Vassula L’envoi aux non-chrétiens

Aller en bas

Vassula L’envoi aux non-chrétiens

Message  Admin le Mer 14 Mar - 8:54




Vassula

L’envoi aux non-chrétiens

=> STELLA MARIS 403 SOMMAIRE




Commandez les livres de Vassula!

Après avoir été envoyée parler aux diverses Eglises, Vassula constate que depuis 2002, le Seigneur l’envoie vers les non-chrétiens.

«C’est Toi, Yahvé, ma lampe, mon Dieu éclaire ma ténèbre» (Ps 18,29).
Dans les premiers jours de ma conversion, j’étais appelée quotidiennement par notre Seigneur pour recevoir l’instruction. Sa conversation était religion et vertu. Plus tard, j’ai été conduite par des liens d’amour pour parler devant de nombreuses personnes en différentes nations et transmettre les Paroles de notre Seigneur et les enseignements de la Sagesse.
Les Ecritures disent: «Servez le Seigneur d’un zèle sans nonchalance et dans la ferveur de l’esprit. Aux jours d’espérance, soyez dans la joie; aux jours d’épreuve, tenez bon; priez avec persévérance» (Romains 12, 11-12). Il est difficile de comprendre les méthodes de Dieu, mais lorsqu’on fait confiance aveuglément au Seigneur, tout ce qui nous paraît impossible, devient possible, avec Dieu, car Lui seul est la Sagesse…
Pour tout le bien qu’Il nous a fait, je remercie mon Dieu. En me confiant Son divin message, le message de La Vraie Vie en Dieu, je considère que c’est un devoir qui m’a été fait de le protéger, mais également de le faire connaître. J’ai reçu de Dieu un commandement, celui de répandre ce message, et lorsque certains membres du clergé me demandent pourquoi je vais répandre ces messages partout au lieu de rester à la maison pour remplir les devoirs domestiques d’une épouse, je dis simplement que si je ne faisais pas ce que Dieu m’a demandé, je serais certainement punie. «Si j’avais l’initiative de cette tâche, j’aurais droit à une récompense, mais comme je ne l’ai pas, c’est une charge qui m’est confiée» (1Co 9,17). A qui dois-je m’efforcer de plaire? Aux hommes, ou à Dieu?
Je remercie Dieu de vous avoir tous mis dans Son Cœur et d’avoir fait également de vous des ouvriers dans cette œuvre de miséricorde. Un jour il vous sera donné de voir le fruit précieux de tout le travail que vous avez accompli. Je continue de prier notre Seigneur pour que cet empressement qu’il a déposé en vous, demeure toujours vivant.
Après avoir parcouru le monde proclamant pendant des années la miséricorde de Dieu et attirant les gens à reconnaître au travers des messages l’amitié de notre Père céleste, leur rappelant que la clé qui conduit à la connaissance de Dieu est le repentir et l’intimité, et après avoir appelé les Eglises à se repentir pour leur péché de division et à se réconcilier les unes avec les autres et à s’unir par le cœur, il m’a été maintenant montré par le Seigneur au cours de ces derniers mois quel était Son prochain nouveau pas. L’Esprit du Seigneur m’a conduite récemment à me rendre chez les non-chrétiens pour témoigner de la paix, du pardon et de la réconciliation.
Rappelez-vous, le Christ est la paix de l’humanité. C’est à travers Lui que la paix viendra. Des deux, les païens et les Juifs, n’a-t-il pas fait un seul peuple, faisant tomber la barrière qui les maintenait séparés, détruisant pour de bon en Sa propre personne l’hostilité causée par les règles et prescriptions de la Loi? N’a-t-il pas réconcilié la créature avec le Créateur? A travers le Christ, chacun, dans l’unique Esprit, a son propre chemin pour parvenir jusqu’au Père.
A ce jour, l’Esprit du Seigneur m’a conduite dans quatre réunions interreligieuses. Il semble que le point de départ ait été à chaque fois le Bangladesh. C’est au Bangladesh que la Parole de Dieu me fut adressée pour la première fois. C’est également au Bangladesh que j’ai tenu mon premier discours interreligieux il y a un an. Rien n’était véritablement prévu, mais tout se produisait comme si Quelqu’un d’autre l’avait programmé et conduit à devenir interreligieux.
Ensuite, à la fin de l’année dernière, le groupe philippin de La Vraie Vie en Dieu organisa une réunion interreligieuse dans une maison privée. L’archevêque de Taiwan invita également différents chefs religieux à se réunir dans sa maison et me demanda pareillement de leur parler. Comme je n’étais pas au courant de ce programme, j’ai été prise totalement au dépourvu. Je n’étais pas préparée, pas plus que je n’avais entre les mains le moindre speech approprié. Pendant un moment, je me suis demandé ce que le Seigneur était en train de me faire. Je me suis demandé pourquoi Il n’usait pas de modération avec moi. Pourtant, le Seigneur était là et Il m’a donné des mots semblables à ceux du discours que j’ai préparé pour la médaille d’or de la paix de la réunion interreligieuse de Dacca.
La quatrième réunion interreligieuse était une invitation du Vénérable Suddhananda Mahathero, du Bangladesh Bouddha Kristi Prachar Sangha, pour recevoir d’eux le prix de la paix du Atisha Dipankar and Visuddhananda. La médaille d’or pour la propagation de la paix dans le monde, comme ils disent, appartient en réalité à Jésus, pas à moi. Cette manifestation était organisée à l’occasion du 94e anniversaire de l’ancien Président et fondateur du Monastère Bouddhiste.
Cette grande manifestation à Dacca fut inaugurée par le Révérend Michael Rozario, Archevêque de l’Eglise catholique au Bangladesh. Parmi les invités d’honneur de cette soirée, il y avait également le Secrétaire du Nonce Apostolique à Dacca, le Professeur Nazrul Islam du Département de Philosophie à l’Université de Dacca, des représentants des quatre principales religions, Chrétiens, Musulmans, Bouddhistes et Hindous, au milieu d’une foule de plus de mille personnes.
M’engager dans de tels dialogues interreligieux était la dernière chose à laquelle je m’attendais de la part de notre Seigneur, mais le Seigneur ne cesse jamais de me surprendre. Dieu ne perd pas de temps. Il commande. Il exécute. Mais il fait cela avec un grand amour. Récemment, notre Seigneur a dit:
«Je ne parle pas avec des formulations rigides; ce n’est pas de cette manière que Je fais les Saints et les Martyrs. Ma douce conversation avec toi est vertu et religion. J’adresse Mes Odes, sans épée à Mon côté. Mes Divins Mystères sont aimables et te sont révélés avec l’huile de l’allégresse. Bien que J’aie vu ta pauvreté et que Je sache les misères de ton âme, Je n’ai pas détourné Ma Face de toi mais, avec Amour, Je Me suis plutôt souvenu de toi.» (03.02.03)

Avec ces mots, on comprend comment Dieu Se délecte à nous révéler Ses voies de bonté, afin de rééduquer notre esprit et de nous rappeler que rien ne peut surpasser le suprême amour avec lequel Il S’exprime Lui-Même à nous. Donc, pourquoi ne pourrait-Il pas Se faire entendre également des non-chrétiens? Louons le Seigneur de nous avoir donné une place en Lui. (3.3.03)

Vassula
(traduction J.-M. Charpentier)


RETOUR EN HAUT DE PAGE

Copyright © 1999 - 2010
Conformément aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle, tous les textes et illustrations sont protégés par le Droit d'Auteur.
EDITIONS DU PARVIS - STELLA MARIS - CH-1648 HAUTEVILLE / SUISSE.
Tél.: 0041 (0)26 915 93 93 FAX: 0041 (0)26 915 93 99 E-MAIL librairie@parvis.ch

PAGE D'ACCUEIL PARVIS // STELLA MARIS

Admin
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 14/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://vassula.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum