face.

Moi Jésus Je te bénis du fond de Mon Coeur. Sens-toi aimée. Moi, Jésus Christ, Je suis ressuscité et vivant, et Je suis près de toi, maintenant...

ic





Australie, 7 décembre 1992



(Juste avant la réunion, Dieu notre Père m'a donné le message suivant Smile

- Ecris : Dis-leur que Je suis le Plus Tendre Père.

Dis-leur combien Je Me penche pour les atteindre, maintenant.

L'Amour et la Loyauté descendent maintenant pour vous embrasser tous, pour vous renouveler, pour vous raviver et vous sortir de la léthargie qui recouvre cette terre. Ne dites pas que Je suis trop loin pour être atteint, indifférent à votre misère et insensible à vos appels. Si les flammes lèchent vos contrées et que les incendies dévorent les peuples de la terre, tout cela est dû à la grande apostasie qui a saisi nation après nation, s'infiltrant au coeur de Ma Loi. Cette apostasie vous a réduit à la mendicité et vous a fait croire que vous êtes sans père... Comme J'ai pitié de vous !

O génération, combien de temps dois-Je encore attendre ?

Mes avertissements et Mes appels retentissent sur toute la terre et, bien que Mon Chagrin soit aigu et que Ma Justice maintenant déborde, Je puis encore Me laisser fléchir et accepter l'hommage que tu M'offrirais. Je suis prêt à te pardonner, par le Sang versé par Mon Fils et par Son Sacrifice, si tu prends à coeur Mes Paroles. Moi qui t'ai créée par Amour, Je te demande :

Entendrai-Je de toi ton cri de repentir ?

... Ma fille, glorifie-Moi et révèle à chacun avec amour Ma Sainte Face ! Je te bénis ainsi que chacun de ceux qui t'accompagnent.







9 décembre 1992



- La Paix soit avec toi. Favorisée par Mon Père, sois Mon Echo ! Etablis Mon Royaume en Australie ; sème Mes graines d'Amour partout et dans toutes les directions. Ne remets pas à plus tard et réponds à toutes les requêtes qui te sont faites.

Je te donnerai assez de force pour promulguer Mon Message... démontre le pouvoir de conviction de Mon Esprit, démontre combien Mon Esprit élève, instruit et révèle les profondeurs de la Vérité et du Dieu Eternel. Démontre aux ignorants les réalités des choses spirituelles données par l'Esprit et dévoile la Connaissance donnée par Mon Esprit. Démontre la pleine puissance de Mon Esprit, combien Il développe, atteste et gratifie les pauvres, les simples, les humbles, mais Il est intimidé par les riches, les sages, les orgueilleux qui estiment Mon Esprit avec leur compréhension naturelle et évaluent tout dans les termes de leur esprit. Vassula, évalue ta croissance spirituelle et ne doute pas de Ma grâce.

Moi, Jésus, Je suis ton Professeur et ton Maître. Ne doute jamais.

ic

Aie Ma Paix.

I C Q U S





Adélaïde, Australie, 10 décembre 1992



(Avant la réunion)

- Sois heureuse que Je t'ai sauvée. Permets-Moi maintenant de t'utiliser pour Ma Gloire. Amène Mes enfants à comprendre la Connaissance que J'ai fait passer en toi. Continue à procéder de la même manière que dans les autres assemblées.

Souris-Moi ; Mon Amour pour toi est plus grand que tu penses ! Viens. Par grâce, Je t'ai élevée ainsi que des millions d'autres. Permets-Moi maintenant de guider tes pas.

ic

- Jésus !

- Je Suis.

- Ne pars pas encore !

- Pourquoi ? Veux-tu vraiment que Je reste ?

... 17

- Ah ! tu vois ? Jamais Je ne M'imposerai à toi...

- Jésus ?

- Je Suis.

- Parle-Moi s'il Te plaît.

- L'Amour t'aime ; aime-Moi et aie soif de Moi comme J'ai soif de toi. Caresse-Moi de temps en temps en Me permettant de parler dans ton coeur. Comprends, âme, que tu n'es pas destinée à ce monde, mais à Mon Propre Royaume dans le Ciel, aussi, renonce à tout ce qui te retiens au monde et recherche les choses célestes. Viens. Nous ?

- Oui, Seigneur.

I C Q U S





13 décembre 1992



- Notre Père qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifié...

Notre Père, dont l'amour est révélé aux moindres d'entre-nous, aie pitié de Ta création ! Tu nous as fait un don gratuit : notre liberté, à utiliser comme il nous plaît ; mais nous avons retourné notre liberté contre nous. Comme une lame de rasoir dans la main d'un enfant, nous l'utilisons pour nous taillader à mort...

Oh ! viens tourner notre attention vers Ton Saint Nom, sinon nous allons nous couper en morceaux !

Je T'invoque dans nos difficultés, Dieu Tout-Puissant ; vas-Tu nous sauver ou vas-Tu Te dérober à ma requête ?

- Ma fille, tu as la charge de Mon Message et Je t'ai envoyée dans le monde de nation en nation pour appeler au repentir et réduire ce désert. En effet, les foules se pressent autour de toi. Il est venu à leurs oreilles que Je Suis parle, et nation après nation se met à parler de toi. Ils se disent les uns aux autres : " Allons entendre ce que Dieu dit ". Ils viennent par milliers et s'asseyent devant toi pour écouter tes paroles, mais qui agit conformément à celles-ci ? En ce qui les concerne, tu es comme un chant d'amour merveilleusement chanté en musique. Tes paroles les enchantent, mais qui, parmi eux, met en pratique Mes Messages ? Ont-ils compris les mots : réconciliation, paix, amour et unité ? Lorsque le soufre et les flammes dévorantes prendront place - et ils sont maintenant très proches de vous - ils apprendront que J'avais envoyé parmi eux un prophète.

Depuis le commencement, Je vous avais donné Mes Commandements. Je vous avais demandé de M'aimer Moi votre Seigneur de tout votre coeur, de toute votre âme et de tout votre esprit. Aujourd'hui, Je vous demande de Me permettre de toucher votre âme afin que votre coeur soit capable de Me louer et de Me dire que

ni la mort ni la vie,
ni ange, ni prince,
rien de ce qui existe,
rien de ce qui est encore à venir,
nulle puissance ou hauteur ou profondeur,
nulle chose créée,
ne s'interposera jamais
entre vous et votre amour pour Moi

Je suis votre forteresse. Sachez que Mon Amour est révélé même aux moindres des moindres d'entre-vous. Ne recherchez pas votre salut dans les lumières du monde, puisque vous savez que le monde ne peut pas vous donner la Vie. Bientôt, Mon Trône et celui de l'Agneau sera à sa place et votre âme sera renouvelée par Ma Lumière Transcendante, parce que Moi votre Père, J'entends restaurer la mémoire de votre âme et faire chanter à votre coeur le mot

Abba — Père ! —

Je vous le dis, vous n'appartenez pas au monde, alors pourquoi vous laissez-vous toujours tromper, encore et toujours ? Depuis les fondations de la terre, Je vous ai appelés par votre nom mais lorsque J'ai proposé la Paix, une Paix universelle, vous étiez presque tous pour la guerre. Cependant, Je déverse maintenant Mon Saint Esprit pour vous rappeler vos vraies fondations et que vous êtes tous Ma semence. Mais aujourd'hui, Ma semence est remplie de paroles mortes... Je suis le Très-Saint qui le premier vous a tenus. Combien de temps encore votre âme résistera-t-elle à ces Yeux qui les premiers vous ont vus ? et combien de temps encore ton âme reniera-t-elle Mes appels douloureux ?

Beaucoup d'entre-vous caressent encore l'Abomination de la Désolation dans le domaine le plus profond de votre âme. Ne voyez-vous pas comme la vipère vous trompe constamment de la même façon qu'elle a trompé Adam et Eve ? Inlassablement et subtilement, Satan vous suggère de couper tous vos liens célestes qui vous lient à Moi votre Père dans le ciel. Il a hypnotisé la mémoire de votre âme pour vous faire croire que vous êtes sans père, créant ainsi un gouffre entre vous et Moi votre Dieu. Satan veut vous séparer de Moi et couper votre cordon ombilical qui vous unit à Moi et dans lequel des Fleuves de Vie coulent en vous.

Génération, tu ne t'es pas encore décidée pour Moi. Quand donc décideras-tu de revenir à Moi ? Veux-tu passer, au seuil de cette ère, par un feu ardent, par le soufre et les flammes dévorantes ? Comment ton âme a-t-elle pu échanger Ma Gloire contre l'imitation sans valeur que le malin vous offre journellement ? Demandez-Moi votre pain quotidien et Je vous le donnerai ! Pourquoi êtes-vous tous si désireux d'écouter la Vipère ? Vous et Moi, nous savons que Satan est le père des mensonges, alors, pourquoi l'écoutez-vous toujours ? Moi votre Créateur, Je suis votre Père et Je vous rappelle à Moi. Croyez à Mes appels douloureux. Votre âme va-t-elle continuer à donner son amitié au Rebelle, ou daignerez-vous descendre de votre trône et vous repentir ? C'est à vous de décider. Il ne reste plus beaucoup de temps.

Je vous rappelle de prendre garde aux faux maîtres et aux faux prophètes qui induisent la désolation dans vos âmes en prenant les Evangiles à contresens, vous disant que le Saint Esprit n'est pas avec vous pour vous rappeler vos fondations et pour vous rappeler d'où vous venez. Ils ont déjà fait de votre âme une désolation et creusé un vaste gouffre entre vous et Moi votre Père. Ne les laissez pas étendre cette désolation dans votre âme et vous égarer en vous faisant croire que Je vous ai laissés orphelins. Ces faux prophètes ont fait de Mon Fils Jésus un menteur et des Evangiles une cymbale résonnante, vide de la vacuité-même. Ils ont fait de Ma Parole un tombeau béant.

Aussi, méfiez-vous de ces faux maîtres qui vous disent que Mon Saint Esprit ne peut pas descendre accomplir en vous des miracles et des merveilles. Prenez garde à eux qui condamnent Mon Saint Esprit, Lequel, en vos jours plus qu'en n'importe quel autre temps, vous rappelle vos fondations. Prenez garde à eux qui conservent l'apparence extérieure de la religion mais qui en rejettent la puissance intérieure, puissance intérieure qui est Mon Saint Esprit.

Et si l'un d'entre-vous est calomnié et rejeté parce que vous témoignez de la Vérité, tournez-vous vers votre Sainte Mère. Elle consolera votre âme et vous donnera du courage. Si le monde vous inflige d'impressionnantes plaies, tournez-vous vers votre Mère et Elle pansera vos plaies avec Son Affection et Son Amour Maternels. Comme Elle a pris soin de Mon Fils Bien Aimé, votre Sainte Mère prendra également soin de vous. Dans votre misère et dans votre détresse, Elle vole à vous et vous prend dans Son Coeur, ce même Coeur qui a conçu votre Sauveur. Votre Sainte Mère dans le Ciel vous apprendra à élargir Mon Royaume sur la terre en vous apprenant à M'aimer.

Aussi, que l'amour soit le principal de votre vie. Que l'amour soit votre racine. Permettez-Moi, à Moi votre Père de vous lier à Moi. Permettez-Moi de toucher votre âme. Venez à Moi vous jeter dans Mes Bras. Quelle plus grande volupté que d'être tenus par ces Mains qui vous ont créés ? Placez votre oreille sur Ma Bouche, cette Bouche qui, en vous, par vos narines, a insufflé la Vie. Et de la poussière du sol, Je vous ai ranimés pour conquérir la terre ; Je vous ai touchés et Je vous ai demandé d'écouter Ma Parole.

Venez ; vous devez décider votre coeur pour le bien ; renoncez aux iniquités qui souillent votre âme et, de tout votre coeur,

SANCTIFIEZ MON NOM.





































1. C'est le Seigneur qui m'a demandé d'écrire ce passage d'Ezéchiel (Ez 17.24).

2. Cela signifie partager Sa Croix, partager Ses Souffrances.

3. Jn 17.2l

4. Ap 6.15

5. Les bergers de Fatima.

6. Spirituellement, sur le plan de la dévotion.

7. Je viens d'apprendre à quel point quelqu'un que je connais me persécute...

8. La voix du Père.

9. Yahvé.

10. Il a dit ces mots presque dans un murmure.

11. Il a murmuré ce mot.

12. Ces mots ont été donnés avec beaucoup d'expression, puisqu'ils venaient de Son Divin Coeur.

13. Le 24 octobre 1991, le Seigneur avait donné un message pour les Philippines en leur demandant de se réconcilier (cahier 55).

14. L'église où ce message a été proclamé.

15. " ic ", que l'on trouve sur certaines icônes, sont l'initiale et la terminale de " isous " (Jésus, en grec).

16. En anglais : " Sarajevo shall perish ".

17. Je n'ai pas su que Lui répondre. Jésus m'avait fixé pour règle de me recueillir avec Lui durant une demi-heure avant chaque réunion. Or, ce jour-là, j'étais en retard ; il en résultait que j'étais pressée car je voulais aussi me préparer pour la réunion...


http://www.vassula.org/CAHI_063.html#063921210































Admin
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 14/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://vassula.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum