Message pour Londres

Aller en bas

Message pour Londres

Message  Admin le Mer 14 Mar - 6:34


Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu", tome 4.
Copyright © Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés. Mise en page : 97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu
ç info@vassula.org




CAHIER 50





14 février 1991



- La paix soit avec toi. Fleur, aime-Moi. La sainteté ne vient pas en un jour. Abandonne-toi entièrement à Moi, adore-Moi et aime-Moi, et Je ferai le reste. Ne dors pas.

Ame, tes péchés sont nombreux, et nombreuses sont les plaies que tu Me donnes. Chaque fois que tu pèches, cela M'atteint comme un coup, comme la lanière d'un fouet ou l'entaille d'un clou dans Mon Corps.

Pourquoi, Vassula ? Pourquoi ? Moi qui t'ai révélé Ma Sainte Face, t'ai-Je révélé Ma Face pour être frappé ? et t'ai-Je montré la Plaie de Mon Coeur pour que tu Le perces encore plus ? Sur terre, on ne peut trouver plus misérable que toi ! Oh ! quelle misérable !

Ne t'en va pas, maintenant ; assieds-toi et écoute ce que J'ai à te dire. N'eut été Mon Infinie Miséricorde, la Justice du Père t'aurait frappée et tu te serais fanée instantanément. T'ai-Je enseigné à pécher ? Où sont les offrandes que tu Me dois ? Où sont les sacrifices que tu M'as promis, âme ? Pourquoi M'as-tu négligé ? Le Carême est là 1. Le Carême te ramènera Ma Passion ; cependant, tu n'es ni prête, ni préparée. Je t'ai comblée de Nourriture Céleste pour que tu croisses dans Ma Lumière et deviennes un vaisseau de lumière ; Je t'ai faite Mienne, et avec un Amour infini, Je t'ai tirée de la fosse pour que tu deviennes Mon épouse en Ma Présence et en présence de Mes anges, pour toujours ; et pourtant, tes paupières lourdes de sommeil ont pris le dessus. O Ma Vassula ! Si seulement tu savais combien Moi le Seigneur Je t'aime ! J'ai soif d'amour. Je sais, chère enfant, que les temps dans lesquels tu vis sont mauvais, mais ne t'ai-Je pas fait discerner le bien du mal ? et maintenant, le sol de Mon Territoire redevient rude.

Dis-Moi, était-ce par tes propres efforts que tu as vu la Lumière ? Non, J'ai peiné 2 en toi. Pour te maintenir dans Ma Lumière, J'ai déversé sur toi grâce sur grâce. Je ne t'ai pas traitée comme le méritaient tes péchés ; Je t'ai traitée comme jamais auparavant Je n'avais encore traité une âme. J'ai rendu l'Amour pour l'apathie ; la Tendresse pour l'impiété ; la Miséricorde pour la misère ; oui, J'ai montré Ma Sainte Face au péché. Je t'ai traitée comme Je traite les joyaux 3 de Mon Coeur. J'ai prié le Père pour toi, Vassula, afin qu'Il Se souvienne de Mon Sacrifice et qu'ainsi Il t'épargne.

- O mon Dieu, je ne voulais pas Te blesser ni Te fâcher !

- Fleur, Je suis constant dans Mon affection, Moi, et Mon Amour pour toi est infini. Apprends de Moi. Sois constante. Viens, en Ma Présence, Je te veux parfaite ! Je veux que ton âme soit comme un jardin irrigué, rempli de Ma Rosée et exhalant un parfum délicat, afin que Mon Ame Se délecte en toi. Vassula, es-tu désireuse de faire Ma Volonté ?

- Je désire faire Ta Volonté, mais il me semble que je ne fais que le contraire, Seigneur...

- Je t'aiderai à continuer Mon Oeuvre. Laisse tout entre Mes Mains. O Mon enfant, sujette au péché, tu es, mais viens à Moi, débarrasse tes yeux de ces écailles et regarde Qui est debout devant toi... Je Suis est Face à face avec toi ! te parlant et t'offrant dans Sa Main, Son Coeur. Veux-tu ce Coeur de ton Dieu ? prends-Le, Je te L'offre, âme. Tends les mains pour recevoir Mon Coeur.

- Je ne suis pas digne de Ton Amour, Seigneur...

- Je sais, mais nul n'est digne de Mon Amour, et c'est ainsi que Je viens à vous tous aujourd'hui ; Je viens à vous tous avec Mon Coeur dans Ma Main. Ne Le refusez pas en disant : " j'ai péché ". Je vous dis : Ma Grande Miséricorde vous a pardonné, aussi, venez, venez prendre ce Coeur qui vous aime. N'avez-vous pas entendu que grande est Ma patience ? Grande est Ma Compassion. Venez, ne Me renvoyez pas jour après jour. Dorénavant, Ma fille, Je te veux fidèle dans tes convictions et sincère envers Moi. Concentre-toi sur Ma Sainte Présence. Je ne suis jamais absent. C'est toi qui obscurcis la lumière dans tes yeux par l'accumulation de tes péchés et les impuretés que ton âme absorbe quotidiennement au point que tu deviens aveugle. La lumière de ton corps, c'est ton oeil. Quand ton oeil est sain, ton corps tout entier est aussi rempli de lumière, mais lorsqu'il est malade, ton corps aussi sera toute obscurité (Lc 11.34), et dans ton obscurité, avec la lumière de tes yeux obscurcis, tu ne peux pas Me voir ; mais Moi, Je ne suis jamais absent.

Aujourd'hui, Vassula, Je t'ai parlé nettement, par Amour. Puisque tu es plus apte à la rébellion et au péché qu'à ce qui est saint, Je Me permettrai de te parler nettement dans Mon Amour jaloux. N'imagine pas que Mon Amour jaloux peut être facilement écarté. Oh ! non, lorsque J'ouvre Ma Bouche, c'est pour ton salut que Je parle et non pour ta condamnation. Permets-Moi de te réprimander de temps à autre, par Mon Amour.

I C Q U S





24 février 1991



(Avant ma mission en Angleterre, en Ecosse et en Irlande)

- Ma Vassula, prends ce passage comme introduction pour chacun de ces pays.

(Jésus m'a désigné Jn 10.14-16.)

- Dis-leur que c'est Moi, le Seigneur, qui t'envoie à eux. Les brebis qui M'appartiennent écouteront Ma Voix. Je viens à elles pour en mener beaucoup sur ce qui était un Sentier inconnu d'elles, ramenant à la Vérité. Je viens avec un ardent Feu d'Amour pour vous reconduire, bien-aimés, à la Maison. Mon Sacré Coeur est votre Lieu de repos. Pour toi création... oh ! que ne ferai-Je pas ! Je suis votre Très-Saint, mais votre ère M'a recrucifié. Je suis Celui qui vous aime le plus, et cependant Je suis Celui qui reçoit d'impitoyables coups de fouet dus à l'apathie de cette ère. Je suis la Lumière du Monde, qui vient en cette ère obscure vous donner la Lumière de la Vie. Ayez Ma Paix, Mes petits enfants, Je vous offre Ma Paix, Je vous offre le don de Mon Amour. Venez à Moi tels que vous êtes ; n'attendez pas d'être saints pour venir à Moi. Venez à Moi tels que vous êtes, n'ayez pas peur de Moi. Je suis le plus Tendre Père. Je puis être votre Saint Compagnon. Moi et vous, vous et Moi, et Je vous révélerai Ma Sainte Face. Je vous révélerai la Sainte Face de votre Dieu. Vos yeux verront l'Amour face à face, et lorsque cela arrivera, les démons, furieux, s'enfuiront, et alors, vous comprendrez, bien-aimés, que depuis le commencement, vous étiez Miens et que J'étais à vous de toute éternité. Soyez un avec Moi. L'Amour est à votre porte. Moi, Jésus-Christ, Je vous bénis.

I C Q U S





25 février 1991



- L'Amour cherche un retour d'Amour.



(Tout à coup, j'ai pensé aux fautes d'orthographe et de grammaire que je fais par-ci par-là dans ces textes, et me suis rappelée ce que Jésus avait dit à ce propos à une autre mystique, décédée depuis, et qui avait le même problème.)

- Oui, tu M'obliges pour t'atteindre à M'abaisser à ton niveau de grammaire, ainsi qu'à ta connaissance limitée des mots. Oh ! oui, en fait d'instrument, tu es le plus imparfait...

(Jésus souriait)

... mais Je peux t'utiliser, même dans ton imperfection, petite. Ton Jésus t'a bénie maintes et maintes fois, et un jour, Vassula, un jour, Je t'apparaîtrai dans Ma Lumière, et Je t'absorberai à l'intérieur de Ma Lumière... mais pour le moment, Moi et toi, nous allons continuer ainsi.

- Loué soit le Seigneur !



(Alors que cela m'avait pris un temps appréciable pour écrire ces quatre mots de louange, Satan, essayant de me faire croire que c'était Jésus qui parlait, a soupiré : " ... enfin ! ". Immédiatement, la Voix de Jésus a résonné pour lui commander : " silence ! ".)





26 février 1991



(Aujourd'hui, je me suis demandée s'il pouvait m'arriver de recevoir un message de St Pierre ou de St Paul. Je voulais pénétrer certains mystères et je demandai Son avis au Seigneur.)

- Seigneur ?

- Je Suis. Ecoute, fleur, aujourd'hui, Mon souci est : votre rédemption. Pourquoi sonder Mes mystères que Je ne désire pas te donner ? Mon souci, à votre sujet, c'est votre sainteté. Ce que Je recherche de votre part, c'est votre repentir. Ma fille, comprends quels sont Mes Intérêts, comprends quel est Mon souci. Même lorsque Lazare s'en est allé durant quatre jours dans Mes mystères, et a vu et compris ces mystères, Je lui ai demandé à son retour de conserver le silence et de garder ces secrets pour lui. Je ne voulais pas qu'il divulgue Mes Richesses à des âmes qui n'en auraient pas saisi la signification. La Richesse consiste à se convertir ; la richesse consiste à admettre que vous êtes pécheurs et à venir à Moi humblement, repentants, et à mener une vie sainte en suivant Mes Préceptes. La richesse ne consiste pas à essayer de déchiffrer Mes mystères, et si vous essayiez, cela vous conduirait seulement dans des chemins tortueux ne menant nulle part.

Aussi, viens à Moi comme un enfant et permets à Ma Main de te cultiver et de t'enrichir de ce genre de Connaissance. Que ta richesse, ce soit Moi. Que ta Connaissance te vienne à travers Ma Parole. Que tes intérêts soient Mes Intérêts :

ta perfection.

Je t'aime ; viens. Dans la prière, ne sois pas impatiente. L'Amour est près de toi.

- Nous, Seigneur ?

- Oui ! Ma fleur.





28 février 1991



- Seigneur, d'âge en âge,
Tu as été notre Refuge (Ps 90.1).

Seigneur ?

- Je Suis. Appuie-toi sur Moi, bien-aimée. Repose-toi en Moi. Absorbe-Moi. Je Suis Tout ce dont tu as besoin. Viens, nous allons prier le chapelet.





Londres, 1er mars 1991



(A la veille de la première réunion de prière dans les Iles britanniques)

- O Yahvé, Tu es mon Dieu ; béni soit Ton Nom. Tu as agi selon Ton Plan en m'amenant ici, dans ce pays, pour témoigner et Te rendre Gloire. N'ouvre ma bouche dans Ton Assemblée que pour Te glorifier.

- C'est ce que Je ferai. Moi le Seigneur Je te bénis. Ecoute-Moi : prophétise auprès d'eux. Compte sur Ma Force massive. Chaque réalisation vient de Moi et non de toi. Je dispose du feu et de l'eau devant chaque âme et Je la fais choisir. Je ne violerai jamais la liberté de l'homme, jamais... Je permets à l'homme de choisir et Je veux qu'il sache à quel point Je Me réjouis lorsqu'il choisit ce qui est juste. Néanmoins, Je poursuivrai toujours le pécheur pour qu'il renonce à pécher. J'irai toujours dans toutes les directions pour le conquérir. Et chaque fois qu'il tombera, Je serai là pour le relever. Je ne le repousserai pas ni ne le blâmerai. Ses ennemis pourraient se réjouir, mais Moi, Je n'aurai que des larmes dans Mes Yeux et Je lui demanderai de se jeter dans Mes Bras, et s'il le fait, Je lui demanderai alors s'il Me permet d'habiter en lui. S'il accepte, Je ferai alors de son âme Ma Possession et dans ce Territoire, en lui, J'installerai Ma Tente et de là, J'entourerai Ma Propriété de Mon Amour pour être sûr qu'aucun intrus ne s'introduise dans ce que Je viens de M'approprier pour toujours.

Heureux l'homme qui tient maison avec Moi, il gagnera la Connaissance et entrera dans la Vie éternelle.





2 mars 1991



(Juste avant la réunion de prière avec Messe et conférence, en l'église du Saint Esprit, Balham, Londres)

- Seigneur ?

- Je Suis. Sois Ma servante, maintenant, Ma bien-aimée. Je serai avec toi. Victorieux, Je serai. N'aie pas peur, petite messagère ; proclame Ma Parole dans Mon Assemblée. Je suis Celui qui dit à Mes âmes : " Venez manger cette Nourriture Céleste ", que votre désert intérieur fleurisse. Je ramènerai les exilés dans leur Maison : Mon Sacré Coeur.





York, 4 mars 1991



(A la All Saints Lower School, où j'étais invitée par le père Ian Petit, O.S.B.)

- Je Suis. L'Amour est près de toi. L'Amour est Généreux. Souviens-toi de Ma Présence et tu ne chancelleras pas. Ma fille, viens prier le Père avec Moi :



Père,
quoique la nuit couvre encore cette terre,
je sais qu'au-dessus de moi
Yahvé
qui voit Ses enfants dans les ténèbres,
prendra pitié d'eux ;
avec Puissance et Gloire
Il descendra dissiper cette nuit menaçante
en un jour lumineux ;
Paix et Amour nous combleront
et notre âme sera emplie de Sa Lumière ;
Je Suis sera de retour,
Je Suis reviendra,
Je Suis sera avec nous.
Gloire au Très-Haut !
Amen.



(Plus tard, je revins au Seigneur demandant si je devais réellement être envoyée, comme maintenant, à voyager pour témoigner ; voyager chaque jour en voiture, en train ou en avion à différents endroits n'est déjà pas facile, mais en plus c'est tout-à-fait épuisant.)

- Mon Seigneur ?

- Je Suis. Petite, chaque fois que tu M'appelles, Mon Coeur bondit de joie. Si seulement tu comprenais cela, Mon enfant... Tu M'as demandé s'il te fallait aller témoigner comme tu le fais maintenant. Oui, c'est nécessaire ; non que J'aie besoin de toi, mais, Ma Vassula, aller témoigner en Mon Nom Me glorifie et en même temps te purifie. Fleur, Je te donnerai la résistance dont tu as besoin, les paroles dont tu as besoin. Traite-Moi maintenant comme le mérite un Roi.

Traite-Moi comme ton Très-Saint doit être traité. Je Suis est avec toi. Viens, Mon Enfant-Sauvé-par-Moi, viens. Ton pas doit suivre Mon Pas, ton pied là où J'ai mis Mon Pied, jusqu'à la fin de ta mission. Nous ?

- Oui, liés à jamais.

- Aussi, viens à Moi aussi souvent que tu peux et Je te comblerai chaque fois que tu viens à Moi. Prête-Moi ton oreille, Mon enfant, afin que Je puisse exercer ton oreille à entendre Ma Voix. Satisfais-Moi, Mon enfant, et tu prospéreras en Moi. L'Amour est avec toi et te bénit.



(Plus tard, je revins au Seigneur.)

- Ah ! oui ! tu es à nouveau avec Moi. Ce soir, J'élaborerai ton discours. Je suis Celui Qui clarifiera beaucoup de choses. Répète après Moi ces paroles :

Jésus, touche mon coeur ;
Tu es mon Délice ;
parle-moi,
conduis-moi,
et humilie-moi.
Amen.

Délecte-Moi et loue-Moi tout le temps. Je t'aime, et à cause de cela, Je laisserai Ma Croix sur toi. Je Suis Celui Qui L'a portée jusqu'à la fin. Honore-Moi et glorifie-Moi en portant de temps en temps Ma Croix pour Me reposer. Viens.

I C Q U S





8 mars 1991



- Ma fille, sois en paix. Je suis l'Amour. Petite, Je suis avec toi pour t'aider à sanctifier ta vie. Je parle à chaque âme à travers ces Messages et à travers toi. Je t'ai nourrie de Mon Pain, Je t'ai élevée et t'ai faite Mienne. Durant tout ce temps, ai-Je jamais été rude avec toi ? T'ai-Je jamais punie ? Aussi, ne doute jamais de Mon Amour. Appuie ta tête sur Moi et repose-toi. Repose ton esprit sur Moi. Pense à nul autre que Moi. Je suis Celui Qui t'aime le plus. Tout ce que Je demande de toi est l'Amour : aime-Moi, adore-Moi, pense à Moi. Permets-Moi d'être toujours présent dans ton coeur et dans ton esprit. Je t'ai réveillée de ton sommeil afin que tu voies Ma Beauté et que tu vives avec Moi. Chaque goutte de Mon Sang t'a faite Mienne. J'ai payé ton âme en versant Mon Précieux Sang pour ton salut. Chaque agonie que J'ai soufferte l'était avec amour, sachant que Mon Sacrifice te sauverait. Tout ce que J'ai fait l'a été pour ton salut. Ma fille, que tout cela soit clair pour toi. Je suis l'Amour et l'Amour continue à sauver. Je ne Me suis pas arrêté juste là (sur Ma Croix) ; Je continue à appeler à votre salut. Je continue à poursuivre le pécheur. Aussi, soyez préparés, parce que Je vais bientôt venir vous chercher. Moi le Seigneur Je vous aime tous à la folie.

Aime-Moi, loue-Moi et sois sainte. Sens-Moi afin que tu te souviennes de Ma Présence.





Ecosse, 9 mars 1991



(Le père McGinnity et moi nous demandions quelle prière plairait le plus au Seigneur. Nous nous disions que le mieux était le silence dans la contemplation.)

- Seigneur ?

- Je Suis. Appuie-toi sur Moi. Je suis ton support et ta force. Oui, en effet, Ma Vassula, c'est le Silence qui est la prière la plus efficace de toutes. Rencontre-Moi dans Mon Silence. Que ton esprit soit attiré vers Moi et soit absorbé en Moi, dans Mon Silence. Permets-Moi de t'envahir, Mon enfant. Permets-Moi d'envelopper ton âme de Mon Amour. Ouvre-toi à Moi et laisse ton Dieu envahir Sa Propriété. Je Suis possède cette Propriété. Laisse Je Suis libre d'augmenter. Laisse Je Suis multiplier Ses Vertus en toi. N'aie pas peur de Moi, Mon enfant, lorsque Je te diminue. Je Suis est ici à veiller sur Sa Propriété et briller en toi. Permets-Moi, âme, de t'entourer de Ma Tendresse. Tu seras confondue par Ma Beauté. Ame, ne Me refuse pas en considérant ta nudité ; viens à Moi en Silence et telle que tu es. Abandonne-toi à Moi en Silence et tu vivras. Sois bénie, âme, sois bénie. Ne laisse rien devenir Mon rival.

- Seigneur, ne laisse rien être ou devenir Ton rival !

- Alors, jeûne les vendredis ; c'est maintenant ton dû envers Moi. Viens.

(J'avais cessé de jeûner les vendredis à cause de mes programmes et de mes voyages. Je réalise maintenant que je pouvais facilement jeûner, malgré mes voyages, mais j'avais cédé à la facilité par pure paresse et faiblesse...)





Belfast, 11 mars 1991



(Juste avant la réunion de prière avec Messe en la salle paroissiale Ste Brigitte, Belfast)

- Ma Vassula, traite-Moi maintenant comme un Roi et glorifie-Moi en Me servant. Les Miens reconnaîtront Ma Voix ; Je vais les appeler et ils viendront.

- Seigneur, ma Force, ma Forteresse, mon Refuge, ma Lumière et ma Vie, me voici, je viens faire Ta Volonté. Seigneur, je Te demande de me donner Ta Force pour glorifier à nouveau Ton Nom. Sois PRESENT parmi nous et ouvre leurs coeurs pour qu'ils reçoivent Ton Saint Esprit.

- Ma fille, Je serai très PRESENT. Mon Saint Esprit sera PRESENT. La Justice prévaudra en cette contrée. Moi le Seigneur Je vais placer Ma Main sur ce pays et Je vais leur faire sentir Ma Présence 4. Ceux qui ont des oreilles, qu'ils entendent. Maintenant, va, Ma bien-aimée ; à côté de toi Je Suis.





Dublin, 12 mars 1991



- Mon Seigneur, mon Délice, mon Tout, je T'aime à en mourir. Seigneur ?

- Je Suis. Appuie-toi sur Moi, Mon enfant. Je Suis Celui Qui t'aime le plus. Ah ! Vassula ! Mon enfant, permets-Moi d'utiliser à nouveau ta main pour transmettre Mon Message à Mes enfants, un Message que J'ai gardé 5 pour eux dans Mon Sacré Coeur :



(Message pour les prêtres et les religieuses du Blackrock College, Dublin)

- La Paix soit avec vous. Je suis venu à vos portes-mêmes. C'est Moi le Sacré Coeur qui vous parle. Je viens vous offrir Mon Coeur. Je viens à vous aujourd'hui par cette voie spéciale pour vous rappeler Mes Voies. Je viens à vous parce que vous êtes pauvres et bien que vous n'ayez pas grand-chose, vous avez encore votre vue, car la Grâce de votre Père du Ciel est sur vous. Mais Mon Ame est affligée au-delà de votre entendement de voir d'En Haut des dissensions comme jamais auparavant au Coeur de Mon Sanctuaire 6. Mon Corps saigne et Mon Coeur est une seule grande Plaie. La houlette de berger que Je leur avais donnée entière, gît maintenant brisée en éclats. Mais J'entends vous visiter bientôt pour reconstituer la houlette de berger que J'avais laissée derrière Moi.

Aussi, bien-aimés, vous qui avez reçu cette Grâce, priez pour ceux qui ne savent pas distinguer leur main gauche de leur main droite ; priez comme jamais afin qu'eux aussi reçoivent cette Grâce avant le jour de la Purification. Je vous dis que bientôt, très bientôt, l'Amour sera avec vous comme Amour. Priez afin que chacun puisse être prêt et converti, afin que nul ne soit attiré dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort pour toute l'éternité. Attentif à Ma Miséricorde, Je viens avertir votre génération, et par Amour, Je viens, par la Puissance de Mon Saint Esprit de Grâce, vous rappeler à vos sens. L'Amour est à la recherche d'un retour d'Amour. C'est Mon Refrain.





18 mars 1991 - De retour en Suisse



- Ma Vassula, voici Mon message :



(Message de notre Sainte Maman pour la réunion de prière du 23 mars 1991 en l'église Marie-Reine, Martigny, Suisse)

Ayez Ma Paix. Enfants de Mon Coeur, Dieu est au milieu de vous et Son Royaume est proche de vous. Si vous avez des yeux, vous Le verrez. Très chers enfants, écoutez la Voix de Dieu en ces jours de carême. Ecoutez la Voix de Dieu en vous diminuant, pour que Dieu puisse augmenter en vous. Effacez-vous pour que Son Esprit puisse être vu en vous. Mourez à vous-mêmes afin que Dieu puisse vivre en vous. Soyez rien pour qu'Il puisse être Tout. De cette manière, permettez-Lui de prendre pleine possession de vous et faire de vous Sa Propriété. Alors, Je vous dis, enfants de Mon Coeur : tant que vous luttez pour devenir quelque chose, l'Esprit de Sainteté qui veut vivre en vous est étouffé par votre rivalité. Ne laissez pas votre esprit devenir un rival pour Dieu. Diminuez afin que Lui augmente. Permettez à Son Esprit de vous former de cette façon dans la Voie de la Sainteté. Retenez dans votre esprit que l'humilité, la docilité et l'effacement de soi sont les vertus essentielles qui plaisent à Dieu, et avec elles vous devenez pauvres en esprit et, ainsi, irréprochables. Très chers enfants, Jésus fut humble même jusqu'à accepter la mort. Ne soyez jamais celui qui dit : " j'ai tout, je sais tout et je n'ai pas besoin des conseils de quiconque ". Restez pauvres, soyez pauvres afin que dans votre pauvreté, Dieu puisse régner en vous et être Roi. Ne permettez à aucune vanité de vous vaincre. Mes prières sont pour que votre sainteté augmente en Celui Qui vous a créés et que votre amour les uns pour les autres s'accroisse et déborde pour purifier ce monde de sa méchanceté et de son apostasie.

N'arrêtez pas de prier votre chapelet, venez avec joie prier le Rosaire. L'homme riche ne répondra pas, mais l'homme pauvre viendra à Moi avec son chapelet et, dans sa pauvreté, Je l'écouterai pendant qu'il prie cette prière simple, car tout ce qui est pauvre et simple est mortel pour Satan qui est la Vanité-même ; c'est une des raisons principales pour laquelle Satan hait le Rosaire. Satan est puissant et aujourd'hui il vous crible tous comme du froment, parce que c'est son heure. C'est le règne des Ténèbres.

Restez fidèles à la Maison de Dieu et gardez les Traditions qui vous ont été enseignées en écoutant Mon bien-aimé et béni Vicaire de Mon Fils. A chaque prêtre a été donnée par Dieu la Grâce d'agir et de représenter Mon Fils, et alors, Je prie pour ceux qui ne se soumettent toujours pas humblement au Vicaire de l'Eglise, de s'y soumettre et de lui être disponibles. Jésus est Fidèle et Véridique. Imitez votre Dieu, Lui qui est la Perfection. Soyez parfaits en L'imitant dans Son Humilité, Sa Soumission, Son Obéissance, Sa Docilité, afin que vous aussi receviez les plus grands dons qui sont : la Souffrance et la Mortification, lesquels vous conduiront à la Sainteté et dans Son Sacré Coeur : votre Demeure.

Mes prêtres, soyez comme un champ qui a été bien arrosé par des pluies fréquentes pour que les agneaux de Jésus soient attirés par ses verts pâturages et qu'ils aient de quoi se nourrir. Aucun agneau n'est attiré à paître dans des chardons et des ronces. Permettez-Moi de rebâtir vos temples et les rendre agréables à Dieu.

Heureuses les oreilles qui entendent et comprennent ce que Je dis, car Je vous dis : tous les noms ne se trouvent pas écrits dans le Livre de Vie de l'Agneau immolé. Alors, priez pour ceux qui ne semblent pas comprendre ni ne veulent s'ouvrir, afin qu'à eux aussi soit donnée la Grâce de Dieu d'entendre avec leurs oreilles, de comprendre avec leur coeur, et qu'ils soient ainsi convertis et voient la Gloire de Dieu.

Je vous bénis, Mes très chers enfants, Je bénis chacun de vous. Je vous aime.





20 mars 1991



- Moi Yahvé Je suis ton Père. Viens ; tu accompliras ton travail à Mon côté, Ma fille. Je te renforcerai chaque jour parce que cela sera nécessaire pour Mon Oeuvre qui ira dans le monde entier. J'ai allumé ta lampe afin que tu voies, Mon enfant. Je t'ai choisie pour t'enseigner de Ma Salle. De Ma Propre Bouche, tu as reçu Ma Parole. Garde Mes Enseignements comme la prunelle de tes yeux.

- Oui, mon Seigneur et mon Dieu.

- Même maintenant dans ta nullité, Moi qui suis Tout, Je vais Me répandre et, comme la brume qui s'insinue partout, J'entends envelopper en Moi toute Ma création, de l'étranger à Mon meilleur ami, car Ma Jalousie 7 a contourné Mon désir de la réprimander.

Je t'ai créée pour une raison : Je t'ai créée par Amour pour M'aimer. Lorsque le corps et la chair sont sur le point d'être consommés et de s'épuiser, celui qui M'était agréable sera attiré dans Mon Ame pour toujours et à jamais. Mais malheur à celui qui ne Me craignait pas !

Malheur à celui qui n'a jamais considéré la méchanceté comme une démence et la bêtise comme une folie !

Malheur au coeur qui a cru pouvoir atteindre le zénith de sa puissance par ses propres efforts et sans Moi !

Malheur à celui qui n'a pas obéi à Mes Commandements !

Malheur à celui dont le coeur est rempli de malice !

Malheur au chacal qui complotait de nuit !

Malheur à celui qui jugeait son frère et l'amenait à vivre dans la terreur ! Malheur aux lèvres qui portaient de faux témoignages !

Malheur à ceux qui ont répandu le sang innocent d'enfants à naître ! Votre rémunération sera l'enfer !

Malheur aux impurs qui reçoivent la Chair et le Sang de Mon Fils en état de péché : combien vous M'êtes odieux !

Malheur à celui qui M'offense en refusant la confession et l'absolution et qui vient, coupable, recevoir Mon Fils !

Repentez-vous ! Repentez-vous de vos péchés ! A quoi bon l'offrande que vous Me faites alors que vous avez un serpent lové en vous ? Si vous Me demandez : " que devons-nous faire alors pour gagner la Vie éternelle ? ", Je vous réponds : Repentez-vous ! Suivez Mes Commandements ; produisez les fruits appropriés, et Moi, en présence de Mes anges, Je vous offrirai la chambre que Je vous ai réservée. Veillez et soyez sur vos gardes contre toutes ces choses. Dans votre désert, permettez-Moi de manifester Mon Esprit comme il Me plaît, et quand cela Me plaît et sur qui il Me plaît, pour vous sauver.

- Corrige-nous, Yahvé, Père tout-aimant, doucement et avec miséricorde, mais tout de même rapidement !

- Aime-Moi, adore-Moi et place-Moi en premier et au-dessus de tout...

- Apprends-nous à T'aimer sans plus T'offenser. Je suis désespérée sans Toi, ô Abba !

- Mes Yeux sont constamment sur toi, Mon enfant, et Mon Esprit t'envahira plus que jamais pour ne rien laisser de toi. Je Suis Tout et Je peux t'emplir de Ma Lumière.

Ah ! création ! Je suis Loyal et Doux. Laisse-Moi libre, ô création et avec l'affection la plus aimante Je comblerai ton esprit de la divinité de Mon Esprit. Laisse-Moi libre d'annihiler ta léthargie qui t'a conduite dans cette grande apostasie et à la ruine de ton âme. Permettez-Moi de vous emplir de Mon Feu pour que vous deveniez Mes loyaux et fervents serviteurs. Laissez-Moi vous transformer pour faire de vous le délice de Mon Ame. Je-Suis-Qui-Je-Suis est avec vous. Sois béni et aie Ma Paix, toi qui Me lis.





24 mars 1991



- Que chaque créature fasse Ta Volonté, mon Seigneur.

- Ma fille, la chose que Je désire le plus de vous est l'amour. Je désire que vous M'aimiez, que vous M'aimiez, que vous M'aimiez. Louez-Moi et sentez Ma Présence. C'est ce que Je demande de vous, Ma Vassula.

- Seigneur, enseigne-nous à T'aimer comme Tu le désires. Apprends-nous à nous aimer les uns les autres. Nous avons besoin de Ton aide parce que nous ne pouvons pas aimer par nous-mêmes à moins que Tu nous donnes la grâce d'aimer.

- Je vous enseignerai par la Grâce 8. Je vous enseignerai comme Je vous enseigne la Connaissance de vos pères. Je vous fournirai à tous ce dont vous avez le plus besoin : la nourriture spirituelle. J'infuserai en vous tous l'amour et la sainteté. Je ne différerai pas l'accomplissement de Ma Promesse ; tout ce que Je vous ai dit est bientôt sur le point de se réaliser et celui 9 qui toutes ces années vous écrasait, lâchera son étreinte. Je sèmerai partout l'amour ! On ne trébuchera plus dans la nuit. Viens. Ma fille, Nous ?

- Oui, mon Seigneur.

- Aussi, aime-Moi ; n'aie pas peur de Moi. Aime-Moi ; ne Me néglige pas. Aime-Moi ; ne M'oublie pas. C'est tout ce que Je demande de toi, âme.

I C Q U S





25 mars 1991 — Fête de l'Annonciation



- Seigneur, la Semaine Sainte de Pâques est célébrée cette semaine par les catholiques romains, et la semaine prochaine par les orthodoxes. Je sens qu'il n'est pas juste d'avoir des dates différentes et de nous différencier en Toi au point de susciter des remarques telles que : " leur Jésus n'est pas notre Jésus " !

- Je vous aime tous pareillement, mais beaucoup d'entre-vous ne semblent pas comprendre cela. Misérables êtes-vous tous, pécheurs êtes-vous tous, fragiles êtes-vous tous, mais vous êtes tous Ma descendance. Vois-tu, Vassula ? Ai-Je fait quelque différence, Moi ? Je suis venu à toi, et à toi J'ai montré Mon Sacré Coeur 10. Je suis allé dans toutes les directions, recherchant par quel moyen Je pourrais te faire Mienne. J'ai fait pleuvoir sur toi bénédiction sur bénédiction pour te ressusciter de la mort et te former, puisque la Sagesse te manquait. Je t'ai courtisée, et dans Ma Tendresse, Je t'ai choisie Moi-même pour que tu deviennes un témoin auprès d'un peuple qui n'est pas le tien et dont beaucoup sont loin de comprendre pourquoi la Sagesse a, parmi eux, choisi une étrangère. Moi le Sacré Coeur Je suis déterminé à leur montrer que c'est toi, une étrangère pour eux, que J'ai prise pour partager les Richesses de Mon Sacré Coeur, et partager Ses délices et Ses douleurs. Oui, Je suis venu enseigner aussi aux étrangers les Richesses de Mon Sacré Coeur. Aujourd'hui, J'ai composé pour eux un chant nouveau 11 car Je suis Un et le Même ! Aussi, Mon élève, continue à ne pas te différencier sous Mon Nom. Même si le souffle de Mes ennemis te fait tourbillonner, Je ne te laisserai pas sans défense. Je viendrai toujours à ton secours, Mon enfant. S'ils te défient 12, ne réponds pas ; c'est Moi qui répondrai à ta place. L'Ecriture dit : " Dieu n'a pas de favori, et quiconque craint Dieu et fait ce qui est juste Lui est acceptable, quelle que soit sa nationalité " (Ac 10.34-35). Mais les hommes se sont divisés, ils se sont infligés la ségrégation sous Ma Sainteté. Mais attends et tu verras. Mon Saint Esprit — à la grande stupeur de beaucoup — sera aussi déversé sur les païens. Je te le dis solennellement : ces choses surviendront avant que ne passe cette génération. Aussi, courage, Mon enfant, n'aie pas peur. A la fin, Je vous unirai tous... et il ne sera plus permis à la vipère de cracher son venin dans ta nourriture, génération ; ta nourriture sera intacte et pure. Les chagrins et les lamentations seront finis. Je vous aime et Mon peuple, un dans cette unité, portera Mon Saint Nom 13.

- Ah ! si Tu déchirais les Cieux et descendais ! En Ta Présence, fondraient non seulement les montagnes comme l'a dit le prophète Isaïe (Is 63.19), mais aussi les trois barres de fer que Tu m'as fait dessiner, représentant les catholiques, les orthodoxes et les protestants.

- Je te promets : Je ne laisserai pas longtemps Mon Eglise divisée. Je viendrai à Elle Moi-même, en pleine force, et la rebâtirai. Aie confiance en Moi, Ma bien-aimée. Je ne supporte plus cette génération impie ; après tout, la colère du Père ne peut pas être plus longtemps différée. C'est pourquoi Mes Grâces sur vous seront multipliées : pour vous sauver. Vassula, la terre n'a pas encore pleinement savouré Ma Paix. Comme un sol desséché, elle a soif de cette Paix que Je vous ai laissée à tous, et Moi, comme un ruisseau courant dans un jardin, Je descendrai vous irriguer.

Et toi, Mon enfant, réjouis-toi ! car J'ai pris racine en toi et J'ai fait Ma Demeure en toi, et en toi Je croîtrai, si tu Me le permets. Maintenant, prie le Père avec Moi, Mon enfant, répète après Moi cette prière :

Père,
béni soit Ton Nom.
Puisque Ton Fils Bien-Aimé Jésus Christ
est venu dans le monde
non pour le condamner
mais pour sauver le monde,
prends pitié de nous.
Regarde les Saintes Plaies de Ton Fils,
qui maintenant sont grandes ouvertes
et souviens-Toi du prix qu'Il a payé pour nous,
pour nous racheter tous ;
souviens-Toi de Ses Plaies Sacrées
et des deux Coeurs
que Tu as unis Toi-Même dans l'Amour
et qui ont souffert ensemble :
Celui de l'Immaculée Conception
et Celui de Ton Fils Bien-Aimé.

O Père,
souviens-Toi maintenant de Sa Promesse
et envoie-nous l'Avocat
en pleine force,
le Saint Esprit de Vérité
pour rappeler au monde la Vérité,
ainsi que la docilité, l'humilité,
l'obéissance et le grand Amour de Ton Fils.

Père,
le temps est venu
où le règne de la division
appelle à la Paix et à l'Unité ;
le temps est venu
où le Corps blessé de Ton Fils
appelle à la Droiture,
celle que le monde n'a pas encore connue ;
mais par le Coeur Immaculé de Marie
et le Coeur Sacré de Jésus,
donne-nous, Père Adoré,
cette Paix dans nos coeurs,
et accomplis les Ecritures
en exauçant la Prière
que T'adresse Ton Fils Bien-Aimé :
que nous soyons tous un,
un dans la Divine Sainte Trinité
afin que nous T'adorions et Te louions tous
autour d'un seul Tabernacle.

Amen.



Ma fille, aime-Moi comme Je t'aime. Aimez-vous les uns les autres comme Je vous aime. Sois bénie. Viens.





8 avril 1991



- Mon Seigneur ?

- Je Suis. Petite, la Paix soit avec toi. Aime-Moi et accroche-toi à Moi car tu n'as pas terminé avec Moi 14.

- J'en suis ravie et soulagée !

- Je ne permettrai pas à ta force de s'écrouler. Je te donnerai Ma Nourriture comme Je l'ai toujours fait.

Ma fleur, cette fois, Mon Message 15 est une PRIERE POUR TOUTES LES NATIONS, une PRIERE POUR L'UNITE ; allons, écris :

" Loué soit le Seigneur,

pour la Nourriture Céleste 16 que Tu nous donnes, et c'est pour accomplir les Ecritures et pour achever Ton Oeuvre. Tu as donné Ta Connaissance à de simples enfants et non aux instruits, car c'est ce qui Te plaît, Seigneur.

Loué soit le Seigneur

pour avoir ouvert des routes afin que Ton peuple y marche et vienne à Toi remplir Ta Maison, car bien que Tu aies envoyé Ton Fils dans le monde et que le monde ait vu clairement la Lumière, ils n'ont pas tous accepté la Lumière mais ont préféré l'obscurité, tombant dans l'apostasie. Le monde a apostasié parce qu'ils ont refusé la Vérité et préféré vivre dans un Mensonge. Oui, Seigneur, Tu aimes tant le monde qu'aujourd'hui, en dépit de notre méchanceté, Tu nous envoies sans réserve Ton Saint Esprit pour nous ranimer et raviver le monde, renouvelant chaque créature afin que chacun voie Ta Gloire, croie et soit ainsi converti.

Loué soit le Seigneur,

pour avoir ouvert les portes du Ciel pour déverser de Tes Réserves cette Manne Cachée (Ap 2.17) réservée pour nos Temps. Non, ce ne fut pas Moïse qui donna le pain du Ciel, ce fut Toi, Père, qui procura le vrai pain, et comme Ton Fils Jésus Christ est le Pain de Vie, le Saint Esprit nous nourrit également, car tout Pain qui descend du Ciel est Vie. Il est dit dans les Ecritures : ils seront tous instruits par Dieu (Is 54.13), et la chair et les os ne peuvent pas révéler la Vérité à moins que la Vérité soit donnée par Celui-là même qui a établi la Vérité et L'a imprimée dans nos coeurs.

Père,

puisse Ton Nom être toujours loué et à nouveau glorifié. Que le monde passe des Ténèbres à la Lumière, du Mensonge à la complète Vérité, de la Léthargie à la Ferveur.

Père, Créateur du Ciel et de la Terre,

l'heure est venue de nous montrer les Cieux Nouveaux et la Terre Nouvelle où Ton Saint Esprit fera Sa Demeure en nous.

Père Très-Tendre,

comme Tu as glorifié Ton Fils et Ton Fils T'a glorifié, que Ton Saint Esprit de Vérité glorifie à nouveau Ton Fils. Dans peu de temps, Père, conformément aux Ecritures, le premier ciel et la première terre disparaîtront bientôt, pour prouver au monde que Ta Parole est quelque chose de vivant et d'actif et que Jésus a effectivement vaincu le monde. Lorsque viendra ce jour, la prière que Ton Fils T'a adressée sera aussi accomplie, car nous serons tous un en Toi comme la Sainte Trinité est Une et la Même. Nous ne nous différencierons plus sous Ton Nom.

Loué soit le Seigneur et Gloire au Très-Haut

pour nous avoir envoyé, dans notre grande apostasie, notre Sainte Mère dont Tu as Toi-même uni dans l'amour le Coeur à Celui de Jésus, Coeurs qui ont souffert ensemble. Et c'est à nouveau ensemble que les Deux Sacrés-Coeurs 17 nous renouvelleront et nous ramèneront à la Vie et en Toi. Les brebis perdues seront retrouvées ; aux agneaux errants, il sera rappelé quel est leur vrai bercail et Qui est leur Vrai Berger, ce Berger qui jamais ne déserte Son troupeau ni n'abandonne les égarés, mais guérit les blessés et soutient les épuisés.

Loué soit le Seigneur,

Toi dans le Saint Esprit de Qui nous recevons le baptême. Vraiment, des fontaines d'eau vive jaillissent et sont données à l'homme qui a soif, puisqu'elles jaillissent à profusion de Ton Saint Sanctuaire 18, ce Sanctuaire que Tu as relevé en trois jours ; et de Ta Plénitude, nous recevons en ces derniers jours les Grâces de Ton Saint Esprit pour nous raviver, car c'est Ta Manne du Ciel, la Nourriture Spirituelle venant de l'Esprit.

Père,

que Ton peuple réalise que bientôt le bannissement sera levé et que le Trône de l'Agneau, Ton Trône, sera bientôt à Sa place, parmi nous. Aussi, Père Juste, prépare-nous à ce Glorieux Jour où nous pourrons tous Te louer et Te glorifier autour d'un seul Saint Tabernacle.

Père,

je Te remercie d'avoir entendu ma prière et de m'avoir donné Tes Paroles pour indiquer au monde les Richesses de Ton Sacré Coeur.

Amen. "



Allons, Ma fille, allons, petite amie, ne cesse pas de M'aimer. Tu auras toujours de Moi des encouragements. Aussi, sois rassurée et aie confiance en Moi.





































1. Depuis hier, mercredi des cendres.

2. Jésus entend par là qu'il a travaillé en moi.

3. Les âmes parfaites.

4. En vision intérieure, j'ai vu la Main du Seigneur bénissant toute l'Irlande.

5. Il semblait que Jésus attendait cette heure depuis longtemps.

6. Jésus parle de Son Eglise (cf. Mt 24.15).

7. L'Amour Jaloux.

8. Jésus a souri, découvrant Ses fossettes.

9. Satan.

10. Jésus signifie par là qu'Il S'est manifesté à une orthodoxe grecque et non à une catholique, et pourtant, Il lui parle dans la terminologie catholique.

11. Allusion à Ap 14.3.

12. Quelques-uns, laïcs, prêtres et même évêques, disent que pour prouver ma sincérité, je devrais quitter l'Eglise orthodoxe et entrer officiellement dans l'Eglise catholique.

13. Simplement " chrétiens " (Ac 11.26), disciples du Christ.

14. Jésus veut dire : de cette manière, Le voyant intérieurement et L'entendant en locutions.

15. Message proclamé et diffusé pour la première fois à la réunion du 25 mai 1991 en l'église Marie-Reine, Martigny, Suisse.

16. Nourriture spirituelle : les messages.

17. Il est remarquable que parmi les trente nouveaux cardinaux créés par le Pape Jean-Paul II le 26 novembre 1994, le cardinal Julius Riyadi Darmaatmadja, archevêque de Semarang (depuis le 6 avril 1996, archevêque métropolitain de Jakarta), a été revêtu du titre du Sacré Coeur de Marie (note du traducteur ; source : L'OSSERVATORE ROMANO, 29 novembre 1994). De même, le 14 avril 2002, le Pape Jean-Paul II a béatifié le père Gaetano Errico (1791-1860), prêtre italien fondateur de la congrégation des Missionnaires des Sacrés Coeurs de Jésus et de Marie (note du traducteur ; source : L'OSSERVATORE ROMANO, 16 avril 2002).

18. Le côté de Jésus (cf, Jn 19.34), Son Corps, Son Sacré Coeur.

http://www.vassula.org/CAHI_050.html#050910302

































Admin
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 14/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://vassula.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum